Al-Mahani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Muḥammad ibn ʿĪsā al- Māhānī
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
MahanVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
مُحمَّد بن عیسی ماهانیVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
أبو عبد اللهVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Religion

Abu-Abdullah Muhammad ibn Īsa Māhānī (ابوعبدالله محمد بن عیسی ماهانی) est un mathématicien et astronome musulman né à Mahan, dans la province de Kerman, en Perse aux alentours de 820 et mort à Bagdad en 880[1],[2] .

En tant qu'astronome, Al-Mahani a observé, depuis la ville de Bagdad et à l'aide d'un astrolabe, des éclipses de lune, des éclipses solaires ainsi que des conjonctions de planètes. Des observations faites entre 854 et 866 ont été utilisées par Ibn Yunus dans son ouvrage Al-Zij al-Kabîr al-Hâkimi (La Grande table hakémite)[3],[4].

Dans ses travaux en géométrie et en algèbre, Al-Mahani a écrit un commentaire des Livres I, V, X et XIII des Éléments d'Euclide, dans lequel il traite, entre autres, des équations quadratiques[5] et des nombres irrationnels[2]. Il a travaillé sur un problème posé par Archimède dans son traité « De la sphère et du cylindre » consistant à découper une sphère en deux à l'aide d'un plan, de telle manière que les volumes résultant soient dans un rapport donné. Ce problème l'a mené à écrire l'équation cubique suivante :

qu'il n'a pas su résoudre et qui a été retenue par les scientifiques musulmans comme l'équation d'Al-Mahani[6],[2] .

Parmi ses autres travaux, il a aussi amélioré la traduction de Ishaq ibn Hunayn du traité « Les Sphériques » de Ménélaos d'Alexandrie[7], écrit un traité « Sur la connaissance de l'azimut » et un traité sur le concept de rapport[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hamed A. Ead, « History of Islamic science » [PDF], sur www.usc.edu (consulté le )
  2. a b et c « Al-Mahani biography », sur www-groups.dcs.st-and.ac.uk (consulté le )
  3. La Grande table hakémite - Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque du Roi, lus au Comité etabli par Sa Majesté dans l'Académie royale des Inscriptions & Belles-Lettres., t. 7, de l'imprimerie de la République, (lire en ligne)
  4. Nicolas Farès, « La notion d'irrationalité selon un mathématicien du Xe siècle : Abù Ja’Far ¯ Al-Khazin », Lebanese Science Journal,‎ , p. 113-123 (lire en ligne)
  5. (en) George Nicholas Atiyeh, Arab Civilization: Challenges and Responses: Studies in Honor of Dr. Constantine Zurayk, SUNY Press, (ISBN 9780887066986, lire en ligne)
  6. (en) Yvonne Dold-Samplonius, « Al-Māhānī, Abū ‘Abd Allāh Muhammad Ibn ‘Īsā », Complete Dictionary of Scientific Biography, sur encyclopedia.com (consulté le )
  7. (en) Roshdi Rashed and Athanase Papadopoulos, Menelaus' ›Spherics‹ : Early Translation and al-Māhānī / al-Harawī's Version (Critical edition of Menelaus' \emph{Spherics} from the Arabic manuscripts, with historical and mathematical commentaries), De Gruyter, Series: Scientia Graeco-Arabica, 21, 2017, 890 pages., 890 p. (ISBN 9783110569872 et 3110569876, OCLC 1011461572, lire en ligne)
  8. Bijan Vahabzadeh, « Le commentaire d’Al-Mahani sur le concept de rapport » [PDF], sur hal archives ouvertes, (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]