Maissin (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maissin.
Maissin
L'église Saint-Hadelin (1855-1856)
L'église Saint-Hadelin (1855-1856)
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Neufchâteau
Commune Paliseul
Code postal 6852
Zone téléphonique 061
Démographie
Gentilé Maissinois(e)

animal mascotte: la chèvre

Géographie
Coordonnées 49° 57′ nord, 5° 10′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Maissin

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Maissin

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Maissin

Maissin est une section de la commune belge de Paliseul située en Région wallonne dans la province de Luxembourg. Ce village ardennais se trouve dans une courbe de la Lesse (rive gauche), alors dans son parcours supérieur (la Haute-Lesse).

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Étymologie[modifier | modifier le code]

817 Melsim, XIIe siècle Melsinensem. Propriété (suffixe -inum) de Malisa ou Malisius, anthroponymes gallo-romains[1]. Jules Herbillon évoque un antonyme de Beausaint[2].

blason/armoiries du village de Maissin

Histoire[modifier | modifier le code]

Commune du département de Sambre-et-Meuse sous le régime français.

En 1823, Maissin fusionne avec Villance contre le gré de ses habitants. En 1896, Maissin redevient une commune.

Lors de la fusion des communes en 1977, Maissin devint village appartenant à la commune de Paliseul.

Maissin fut le théâtre d'un combat meurtrier les 22 et 23 août 1914.

Le village est marqué encore à l'heure actuelle par les souvenirs de la guerre, via notamment les noms de rues et avenues aux noms de gradés français: exemples: Avenue Commandant de Laage de Meux; Rue du 19ième régiment d'infanterie de Brest, rue Henry Calvez, etc. Un monument aux victimes civiles et deux monuments en hommage aux soldats Bretons et Vendéens ont été érigés dans le village.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Le pont Marie-Thérèse, sur la Lesse, date du XVIIe siècle.
  • Un autre pont sur la Lesse, le pont de La Justice, date du XIXe siècle.
  • Église Saint-Hadelin (1855-1856), ses vitraux (1932) et son orgue (réalisé dans les années 50).
  • le hêtre 'Ollivier': morceau de hêtre gravé par un soldat français, Henry Ollivier, avant les combats du 22 août 1914 dans une forêt du village. La partie gravée de l'arbre est exposée dans le porche de l'église Saint-Hadelin.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. A. Carnoy, Origines des noms des communes de Belgique, Louvain, Éditions Universitas, , 2 vol.
  2. Jules Herbillon, Les noms des communes de Wallonie, Bruxelles, Crédit communal, coll. « Histoire » (no 70),
  3. À propos du transfert du Calvaire depuis la Bretagne, lire dans "Amour de l'Ardenne de Thomas Braun, "Discours au Tréhou" pp. 161-167 et "Au calvaire breton de Maissin" pp. 177-190

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chanoine Schmitz et Dom Norbert Nieuwland, Documents pour servir à l'histoire de l'invasion allemande dans les provinces de Namur et de Luxembourg. tome 7.