Augine (Menthue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Augine.

Augine
Illustration
L'Augine sur la commune d'Ogens.
Caractéristiques
Longueur 4,81 km
Bassin collecteur Rhin
Régime pluvio-nival
Cours
Source ouest de Thierrens
· Localisation Montanaire
· Altitude 732 m
· Coordonnées 46° 42′ 21″ N, 6° 44′ 57″ E
Confluence Menthue
· Localisation Oppens
· Altitude 519 m
· Coordonnées 46° 42′ 56″ N, 6° 42′ 35″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
Régions traversées Gros-de-Vaud
Principales localités Montanaire, Ogens, Bioley-Magnoux, Oppens

L'Augine est un cours d'eau du Gros-de-Vaud dans le canton de Vaud, en Suisse.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

L'Augine tire son nom du radical auge suivi du suffixe diminutif -ine. Auge signifie cavité ou doline et vient du latin alveus qui signifie cavité. Le mot latin a évolué en bas latin en augia qui désigne un pâturage proche d'un cours d'eau[1]. Augine signifie donc un petit canal creux utilisé pour amener l'eau aux pâturages[2].

Parcours[modifier | modifier le code]

L'Augine est une petite rivière qui naît à l'ouest du village de Thierrens situé sur la commune de Montanaire, entre les hameaux de Vers la Scie et En Tombaz. En coulant vers l'ouest, elle rentre rapidement dans le bois de la Cretaz et vient former la limite communale entre Montanaire et Ogens sur une centaine de mètres avant d'entrer pleinement dans cette commune. La rivière passe à l'est du village et remonte vers le nord en sortant de la forêt. Elle entre alors brièvement sur la commune de Bioley-Magnoux avant de virer en direction du sud-ouest de marquer la limite communale avec Ogens. La rivière passe le hameau du Moulin avant de confluer dans la Menthue où elle forme un tripoint entre les communes de Ogens, Bioley-Magnoux et Oppens[3].

Réception des eaux usées[modifier | modifier le code]

L'Augine reçoit les rejets des stations d'épuration de Thierrens et d'Ogens. En 2014, celle de Thierrens y a rejeté en moyenne 168 m3 d'eau traitée par jour dont 140 m3 par temps sec. En aval, celle d'Ogens y a rejeté 59 m3 d'eau traitée par jour en moyenne[4].

Faune[modifier | modifier le code]

La présence de truite fario est attestée. En 2014, le service d'inspection de la pêche du Canton de Vaud en a recensé la capture de 105 individus[5]. Divers batraciens tels que grenouilles et tritons y sont aussi présents.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henry Suter, « Arvière, Arvières, Arvire, Audon, Auge, Auges, Augets, Augiors, Aujon » [html], Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, (consulté le 19 mai 2016)
  2. Henry Suter, « Augine » [html], Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, (consulté le 19 mai 2016)
  3. Carte nationale au 1:25 000, Yverdon, no 1203, 2013
  4. « Bilans 2014 de l'épuration vaudoise » [PDF], sur vd.ch, Direction générale de l’environnement, (consulté le 19 mai 2016), p. 50-51
  5. « Statistique de la pêche dans les rivières du canton de Vaud en 2014 » [PDF], sur vd.ch, Inspection de la pêche, (consulté le 19 mai 2016), p. 3

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]