Baye (Finistère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baye.

Baye
Baye (Finistère)
L'église Saint-Pierre-aux-Liens.
Blason de Baye
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Quimper
Canton Quimperlé
Intercommunalité Quimperlé Communauté
Maire
Mandat
Philippe Le Tenier
2014-2020
Code postal 29300
Code commune 29005
Démographie
Gentilé Bayois
Population
municipale
1 143 hab. (2015 en augmentation de 0,18 % par rapport à 2010)
Densité 157 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 29″ nord, 3° 36′ 12″ ouest
Altitude Min. 13 m
Max. 70 m
Superficie 7,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Baye

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Baye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Baye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Baye
Liens
Site web http://www.baye.fr/ http://baye.webou.net

Baye [bεj] est une commune française, située dans le département du Finistère en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Baye est une commune appartenant à la communauté de communes du pays de Quimperlé (Quimperlé Communauté). Avec une superficie de seulement 729 hectares, elle est la plus petite du secteur. Elle est attenante à Quimperlé à l'est, à Mellac au nord, à Moëlan-sur-Mer au sud et à Riec-sur-Bélon à l'ouest. Elle ne possède que des limites artificielles sauf avec Riec-sur-Bélon (le cours de la rivière du Bélon servant de limite). D'un point de vue historique, elle appartient à la Cornouaille.

ArgolArgolArzanoAudierneBannalecÎle-de-BatzBayeBénodetBerrienBeuzec-Cap-SizunBodilisBoharsBolazecBotmeurBotsorhelBourg-BlancBraspartsBrélèsBrennilisBrestBriecBriecBrignogan-PlagesCamaret-sur-MerCarhaix-PlouguerCarantecCastChâteaulinChâteauneuf-du-FaouCléden-Cap-SizunCléden-PoherCléderClohars-CarnoëtClohars-FouesnantLe Cloître-PleybenLe Cloître-Saint-ThégonnecCoat-MéalCollorecCombritCommanaConcarneauConfort-MeilarsLe ConquetLe ConquetCorayCrozonCrozonDaoulasDinéaultDirinonDouarnenezDouarnenezLe DrennecEdernElliantErgué-GabéricEsquibienLe FaouLa FeuilléeLe FolgoëtLa Forest-LanderneauLa Forêt-FouesnantFouesnantFouesnantFouesnantFouesnantFouesnantFouesnantFouesnantFouesnantFouesnantFouesnantGarlanGouesnac'hGouesnouGouézecGoulienGoulvenGourlizonGuengatGuerlesquinGuiclanGuiler-sur-GoyenGuilersGuilligomarc'hGuilvinecGuimaëcGuimiliauGuipavasGuipronvelGuissényHanvecHenvicHôpital-CamfroutHuelgoatÎle-TudyIrvillacLe JuchKergloffKerlazKerlouanKernilisKernouësKersaint-PlabennecLampaul-GuimiliauLampaul-PlouarzelLampaul-PloudalmézeauLanarvilyLandédaLandeleauLanderneauLandévennecLandivisiauLandrévarzecLandunvezLandudalLandudecLangolenLanhouarneauLanildutLanmeurLannéanouLannédernLanneuffretLannilisLanrivoaréLanvéocLazLennonLesnevenLeuhanLoc-BrévalaireLoc-ÉguinerLoc-Eguiner-Saint-ThégonnecLocmaria-BerrienLocmaria-PlouzanéLocmélarLocquénoléLocquirecLocronanLoctudyLoctudyLocunoléLogonna-DaoulasLopérecLoperhetLoqueffretLotheyMahalonLa MartyreMelgvenMellacMespaulMilizacMoëlan-sur-MerÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneÎle-MolèneMorlaixMotreffNévezOuessantOuessantPencranPenmarc'hPeuméritPlabennecPleuvenPleybenPleyber-ChristPlobannalec-LesconilPloévenPlogastel-Saint-GermainPlogoffPlogonnecPlomeurPlomelinPlomodiernPlonéisPlonéour-LanvernPlonévez-du-FaouPlonévez-PorzayPlouarzelPloudalmézeauPloudanielPloudiryPlouédernPlouégat-GuérandPlouégat-MoysanPlouénanPlouescatPlouezoc'hPlougarPlougasnouPlougastel-DaoulasPlougonvelinPlougonvenPlougoulmPlougourvestPlouguerneauPlouguinPlouhinecPlouiderPlouigneauPloumoguerPlounéour-MénezPlounéour-TrezPlounéventerPlounévez-LochristPlounévézelPlourinPlourin-lès-MorlaixPlouvienPlouvornPlouyéPlouzanéPlouzévédéPlovanPlozévetPluguffanPont-AvenPont-CroixPont-de-Buis-lès-QuimerchPont-l'AbbéPont-l'AbbéLe PonthouPorspoderPort-LaunayPoullaouenPouldergatPouldreuzicPoullan-sur-MerPrimelinQuéménévenQuerrienQuimperQuimperléRédenéLe Relecq-KerhuonRiec-sur-BelonLa Roche-MauriceRoscanvelRoscoffRosnoënRospordenSaint-CoulitzSaint-DerrienSaint-DivySaint-EloySaint-ÉvarzecSaint-FrégantSaint-GoazecSaint-HerninSaint-Jean-du-DoigtSaint-Jean-TrolimonSaint-Jean-TrolimonSaint-Martin-des-ChampsSaint-MéenSaint-NicSaint-PabuSaint-Pol-de-LéonSaint-RenanSaint-RivoalSaint-SauveurSaint-SégalSaint-ServaisSaint-ThégonnecSaint-ThoisSaint-ThonanSaint-ThurienSaint-UrbainSaint-VougaySaint-YviSainte-SèveSantecScaërScrignacÎle de SeinSibirilSizunSpézetTauléTelgruc-sur-MerTourchTrébabuTreffiagatTréflaouénanTréflaouénanTréflévénezTréflezTrégarantecTrégarvanTréglonouTrégourezTréguennecTréguncLe TréhouTrémaouézanTréméocTrémévenTréogatTréouergatLe TrévouxTrézilidéCommunes du Finistère
À propos de cette image
Carte cliquable des communes du Finistère

Toponymie[modifier | modifier le code]

Baye est citée pour la première fois en 1050 sous l'appellation latine d' Ecclesia de Bei.

Baye, en breton Bei, proviendrait de Baya, vierge écossaise et compagne de Saint Maure.

Il n'existe cependant aucune certitude sur ce toponyme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La création de la paroisse de Baye résulterait, selon la vie de saint Gurthiern, d'une donation par le roi Gradlon d'un terroir de mille pas autour de l'ermitage du saint dans la plaine.

Moyen-Âge[modifier | modifier le code]

À l'époque féodale, les terres de Baye relevaient du fief de la puissante seigneurie de Quimerch, dont le siège était situé dans la paroisse voisine de Bannalec. Au XVe siècle, deux manoirs sont attestés sur le territoire actuel de Baye : un à Locquillec et l'autre à Kermorial. À la réformation des fouages de 1426, Richard de Kermorial, qui réside en son manoir de Kermorial, est le seul noble cité pour la paroisse.

Révolution française[modifier | modifier le code]

La petite paroisse est érigée en commune en 1790 et cède deux villages à sa voisine Moëlan-sur-Mer.

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1842, l'ancienne église est démolie car elle menaçait ruine. Il s'agissait d'un édifice de plan rectangulaire et à chevet plat datant du XVIe siècle. Une nouvelle église, réalisée suivant les plans de l'architecte diocésain Joseph Bigot, est bâtie. Le petit clocher est le seul élément à avoir été sauvegardé de l'ancienne église.

Un rapport de l'inspecteur d'académie signale en 1880 que la commune de Baye fait partie des six communes du département du Finistère « encore dépourvues de tout moyen d'instruction »[1].

Jusqu'au début du XXe siècle, le bourg paroissial, de taille modeste, a compté moins d'habitants que le village de Locquillec. Le bourg ne s'est en effet développé que tardivement le long de l'axe routier Quimperlé - Pont-Aven.

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie (ancien presbytère).
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
An IX 1830 Jean Cozic    
1830 1834 Pierre Carrer    
1835 1853 Thomas Guillou    
1853 1878 Jacques-Marie Le Gall    
1878 1881 Thomas Henry    
1881 1885 Jean-Marie Le Gall    
1885 1919 Mathurin Le Boëdec    
1919 1926 Jean Hellou    
1929 1935 Pierre Guillou    
1935 1943 Louis Gourlaouen    
1943 1944 Jean Joseph Marie Orvoën    
1947 1948 Armand Gourlaouen    
1951 1959 Louis Gourlaouen    
1959 1983 André Lozachmeur    
1983 1995 Robert Guillou    
1995 mars 2008 Francis Marec    
mars 2008 mars 2014 Philippe Le Tenier DVG Employé
mars 2014 en cours Philippe Le Tenier DVG Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2008, Baye comptait 1 104 habitants (soit une augmentation de 20 % par rapport à 1999). La commune occupait le 8 676e rang au niveau national, alors qu'elle était au 9 274e en 1999, et le 169e au niveau départemental sur 283 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Baye depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[2], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu chaque année par roulement au cours d'une période de cinq ans[3]. Pour Baye, le premier recensement a été fait en 2005[4], les suivants étant en 2010, 2015, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour Baye, est une évaluation intermédiaire[5].

Le maximum de la population a été atteint en 2008 avec 1 104 habitants.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1831 1836 1841 1846 1851 1856
380400347402482495547527492
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
524590529530543600625619649
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
615587540551549544503452438
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 -
4145477818959121 0611 1411 143-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (24,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,5 % contre 48,4 % au niveau national et 48,4 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,1 %, 15 à 29 ans = 14,9 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 24,6 %, plus de 60 ans = 16,3 %) ;
  • 49,5 % de femmes (0 à 14 ans = 21 %, 15 à 29 ans = 11,8 %, 30 à 44 ans = 24,6 %, 45 à 59 ans = 24,2 %, plus de 60 ans = 18,5 %).
Pyramide des âges à Baye en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,0 
4,7 
75 à 89 ans
9,0 
11,4 
60 à 74 ans
9,5 
24,6 
45 à 59 ans
24,2 
23,1 
30 à 44 ans
24,6 
14,9 
15 à 29 ans
11,8 
21,1 
0 à 14 ans
21,0 
Pyramide des âges du département du Finistère en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
1,2 
6,7 
75 à 89 ans
11,6 
13,6 
60 à 74 ans
15,3 
21,4 
45 à 59 ans
20,2 
20,8 
30 à 44 ans
18,9 
18,4 
15 à 29 ans
16,1 
18,7 
0 à 14 ans
16,7 

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

L’adhésion à la charte Ya d'ar brezhoneg a été votée par le conseil municipal le 23 février 2011.

Moulin dans la nature de Baye.

Patrimoine civil et religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre-aux-Liens, 1842, réalisée suivant les plans de l'architecte diocésain Joseph Bigot. Il s'agit d'une de ses premières réalisations. L'enclos ceinturant l'église a été achevé en 1853 et abrite toujours le cimetière.
  • Le presbytère, 1847, également conçu par l'architecte Joseph Bigot. Il fait office de mairie depuis 1974.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

La commune de Baye possède sa propre spécialité culinaire : l'andouille de Baye. Moins réputée que sa voisine, l'andouille de Guémené, elle est fabriquée façon « Vire » par des charcutiers locaux.

Événements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Rapports et délibérations / Conseil général du Finistère", août 1880, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5668228b/f436.image.r=Kergloff
  2. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement ».
  3. INSEE : Les grandes étapes : 2002 – 2009
  4. « Calendrier des recensements des communes du département du Finistère », sur www.insee.fr, Insee (consulté le 30 août 2011)
  5. Par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de 5 ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 d’afficher dans le tableau des recensements : la population 2006, première population légale connue post-1999, les populations légales suivantes correspondant aux années réelles de recensement et enfin la dernière population légale publiée par l’INSEE. Dans le graphique sont par contre représentés l’ensemble des populations légales connues
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population à Baye en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 août 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population du Finistère en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 30 août 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]