Canal du Faux-Rempart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canal du Faux-Rempart
Fossé du Faux-Rempart
Illustration.
Le Canal dans le quartier de la Gare
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 34′ 50″ N, 7° 44′ 18″ E
Début Barrage Vauban
Fin Quai Saint-Étienne
Traverse Strasbourg
Caractéristiques
Longueur 2,1[1] km
Infrastructures
Ponts-canaux 13
Histoire
Année début travaux 1831
Année d'ouverture 1840
Commanditaire Frédéric de Turckheim (maire de Strasbourg)

Le canal du Faux-Rempart ou fossé du Faux-Rempart de Strasbourg est un bras nord de l'Ill qui a été canalisé au XIXe siècle.

Description[modifier | modifier le code]

De 2,1 km de longueur[1], il forme la limite nord de la Grande Île de Strasbourg. Il se sépare du cours principal de l'Ill à l'aval du Barrage Vauban et le rejoint au niveau du quai Saint-Étienne.

Onze ponts (Pont de l'Abattoir, Pont National, Pont Kuss, Pont de Saverne, Pont du Marché, Pont de Paris, Pont du Faubourg-de-Pierre, Pont de la Fonderie, Pont du Théâtre, Pont de la Poste, Pont Saint-Étienne) et deux passerelles (Passerelle des Juifs et Passerelle du Faux-Rempart) le franchissent.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, il s'agit d'un bras de l'Ill. Des fortifications apparaissent sur sa berge intérieure et celle-ci sont doublées dans son lit au XIIIe siècle[2]. De là, lui vient aussi son nom : le rempart le plus important étant celui qui était sur sa berge intérieure.

Le maire Frédéric de Turckheim supprime le faux-rempart. Les travaux durent entre 1831 et 1832. Ils « autorisent un canal de navigation spacieux et le transport de marchandise à l'intérieur de la ville »[3]. En 1840, le canal est ouvert à la navigation[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

En 2013 la berge droite va être réaménagée pour améliorer son aspect paysager.[réf. souhaitée]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - Fosse des Faux Remparts (A2880332) » (consulté le 14 décembre 2015)
  2. a et b Alsace, Hachette-Guides Bleus, Strasbourg, 1990, p.439, col.1
  3. Georges Livet et Francis Rapp, Histoire de Strasbourg, Toulouse, Privat, , 528 p. (ISBN 2-7089-4726-5), p. 308