Gouret de salon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Partie de gouret de salon

Le gouret de salon, ou simplement gouret, est un sport collectif récréatif d'intérieur qui est un proche parent du hockey sur glace et de la ringuette.

Description[modifier | modifier le code]

Le gouret de salon se joue dans un gymnase ou autre salle possédant un plancher lisse de bois, de béton ou de matière similaire. Au lieu d'une rondelle de hockey on utilise un anneau fait de feutre et de cuir d'un diamètre d'environ 20 cm, et au lieu d'un bâton de hockey, un bâton droit aux bouts arrondis appelé gouret. L'anneau est déplacé en le faisant glisser sur le sol au moyen du bâton passé à l'intérieur. Les passes et les tirs au but peuvent se faire d'une manière similaire au lancer du poignet au hockey sur glace.

L'équipement de protection des joueurs peut comprendre un casque, des gants, des genouillères, etc. On peut utiliser des buts de hockey sur glace ou d'autres buts de dimensions approchantes.

Le gouret de salon est joué presque exclusivement de façon récréative ou dans des ligues locales. De ce fait, il ne semble pas exister de code règlementaire largement diffusé[1].

Popularité[modifier | modifier le code]

Le gouret de salon a été surtout populaire au Québec des années 1940[2] aux années 1980 environ. Plus récemment, il semble avoir été dépassé en popularité par le hockey cosom ou hockey-balle.

Il est joué principalement par des enfants et des adolescents dans les écoles, les centres de loisirs, les patros et chez les scouts.

Origine du mot gouret[modifier | modifier le code]

Ce mot désignerait un ancien jeu pratiqué en France dès le XIVe siècle[3]. Dans les années 1950 les religieux à l'école y compris le Cardinal Léger disaient Gouret au lieu de Hockey sur glace affirmant que c'était un anglicisme.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir cependant cette présentation de la ringuette et du gouret destinée aux enseignants belges, avec règlements: Document de Dimension Sport
  2. Citation « Le sport le plus populaire à mon école était le gouret de salon. » tirée de En face de la boulangerie: une enfance heureuse à Québec dans les années quarante de Paul E. Jean, répertoriée dans Le trésor de la langue française au Québec
  3. LE PARLER FRANÇAIS, Bulletin de la Société du parler français au Canada, 1915, transcription par lecteur optique. Cet article démontre aussi la tentative de faire reconnaître "gouret sur glace" comme traduction française de "hockey sur glace", probablement considéré trop anglais.