Flag football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Flag football
Picto
Autres appellations Flag
Fédération internationale International Federation of American Football (IFAF)
International Woman's Flag Football Association (en) (IWFFA)
Joueurs/équipe de 4 à 10
Champion(ne)(s) du monde en titre masculin Drapeau des États-Unis États-Unis (en 2021)
féminin Drapeau des États-Unis États-Unis (en 2021)
Image illustrative de l’article Flag football
Un match de flag joué à l'université du Texas à Austin.

Le flag football ou flag est un sport dérivé du football canadien et du football américain où les plaquages sont remplacés par l'arrachage de bandes de tissus (dit flag) accrochées à la ceinture des joueurs. Il existe plusieurs versions de ce sport, selon le type de surface de jeu (en salle, plage, pelouse), l'autorisation ou non des contacts et le nombre de joueurs. Ce sport est pratiqué tant par les garçons que par les filles et les équipes peuvent être mixtes.

La variante la plus répandue est le 5 on 5 non-contact. Comme son nom l'indique, les contacts y sont interdits, ce qui apporte une dimension plus technique et stratégique au football américain.

Équipement[modifier | modifier le code]

Au Canada[modifier | modifier le code]

Selon l'Association Canadienne de Flag Football, le flag-football est un sport se pratiquant sans trop d'équipement. Le protecteur buccal et la ceinture de flags sont les deux éléments essentiels à la tenue d'un joueur de ce sport. Les flags peuvent être attachés à la ceinture par des velcros ou des pinces. Le port des bijoux, des lunettes soleil et des casquettes/chapeaux est proscrit. Le joueur se doit de porter la tenue vestimentaire à l'effigie de son équipe afin de ne pas semer la confusion sur le terrain. Les flags ne doivent pas être cachés par les vêtements et bien positionnés sur les hanches. Finalement, les chaussures que portent les joueurs doivent convenir au type de terrain (gazon naturel ou synthétique) en possédant les crampons appropriés[1].

En France[modifier | modifier le code]

D'après le règlement FFFA (traduction directe des règles IFAF) pour le flag 5 contre 5[2], les flags portés par les joueurs doivent être munis de douilles de type « pop ». La dimension des flags est de 5 cm par 38 cm, et leur couleur doit être contrastée avec celle du pantalon des joueurs. Le port d'un protège-dents, de couleur visible, est conseillé mais non obligatoire. Les crampons vissés sont interdits et il est vivement conseillé de ne pas porter de poches sur le pantalon.

Règles et principes[modifier | modifier le code]

5 contre 5 sans contact[modifier | modifier le code]

Terrain de flag football à 5 contre 5 selon les règles IFAF. Les lignes extérieures ne font pas partie du terrain.

D'après les règles de l'IFAF[3],[4], deux équipes de cinq joueurs s'affrontent sur un terrain large de 25 yards et long de 70 yards (environ 22,86 sur 64 mètres).

Comme au football américain ou canadien, le but de chaque équipe est de porter le ballon dans l'en-but adverse, qui est une zone profonde de 10 yards (9,15 mètres) située en fond de terrain.

L'équipe à l'attaque engage sur sa ligne des cinq yards (devant de sa zone d'en-but) et dispose de quatre tentatives (downs) pour franchir le milieu du terrain. Le gain de terrain est assuré par un jeu de passe, un jeu de course ou à la suite d'une pénalité sifflée contre l'équipe en défense. Une fois le milieu du terrain franchi, quatre nouvelles tentatives sont accordées pour atteindre la zone d'en-but adverse et inscrire un touchdown. Si l'équipe à l'attaque échoue, la possession de balle va à l'équipe adverse qui recommence le processus depuis sa ligne des cinq yards. Le contact étant prohibé, la défense peut uniquement arrêter le jeu en empêchant la réussite d'une passe ou en retirant un flag du porteur de balle (déflagage). Le jeu au pied est interdit, tout comme une tentative jugée déloyale d'empêcher le déflagage (raffut, saut, plongeon).

En cas d'interception par la défense, il est possible de tenter de remonter le terrain adverse pour marquer un touchdown. Si le joueur en possession du ballon sort des limites, commet une faute ou se fait déflaguer, le jeu reprend par une 1re tentative au point signalé par les arbitres.

Le temps de jeu est de deux mi-temps de vingt minutes, généralement en temps continu. L'horloge de jeu peut être arrêtée à la discrétion des arbitres, notamment en cas de ballon mort au cours des deux minutes avant la fin de période.

Un touchdown rapporte six points, un safety en rapporte deux à l'équipe en défense. Il est possible de marquer des points supplémentaires sur un jeu de transformation afin de bonifier un touchdown : un point si la mise en jeu est effectuée sur la ligne des cinq yards depuis l'en-but adverse, deux points si elle est effectuée sur la ligne des dix yards.

Compétitions[modifier | modifier le code]

Ce sport se pratique par les garçons et les filles (les équipes peuvent être mixtes) et donne lieu à des compétitions nationales et internationales sur le continent américain et en Europe. Le championnat de France de flag se tient ainsi depuis 1989 et la France a notamment été championne d'Europe, à 5 contre 5, après ses succès en 2005 et de nouveau en 2007 chez les garçons. Chez les filles, la France est championne d'Europe en 2007 devant la Finlande, alors que les Françaises étaient vice-championnes d'Europe en 2005 derrière les mêmes finlandaises. De plus, les équipes de France masculine et féminine sont devenues championne du monde la même année en 2006, doublé rare à signaler (seul les Etats-Unis l'ont fait en 2018 et 2021).

De 2000 à 2009, l'International Flag Football Federation (IFFF) a organisé annuellement une coupe du monde de flag. Elle s'est toujours disputée sur le continent américain. Les États-Unis sont champions chez les garçons en 2000, 2001, 2002, 2003 et 2005. Le Canada enlève le titre masculin en 2004. Chez les filles, les États-Unis attendent 2004 pour remporter leur unique titre mondial car les Mexicaines remportent les titres 2000, 2001, 2002, 2003 et 2005. L'IFFF étant désormais dissoute, cette compétition n'existe plus.

Une autre coupe du monde a été organisée depuis 2000 sous l'égide de la NFL. Cette compétition n'existe plus aujourd'hui.

Le championnat du monde, compétition internationale de référence, est organisé par l'IFAF tous les deux ans depuis 2002 pour les équipes masculines et féminines. Les tenants du titre sont les États-Unis pour les équipes masculines et féminines après leurs victoires respectives en 2018 au Panama[5].

En alternance avec les championnats du monde ont lieu les championnats continentaux comme par exemple le Championnat d'Europe de Flag Football (en).

La discipline fait son apparition au programme des Jeux mondiaux de 2022 (Birmingham, AL), avec l'ambition affichée de devenir un sport olympique pour les Jeux olympiques de Los Angeles 2028[6].

En France[modifier | modifier le code]

En France, deux compétitions majeures de flag à 5 contre 5 coexistent, toutes deux organisées par la FFFA.[7] La pratique se développe fortement durant les années 2010, sous l'impulsion de la Fédération. De nombreux tournois amicaux sont également organisés durant la saison, afin de pouvoir pratiquer en dehors des dates de compétitions officielles.

Coupe de France[modifier | modifier le code]

La Coupe de France de flag est une compétition non-mixte créée en 2014, généralement disputée de septembre à décembre. Les clubs sont répartis en zones géographiques, et s'affrontent en round-robin dans chaque zone au cours de deux journées de classement. À l'issue de ces journées, des finales de conférences sont organisées pour le tableau masculin, opposant les deux meilleures équipes de chaque zone. La finale masculine regroupe, en 2022, 10 équipes, tandis que la finale féminine en regroupe 6.

En raison de la relative rareté des joueuses de flag en France, il est fréquent que des ententes entre équipes voisines géographiquement se forment pour cette compétition.

Palmarès de la Coupe de France de Flag
Année Compétition masculine Compétition féminine Lieu de la finale
Équipe Ville Équipe Ville
2014 Sphinx (1) Pau Atalantes (Argonautes/Canonniers) (1) Aix-en-Provence/Toulon Fontenay-sous-Bois
2015 Sphinx (2) Pau Team Ile-de-France (1) Île-de-France Thonon les Bains
2016 Sphinx (3) Pau Redlips (Molosses/Juggernautes) (1) Asnières-sur-Seine/Paris Asnières-sur-Seine
2017 Sphinx (4) Pau Valkyries (Salamandres/Crazy Bees/Asgards) (1) Normandie (Le Havre/Barentin/Evreux) Mons-en-Baroeul
2018 Sphinx (5) Pau Redlips (Molosses) (2) Asnières-sur-Seine Toulon
2019 Sphinx (6) Pau Redlips (Molosses) (3) Asnières-sur-Seine Toulon / La Courneuve
2020 Annulation en raison de la pandémie de Covid-19
2021 Molosses (1) Asnières-sur-Seine Sélection de Normandie (1) Normandie Lyon
2022 Molosses (2) Asnières-sur-Seine Redlips (Molosses) (3) Asnières-sur-Seine Saint-Paul-lès-Dax

Championnat de France mixte (D1 "Flag 16" et D2)[modifier | modifier le code]

Les championnats mixtes de Flag se déroulent en deux phases.

La première phase est régionale. Chaque région organise sa phase régionale ou interrégionale avec un nombre d'équipe variable, afin de pouvoir désigner un champion régional.

La deuxième phase est une phase finale nationale (depuis 2019 seulement pour la D2), qui comporte deux niveaux nationaux, la D1 "Flag 16", et la D2. Chaque niveau se compose d'un maximum de 16 équipes, dont la provenance géographiquement est effectuée en fonction du nombre d'équipes inscrites par région lors de la première phase.

Les phases finales du Flag 16 et de D2 se jouent sous un format obligatoirement mixte (présence systématique de trois joueurs d'un sexe et de deux joueurs de l'autre sur le terrain pour le Flag 16), alors que les phases régionales peuvent voir la participation d'équipes non-mixtes.

Pour chaque niveau, un ou plusieurs tours préliminaires (finale de conférence) peuvent être organisés avant la finale nationale.

Les Molosses d'Asnières sur Seine et les Pygargues de Troyes, sont les deux équipes les plus titrées (trois titres chacune).

Palmarès de la D1 "Flag 16"
Année Équipe Ville Lieu de la finale
2004 Pygargues (1) Troyes
2005 Pygargues (2) Troyes
2006 Pygargues (3) Troyes
2007 Giants (1) Saint-Étienne
2008 Giants (2) Saint-Étienne
2009 Spartiates (1) Amiens
2010 Molosses (1) Asnières-sur-Seine
2011 Spartiates (2) Amiens
2012 Molosses (2) Asnières-sur-Seine Les Mureaux
2013 Taureaux (1) Ronchin Grenoble
2014 Bulldogs (1) Saint-Cergues Toulon
2015 Molosses (3) Asnières-sur-Seine Pau
2016 Sphinx (1) Pau Asnières sur Seine
2017 Bulldogs (2) Saint-Cergues Saint-Cergues
2018 Sphinx (2) Pau Asnières sur Seine
2019 Canonniers (1) Toulon Grenoble
2020 Annulation en raison de la pandémie de Covid-19[8]
2021 Annulation en raison de la pandémie de Covid-19
2022 Centaures (1) Grenoble Poitiers
Palmarès de la D2
Année Équipe Ville Lieu de la finale
2017 (Nord)
2017 (Sud)
Corsaires
Falcons
Evry
Bron/Villeurbanne
2018 (Nord)
2018 (Sud)
Dockers
Aixo7
Nantes
Aix-en-Provence
2019 Taureaux Ronchin Ronchin
2020 Annulation en raison de la pandémie de Covid-19
2021 Annulation en raison de la pandémie de Covid-19
2022 Flagmingos Balma Poitiers

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Manuel des règlements canadiens du flag-football », sur Football Canada, (consulté le ).
  2. « Règlement technique flag FFFA », sur fffa.org (consulté le ).
  3. « ownCloud - Un endroit sûr pour toutes vos données », sur ownCloud (consulté le )
  4. (en-US) « IFAF Flag Rules 2017 » [PDF], sur fffa.org (consulté le ).
  5. (en-US) « 2018 IFAF Flag Football World Championship Archives - American Football International », sur American Football International (consulté le )
  6. « NFL Partners with The World Games 2022 Birmingham to add Flag Football », sur nflcommunications.com (consulté le ).
  7. « Le Flag », sur fffa.org
  8. « Communiqué FFFA - Arrêt des compétitions 2019-2020 »