Broye (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Broye.
Broye
Vue sur la plaine de la Broye juste avant son embouchure
Vue sur la plaine de la Broye juste avant son embouchure
Caractéristiques
Longueur 79 km
Bassin 850 km2
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen 7,75 m3/s (Payerne, Caserne d'aviation 1920 - 2013)
Nombre de Strahler 6
Régime Nival-pluvial jurassien
Nivo-pluvial préalpin dès Palézieux-Village
Nivo-pluvial jurassien dès Oron
Pluvial inférieur dès Payerne
Cours
Source versant nord-ouest des Alpettes
· Localisation Préalpes fribourgeoises
· Altitude 1 200 m
· Coordonnées 46° 34′ 52″ N 6° 57′ 52″ E / 46.58119, 6.96439 (Source - Broye)
Confluence Thièle
· Localisation Lac de Neuchâtel
· Altitude 429 m
· Coordonnées 46° 58′ 43″ N 7° 02′ 46″ E / 46.97861, 7.04599 (Confluence - Broye)
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse
Cantons Canton de Fribourg
Canton de Vaud
Principales localités Palézieux, Moudon, Lucens, Payerne, Morat

La Broye (Brouye Écoutez en patois fribourgeois[1]) est une rivière coulant en Suisse. Mesurant 79 km de long, elle prend sa source dans les Préalpes fribourgeoises avant de rejoindre la Thielle dans le lac de Neuchâtel (bassin du Rhin). Elle traverse les cantons de Fribourg et Vaud. La surface de son bassin hydrographique est de 850 km2.

Géographie[modifier | modifier le code]

Plusieurs petits torrents du versant nord-ouest des Alpettes dans les Préalpes fribourgeoises s'unissent au nord de Semsales pour former la Broye. Celle-ci s'écoule d'abord en direction du sud-ouest, parallèlement aux Préalpes, puis après 10 km (à Tatroz) change brusquement de direction vers le nord-ouest. Après Palézieux elle bifurque vers le nord en direction de Moudon. À Moudon elle oblique vers le nord-est.

La vallée de la Broye s'ouvre, aux alentours de Payerne, en une large plaine intensément cultivée, la culture du tabac y est fortement implantée. Peu avant son embouchure dans le lac de Morat, la Broye reçoit son dernier et plus long affluent, la Petite Glâne. La Broye quitte le lac de Morat au nord-est, passe autour du mont Vully et se jette dans le lac de Neuchâtel. Cette dernière partie entre les lacs de Morat et Neuchâtel est aussi connue sous le nom de « canal de la Broye ». En effet, le cours de la Broye y a été totalement aménagé lors des travaux de correction des eaux du Jura.

Le cours de la Broye - ici à Payerne - a été remanié par l'homme.

La Broye n'emprunte son lit naturel que sur quelques kilomètres ; en dessous de Moudon, elle a été canalisée et redressée, dans le cadre des corrections des eaux du Jura (XIXe et début du XXe siècle), à la suite de nombreuses inondations.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Broye prend sa source sur le versant nord-ouest des Alpettes et du Niremont.
La Broye à Maracon
La Broye à Moudon
  • La Broye
    • La Mortive
    • Le Ruisseau Vésenand
    • Le Dâ
      • Le Corjon
    • Le Tatrel
    • La Biorde
      • Le Corbéron
    • La Mionna ou Mionne
    • Le Flon
      • Le Maflon
    • Le Ruisseau du Pass Tau
    • Le Ruisseau du Charotton
    • Le Ruisseau de Vuaz
    • Le Grenet
      • Le Ruisseau des Moillettes
      • Le Corbéron
    • Le Parimbot
    • Le Carrouge
      • La Bressonne
        • Le Craivavers
        • Le Ruisseau de Corcelles
    • La Mérine
    • La Cerjaule
    • Le Ruisseau des Vaux
    • Le Ruisseau de Seigneux
    • La Tremeule
    • Le Ruisseau de Marnand
      • Le Ruisseau des Rochers
    • La Lembe
    • Le Ruisseau du Moulin
    • La Bioleyre
    • L'Arbogne D
      • Ruisseau des Chaudeires D
      • Le Motélon G
      • Le Ruisseau de Coppet D
    • La Petite Glâne
      • Le Bainoz
      • L'Arignon
      • Ruisseau des Vaux
  • Canal de la Broye
    • Le Grand Canal
      • Biberen
        • Chappelimattbächli
      • Galmizkanal
    • Hauptkanal
      • Münzgraben
    • Schwarzgraben

Parcours[modifier | modifier le code]

Relevé hydrologique[modifier | modifier le code]

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Payerne, Caserne d'aviation, 441 m (bassin : 392 km2, alt. moy. : 710 m)
(1920 - 2013)
Source : Broye - Payerne, Caserne d'aviation, Données et bases hydrologiques, OFEV

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire-Dikchenéro: Français-Patois/Patê-Franché. Société cantonale des patoisans fribourgeois. Fribourg: 2013. p. 87

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]