Quimperlé Communauté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quimperlé Communauté
Quimperlé Communauté
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Forme Communauté d'agglomération
Siège Quimperlé
Communes 16
Président Sébastien Miossec
Budget 100 000 000 
Date de création
Code SIREN 242900694
Démographie
Population 55 389 hab. (2015)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Superficie 606,99 km2
Localisation
Localisation de Quimperlé Communauté
Liens
Site web http://www.quimperle-communaute.bzh
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Quimperlé Communauté, anciennement Cocopaq, est une communauté d'agglomération française située dans le département du Finistère, en région Bretagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • La communauté de communes du pays de Quimperlé a été créée le , par arrêté préfectoral. Elle comptait alors 25 500 habitants et regroupait 9 communes : Arzano, Baye, Bannalec, Locunolé, Mellac, Quimperlé, Saint-Thurien, Tréméven et Le Trévoux.
  • Le 26 avril 1996, Quimperlé, la principale commune de l'EPCI, se retire, fait qui était unique en France. Au même moment, Riec-sur-Bélon et Moëlan-sur-Mer adhère à l'EPCI et un 4e poste de vice-président est créé.
  • Le 20 septembre 1996, un 5e poste de vice-président est créé. Le 23 décembre 1996, Scaër adhère à la communauté de communes.
  • Le 29 décembre 1999, les compétences et le régime fiscal sont modifiés. Un 6e poste de vice-président est créé. Le nombre de suppléants est augmenté.
  • La Cocopaq est autorisé à effectuer des prestations pour les collectivités et les EPCI tiers.
  • Le 28 décembre 2001, la commune de Quimperlé revient dans la communauté en même temps qu’adhèrent les communes de Clohars-Carnoët, Guilligomarc'h, Querrien et Rédené.
  • En septembre 2011, la gestion de la politique touristique est confié à la Cocopaq, un projet d'office du tourisme du pays de Quimperlé remplaçant les offices du tourisme communaux est lancé pour début 2013.
  • Le , la communauté de communes du pays de Quimperlé se transforme en une communauté d'agglomération et en profite pour changer de dénomination pour devenir Quimperlé Communauté.
  • Le , Quimperlé Communauté quitte le pays de Cornouaille pour celui de Lorient.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est située dans le sud-est du Finistère. La ville principale de la communauté d'agglomération est Quimperlé. Elle compte trois communes littorales (Moëlan-sur-Mer, Clohars-Carnoët et Riec-sur-Bélon) et treize communes intérieures (dont Bannalec, Scaër, Rédené et Mellac).

Deux cantons (découpage 2015) recouvrent tout ou partie du territoire de la communauté d'agglomération : canton de Quimperlé et canton de Moëlan-sur-Mer. L'ensemble de la communauté d'agglomération appartient à la huitième circonscription du Finistère.

Intercommunalités limitrophes de Quimperlé Communauté
Communauté de communes de Haute Cornouaille Roi Morvan Communauté (Morbihan)
Concarneau Cornouaille Agglomération Quimperlé Communauté Lorient Agglomération (Morbihan)


Composition[modifier | modifier le code]

Elle est composée de seize communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Quimperlé
(siège)
29233 Quimperlois 31,73 12 034 (2016) 379
Arzano 29002 Arzanois 34,04 1 390 (2016) 41
Bannalec 29004 Bannalécois 77,51 5 645 (2016) 73
Baye 29005 Bayois 7,29 1 149 (2016) 158
Clohars-Carnoët 29031 Cloharsiens 34,83 4 310 (2016) 124
Guilligomarc'h 29071 Guilligomarchois 22,75 765 (2016) 34
Mellac 29147 Mellacois 26,38 3 042 (2016) 115
Moëlan-sur-Mer 29150 Moëlanais 47,30 6 800 (2016) 144
Le Trévoux 29300 Trévoltois 20,83 1 617 (2016) 78
Locunolé 29136 Locunolois 16,78 1 152 (2016) 69
Querrien 29230 Querriennois 54,01 1 748 (2016) 32
Rédené 29234 Rédénois 24,49 2 901 (2016) 118
Riec-sur-Bélon 29236 Riécois 54,64 4 190 (2016) 77
Saint-Thurien 29269 Thuriennois 21,41 1 026 (2016) 48
Scaër 29274 Scaërois 117,58 5 383 (2016) 46
Tréméven 29297 Trémévénois 15,42 2 312 (2016) 150

Administration[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1993 1995 Guy Savin PS Maire de Quimperlé
1995 2001 Georges Dauphin PS Maire d'Arzano
2001 2002 Yvon Le Bris PS Maire de Bannalec
2002 2008 Michaël Quernez PS Premier adjoint au maire de Quimperlé
2008 2014 Nicolas Morvan PS Maire de Moëlan-sur-Mer
avril 2014 En cours Sébastien Miossec PS Maire de Riec-sur-Bélon
Les données manquantes sont à compléter.

Bureau communautaire (2014-2020)[modifier | modifier le code]

Le Bureau communautaire réunit les douze vice-présidents de la communauté d'agglomération ainsi que les maires qui ne sont pas vice-présidents, soit vingt-trois personnes.

Rang Identité Délégation Commune d'élection Mandat municipal
1re vice-présidente Danièle Kha Enfance et prévention Quimperlé Adjointe
2e vice-président André Fraval Développement économique et commerces de proximité Le Trévoux Maire
3e vice-président Jacques Juloux Culture Clohars-Carnoët Maire
4e vice-présidente Anne Borry Initiatives sociales et santé Arzano Maire
5e vice-président Alain Follic Finances et mutualisations Guilligomarc'h Maire
6e vice-président Joël Derrien Gestion durable des déchets Saint-Thurien Adjoint
7e vice-président Marcel Jambou Eau, environnement et énergies Bannalec Conseiller municipal
8e vice-président Pascal Bozec Tourisme et sports Baye Conseiller municipal
9e vice-président Denez Duigou Déplacements Clohars-Carnoët Adjoint
10e vice-président Jean-Paul Lafitte Chantiers communautaires et numérique Querrien Maire
11e vice-président Michel Forget Habitat Quimperlé Adjoint
12e vice-présidente Nolwenn Le Crann Culture bretonne, formation et lien territorial Mellac Adjointe
Conseillère communautaire déléguée Murielle Le Rest Insertion Locunolé Maire
Conseiller communautaire délégué Jean-Yves Le Goff Agriculture Scaër Maire
Conseiller communautaire délégué Marcel Le Pennec Littoral Moëlan-sur-Mer Maire

Sont donc également membres, les maires des communes de Quimperlé, Bannalec, Rédéné, Mellac, Tréméven, Baye et Saint-Thurien.

Distribution des sièges communautaires[modifier | modifier le code]

Les cinquante-trois sièges de l'intercommunalité sont répartis de la manière suivante :

Commune Sièges
Quimperlé 9
Moëlan-sur-Mer 6
Bannalec 4
Clohars-Carnoët 4
Riec-sur-Bélon 4
Scaër 4
Mellac 3
Rédéné 3
Arzano 2
Baye 2
Guilligomarc'h 2
Le Trévoux 2
Locunolé 2
Querrien 2
Saint-Thurien 2
Tréméven 2

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tro Bro Kemperle.

Le réseau TBK (Tro Bro Kemperle) dessert l'ensemble des communes du pays, via les quatre lignes urbaines de Quimperlé, les neuf lignes intercommunales, les lignes départementales intégrées au réseau et le transport à la demande.

Langue bretonne[modifier | modifier le code]

Le 19 février 2009, la communauté de communes du pays de Quimperlé fut la troisième à signer la charte Ya d’ar brezhoneg (Oui au breton) proposée par l’Office de la langue bretonne. Douze actions en faveur de l’introduction du breton dans la vie publique communautaire et quotidienne ont été retenues. Elle est la seule communauté de communes à avoir désigné un vice-président chargé de la promotion de la langue bretonne (Marcel Moysan, maire de Querrien).

Six communes proposent une filière bilingue publique Div Yezh : Scaër, Tréméven, Bannalec, Quimperlé (jusqu'au collège), Querrien et Moëlan, et il y a deux écoles Diwan, à Quimperlé et Bannalec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]