Ali Qushji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ali Quchtchi ou Ali Qushji (turc Ali Kuşçu : fauconnier), de son nom complet `Ala ad-Din `Ali ibn Muhammad Qushji (`alâ' 'ad-dîn : "élévation de la religion" en arabe), mathématicien et astronome mort en 1474 à Istanbul.

Fils d'un fauconnier de Shah Rukh, il fut le disciple d'Oulough Beg, qui le considérait comme un fils et un ami intime, et participa avec lui aux travaux de l'observatoire de Samarcande qui aboutirent à la parution des Tables sultaniennes (zij-e solTâni en persan), publiées en 1437 mais améliorées par Oulough Beg jusque peu avant sa mort en 1449.

Après l'assassinat d'Oulough Beg par son fils Abd ul-Latif, Ali Quchtchi partit avec une copie des Tables sultaniennes pour Tabriz, auprès d'Uzun Hasan ("Hassan le long"), souverain de la dynastie turkmène des Aq Qoyunlu ("ceux des moutons blancs").

Uzun Hasan l'envoya ensuite à Istanbul, auprès du sultan ottoman Mehmed II Fatih (le conquérant), où il s'occupa d'enseignement scientifique à la médersa Aya Sofia (Hagia Sophia, dite Sainte-Sophie).

C'est de là que les Tables sultaniennes passèrent en Europe, la première version en étant possiblement une traduction anonyme en hébreu, réalisée vers 1500 près de Venise.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le Prince Savant annexe les étoiles, Frédérique Beaupertuis-Bressand, in Samarcande 1400-1500, La cité-oasis de Tamerlan : cœur d'un Empire et d'une Renaissance, ouvrage dirigé par Vincent Fourniau, éditions Autrement, 1995, ISBN 2-86260-518-2, ISSN 1157-4488.
  • L'âge d'or de l'astronomie ottomane, Antoine Gautier, in L'Astronomie, (Revue mensuelle fondée par Camille Flammarion en 1882), décembre 2005, volume 119.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notice d'autorité d'Ali Qushji