Ibn Sahl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dessin de Ibn Sahl : première mention de la loi de la réfraction : considérant les triangles rectangles (en haut à gauche), le rapport des deux hypoténuses est une constante du système.

Vers 940-1000, Abu Saaʿd al-ʿAlaʾ ibn Sahl (en arabe أبو سعد العلاء ابن سهل) est un mathématicien persan à la cour de Bagdad qui a écrit un traité vers 984 sur les miroirs ardents et les lentilles dans lequel il expose comment les miroirs courbes et les lentilles peuvent focaliser la lumière en un point. C'est la première mention de la loi de la réfraction redécouverte plus tard en Europe sous le nom de loi de Snell-Descartes[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) R. Rashed, "A Pioneer in Anaclastics: Ibn Sahl on Burning Mirrors and Lenses", Isis 81 (1990): 464–91.
  2. (en) A. Kwan, J. M. Dudley, E. Lantz, "Who really discovered Snell's law?", Physics World 15 (2002): 64-84.

Bibliographie[modifier | modifier le code]