Mortigue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mortigue
Illustration
La Mortigue s'écoule paisiblement au lieu-dit du Mont Tessin.
Caractéristiques
Longueur 3,96 km
Bassin collecteur Rhin
Régime pluvial
Cours
Source Les Brits
· Localisation sud d'Échallens
· Altitude 603 m
· Coordonnées 46° 37′ 43″ N, 6° 37′ 28″ E
Confluence Le Talent
· Localisation Saint-Barthélemy
· Altitude 577 m
· Coordonnées 46° 38′ 02″ N, 6° 35′ 56″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
Régions traversées Gros-de-Vaud
Principales localités Échallens, Saint-Barthélemy

La Mortigue est une rivière du Gros-de-Vaud dans le canton de Vaud, en Suisse.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

La Mortigue tire son nom de l'adjectif latin mortuus signifiant mort et son suffixe igue vient du latin aqua signifiant eau. Son nom signifie donc eau morte, désignant par là un ruisseau fréquemment à sec[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La Mortigue est une rivière qui naît aux Brits au sud d'Échallens à côté de la voie de chemin de fer du LEB. Elle commence son parcours en partant en direction de l'ouest où elle est très rapidement rejointe par un court ruisseau partant du lieu-dit Chavany au nord d'Assens. Elle alimente l'étang des Brits puis arrive sur la commune de Saint-Barthélemy où elle alimente un petit bassin d'accumulation dans lequel on trouve les premiers poissons. La rivière part alors en direction du sud et entre dans la forêt En Ren. Elle marque alors la limite communale entre Saint-Barthélemy et Assens puis entre Bioley-Orjulaz et Assens. Elle entre finalement entièrement dans la commune de Bioley-Orjulaz où elle est aussitôt rejointe par le Bullet, petit ruisseau alors canalisé à sa résurgence qui prend sa source au lieu-dit la Rebaude sur la limite communale entre Assens et Étagnières. La Mortigue remonte alors en direction du nord-ouest. La station d'épuration de Bioley-Orjulaz y rejette ses eaux traitées[2]. En 2010, cette dernière a traité 830 m3 d'eau par jour en moyenne dont seulement 586 m3 par temps sec[2]. Finalement, la rivière reviens sur la commune de Saint-Barthélemy et finit par se jeter dans le Talent au centre du village[3]

Faune[modifier | modifier le code]

Sitôt que la rivière atteint au moins 10 cm de fond, on trouve deux espèces de poissons, la truite fario et le vairon. L'endroit le plus aisé pour les observer est le bassin d'accumulation près du lieu-dit Mont Tessin. En 2010, le service d'inspection de la pêche du Canton de Vaud a comptabilisé la capture de 14 truites farios[4]. Des grenouilles y sont aussi présentes.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]