Vully-les-Lacs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vully-les-lacs
Vully-les-Lacs
Le collège de Chabrey
avec le drapeau de Vully-les-Lacs.
Blason de Vully-les-lacs
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Broye-Vully
Localité(s) Bellerive, Chabrey, Constantine, Cotterd, Montmagny, Mur, Salavaux, Vallamand-Dessous, Vallamand, Villars-le-Grand
Communes limitrophes Avenches, Cudrefin (VD)
Delley-Portalban, Mont-Vully, Saint-Aubin (FR)
Syndic Blaise Clerc
NPA 1584–1587, 1589
N° OFS 5464
Démographie
Gentilé vullerains
Population
permanente
3 163 hab. (31 décembre 2018)
Densité 143 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 27″ nord, 7° 01′ 24″ est
Altitude 420 m
Superficie 22,13 km2
Divers
Langue français
Localisation
Localisation de Vully-les-lacs
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Vully-les-lacs
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Vully-les-lacs
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Vully-les-lacs
Liens
Site web www.vully-les-lacs.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Vully-les-Lacs est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de la Broye-Vully.

Géographie[modifier | modifier le code]

La majeure partie de Vully-les-Lacs se situe sur les flancs du Vully et s'étend au sud dans la plaine de la Broye. La commune est riveraine du lac de Morat, mais également du lac de Neuchâtel, c'est d'ailleurs de cette particularité que la commune a tiré son nom, de même que ses armoiries. Vully-les-Lacs partage ses frontières avec les communes vaudoises de Cudrefin (nord) et d'Avenches (sud), et fribourgeoises du Mont-Vully (est), de Delley-Portalban et de Saint-Aubin (ouest).

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors des référendums du , les communes de Bellerive, Chabrey, Constantine, Montmagny, Mur, Vallamand et Villars-le-Grand ont validé une fusion pour former la nouvelle commune qui a vu le jour le .

Administration[modifier | modifier le code]

Le siège et le centre administratif de la commune se situent à Salavaux, dans les locaux de l'ancienne commune de Bellerive. Les réunions du Conseil communal se déroulent dans la salle de la cure de Cotterd. La salle polyvalente communale se situe également à Salavaux.

Économie[modifier | modifier le code]

Les villages de la commune sont encore fortement marqués par l’agriculture. Les agriculteurs et viticulteurs ont encore de nos jours un rôle essentiel dans la structure de la commune. Un vignoble s’étend notamment entre les villages de Bellerive, Chabrey, Cotterd, Constantine, Montmagny, Mur et Vallamand. Des postes de travail existent dans la commune, dans la petite industrie locale, l'artisanat et surtout dans le secteur des services ; la commune accueillant par exemple un établissement médico-social. Lors des dernières décennies, la région s’est développée en une cité-dortoir, les gens travaillant dans les grandes villes environnantes, notamment Berne, Fribourg et Neuchâtel. Le tourisme est également bien développé dans la commune, qui compte un hôtel et près de 200 chalets de vacances, un camping, ainsi qu'un port de plaisance situés à proximité des rives du lac de Morat, ainsi que quelques résidences de vacances et un petit port de plaisance aux abords des rives du lac de Neuchâtel, mais dont l'avenir à moyen terme est très incertain, car situés dans le périmètre de la réserve naturelle de la Grande Cariçaie.

Maison communale salavaux

Transports[modifier | modifier le code]

La sortie de l’autoroute A1 à Avenches se situe à moins de 5 km. Les gares les plus proches sont celles d’Avenches et d'Anet. Un service de bateaux relie Vallamand-Dessous à Morat. Depuis le , le nombre des lignes du car postal et la cadence de ses horaires ont été augmentés. Le service du PubliCar est en revanche supprimé.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Les activités touristiques de la commune sont orientées vers la nature, avec le Sentier viticole du Vully (sentier didactique qui traverse le vignoble), la plage de sable de Salavaux et le réseau de sentiers pour la randonnée pédestre et à vélo. Le château d'eau de Montmagny offre une vue panoramique à 360° sur les Trois-Lacs, les vignobles et les Alpes. Le petit Musée de la tonnellerie et du vin se situe à Vallamand. La commune possède également 5 fours banaux où sont cuits, plusieurs fois dans l'année, les gâteaux du Vully.

Manifestations[modifier | modifier le code]

Sites palaffitiques[modifier | modifier le code]

Chabrey–Pointe de Montbec I, est le nom d'un site palafittique préhistorique, situé sur les rives du lac de Neuchâtel, en bordure de la réserve naturelle de la Grande Cariçaie, et à proximité du village de Chabrey. Le site a été classé le au patrimoine mondial de l'UNESCO, avec 110 autres sites lacustres du Néolithique dans les Alpes. Le site, situé dans un environnement naturel préservé, est une vaste station du Bronze final. La structure architecturale est très régulière avec des bâtiments disposés perpendiculairement à la rive et protégés par un système quadrangulaire de palissades (100 × 70 m). On distingue au moins deux phases de constructions. Dans le lac se trouvent les pilotis encore bien préservés, ils sont en relation avec une strate archéologique déposée au large du rivage.

Mur–Chenevières de Guévaux I Ce site du Bronze ancien se situe près du hameau de Guévaux. Il est conservé en terrain émergé sous une faible épaisseur de sédiments. Les couches et le matériel archéologiques sont bien préservés sous des colluvions. Cet habitat a occupé une baie exposée au sud, sur la rive nord du lac de Morat. Le site a également été classé le au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

« Écartelé d'azur, d'argent, de sinople et d'azur, à sept besants d'or posés en grappe brochant, le rang supérieur senestré d'une tige en forme de lettre V au naturel. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :