North Stars du Minnesota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir North Star.

North Stars du Minnesota

alt=Description de l'image North Stars du Minnesota.gif.
Fondé en 1967
Disparu en 1993
Siège Minneapolis
Drapeau du Minnesota Minnesota
Drapeau des États-Unis États-Unis
Patinoire (aréna) Metropolitan Sports Center
Couleurs Vert, or, blanc et noir
Ligue Ligue nationale de hockey

Les North Stars du Minnesota sont une ancienne franchise de hockey sur glace qui évolua dans la Ligue nationale de hockey de 1967 à 1993. Au terme de cette dernière saison, l'équipe fut transférée à Dallas pour devenir les Stars de Dallas. Ses couleurs, pour la majeure partie de son histoire, furent le vert, l'or, le blanc et le noir.

Son nom lui vient de la devise du Minnesota : « North Star State» (l'état de l'étoile du nord).

L'équipe jouait ses matchs locaux dans la patinoire Metropolitan Sports Center de Minneapolis. Elle ne remporta jamais la Coupe Stanley mais fut finaliste en 1981 et 1991. Leurs rivaux traditionnels étaient les Blackhawks de Chicago, de même que (mais dans une moindre mesure) les Red Wings de Détroit et les Blues de Saint-Louis.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 1967, la Ligue nationale de hockey, après 25 saisons avec seulement six franchises, décide de doubler le nombre d’équipe et avant le début de la saison, une expansion a lieu et le Minnesota, connu pour son attirance pour le hockey, reçoit une des six nouvelles équipes.

Menés par une équipe dirigeante efficace, la nouvelle équipe joue ses matchs dans la patinoire du Metropolitan Sports Center dans la ville de Bloomington. Les premières équipes s’appuient sur les deux gardiens Lorne « Gump » Worsley et Cesare Maniago alors que le défenseur Ted Harris est la première vedette de l’équipe des North Stars. Les autres joueurs vedettes s’appellent alors : Bill Goldsworthy, Barry Gibbs, Jude Drouin, J.P. Parise, Danny Grant ou encore Dennis Hextall[1].

Dès leur première saison, les North Stars connaissent une tragédie quand le 13 janvier l’attaquant Bill Masterton lors d’un match contre les Seals d'Okland reçoit une mise en échec par Ron Harris. Masterton ne portant pas de casque et tombant en arrière, sa tête vient taper violemment la glace le plongeant dans un coma dont il ne sortira pas. Il décède deux jours plus tard à l’âge de 29 ans[2]. Il s’agit du premier décès de la LNH dû à une conséquence directe d’un match. En hommage, les North Stars décident que plus aucun joueur ne portera jamais le numéro 19 de Masterton et dès la saison suivante, la LNH décide de remettre chaque année le trophée Bill Masterton au joueur de la saison démontrant le plus grand courage sportif et la plus belle persévérance[3].

Des saisons en dents de scie[modifier | modifier le code]

Le nouveau logo de l'équipe au début de la saison LNH 1980-1981.

Au début des années 1970, alors que Worsley et Harris ont pris leur retraite, les North Stars commencent à avoir des difficultés dans le jeu ratant assez souvent la qualification pour les séries éliminatoires. Malgré tout en 1978, l’équipe est rachetée par les frères Gordon et George Gund, qui sont alors propriétaire d’une autre franchise de la LNH, les Barons de Cleveland. Les frères Gund ont alors reçu l’autorisation exceptionnelle de fusionner les franchises et décident de garder le nom des North Stars. Ainsi quelques joueurs de qualité vont rejoindre les North Stars dont le gardien Gilles Meloche et également les deux attaquants Al MacAdam et Mike Fidler[4].

De plus, lors du repêchage amateur de 1978, les North Stars choisissent au premier rang et repêchent Bobby Smith, lequel remportera le trophée Calder dès sa première saison. Dès lors, les résultats des North Stars s'améliorent d'année en année et ils atteignent en 1981 et pour la première fois de leur histoire la finale de la Coupe Stanley. Malheureusement, l’équipe s'inclinera contre les Islanders de New York qui commencent leur formidable dynastie[5].

Malheureusement, après cette belle saison, les années noires reviennent et à la fin des années 1980, les North Stars réalisent leur meilleur choix de repêchage en choississant Mike Modano en 1988. Malgré tout, le public ne suivant pas, la franchise va mal financièrement et des rumeurs envoient l’équipe dans la région de San Francisco, contre les vœux des officiels de la ligue.

La fusion puis la chute[modifier | modifier le code]

Un compromis est trouvé avant le début de la saison 1990-91, avec la promesse d’une nouvelle expansion de la LNH pour la saison suivante et les frères Gund recevant une nouvelle franchise qui sera formée à partir de 1991 : l’équipe s’appellera les Sharks de San José.

Dans le même temps, le groupe d’investisseurs qui désirait emmener l’équipe dans la baie de San Francisco rachète la franchise pour environ 38,1 millions de dollars. Le groupe est composé de Howard Baldwin, Morris Belzberg et Norman Green, ce dernier possédant à lui seul 51 % de part dans la franchise puis 75 % avec le départ de Baldwin. En octobre 1990, finalement Green possède 100 % des parts de l’équipe après le départ de Belzberg.

Lors de cette saison 1990-91, même si les North Stars réalisent un parcours très moyen, ils se qualifient pour les séries éliminatoires. Ils affrontent tout d’abord les Blackhawks de Chicago puis les Blues de Saint-Louis. Les deux équipes sont écartées en six matchs chacune alors qu’elles ont été les deux meilleures équipes de la saison régulière. En finale de la conférence, les North Stars affrontent les champions en titre, les Oilers d'Edmonton. Ces derniers s’inclinent en cinq matchs et pour la seconde fois de son histoire, l’équipe parvient à la finale de la Coupe Stanley. L’adversaire est alors les Penguins de Pittsburgh dont l’effectif 1990-91 est mené par Mario Lemieux. Les North Stars vont alors gagner deux des trois premiers matchs mais lors des matchs suivants, ils sont dépassés par les Penguins et lors du sixième et dernier match, les Penguins gagnent sur le score de 8 buts à 0. C’est le plus gros écart entre deux équipes lors d’un match de la finale de la Coupe Stanley depuis le 23 à 2 infligé par les Sénateurs d’Ottawa aux Nuggets de Dawson City en 1905[6].

Ce revers est le coup fatal pour les North Stars et finalement en 1993, la franchise déménage au Texas et prend le nom de Stars de Dallas.

Saison après saison[modifier | modifier le code]

Saisons dans la LNH[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[7]
Saison PJ   V     D     N   Pts BP BC Pun Classement Séries éliminatoires
1967-68 74 27 32 15 69 191 226 738 4e division West Symbol support vote.svg 4-3 Los Angeles

Symbol oppose vote.svg 3-4 St. Louis

1968-69 76 18 43 15 51 189 270 862 6e division West Non qualifiés
1969-70 76 19 35 22 60 224 257 1 008 3e division West Symbol oppose vote.svg 2-4 St. Louis
1970-71 78 28 34 16 72 191 223 898 4e division West Symbol support vote.svg 4-2 St. Louis
Symbol oppose vote.svg 2-4 Montréal
1971-72 78 37 29 12 86 212 191 853 2e division West Symbol oppose vote.svg 3-4 St. Louis
1972-73 78 37 30 11 85 254 230 881 3e division West Symbol oppose vote.svg 2-4 Philadelphie
1973-74 78 23 38 17 63 235 275 821 7e division West Non qualifiés
1974-75 80 23 50 7 53 221 341 1 106 4e division Smythe Non qualifiés
1975-76 80 20 53 7 47 195 303 1 191 4e division Smythe Non qualifiés
1976-77 80 23 39 18 64 240 310 774 2e division Smythe Symbol oppose vote.svg 0-2 Buffalo
1977-78 80 18 53 9 45 218 325 1 096 5e division Smythe Non qualifiés
1978-79 80 28 40 12 68 257 289 1 102 4e division Adams Non qualifiés
1979-80 80 36 28 16 88 311 253 1 064 3e division Adams Symbol support vote.svg 3-0 Toronto
Symbol support vote.svg 4-3 Montréal
Symbol oppose vote.svg 1-4 Philadelphie
1980-81 80 35 28 17 87 291 263 1 624 3e division Adams Symbol support vote.svg 3-0 Boston
Symbol support vote.svg 4-1 Buffalo
Symbol support vote.svg 4-2 Calgary
Symbol oppose vote.svg 1-4 N.Y. Islanders
1981-82 80 37 23 20 94 346 288 1 358 1e division Norris Symbol oppose vote.svg 1-3 Chicago
1982-83 80 40 24 16 96 321 290 1 520 2e division Norris Symbol support vote.svg 3-1 Toronto
Symbol oppose vote.svg 1-4 Chicago
1983-84 80 39 31 10 88 345 344 1 696 1e division Norris Symbol support vote.svg 3-2 Chicago
Symbol support vote.svg 4-3 St. Louis
Symbol oppose vote.svg 0-4 Edmonton
1984-85 80 25 43 12 62 268 321 1 735 4e division Norris Symbol support vote.svg 3-0 St. Louis
Symbol oppose vote.svg 2-4 Chicago
1985-86 80 38 33 9 85 327 305 1 672 2e division Norris Symbol oppose vote.svg 2-3 St. Louis
1986-87 80 30 40 10 70 296 314 1 936 5e division Norris Non qualifiés
1987-88 80 19 48 13 51 242 349 2 313 5e division Norris Non qualifiés
1988-89 80 27 37 16 70 258 278 1 972 3e division Norris Symbol oppose vote.svg 1-4 St. Louis
1989-90 80 36 40 4 76 284 291 2 041 4e division Norris Symbol oppose vote.svg 3-4 Chicago
1990-91 80 27 39 14 68 256 266 1 964 4e division Norris Symbol support vote.svg 4-2 Chicago
Symbol support vote.svg 4-2 St. Louis
Symbol support vote.svg 4-1 Edmonton
Symbol oppose vote.svg 2-4 Pittsburgh
1991-92 80 32 42 6 70 246 278 2 169 4e division Norris Symbol oppose vote.svg 3-4 Détroit
1992-93 84 36 38 10 82 272 293 1 885 5e division Norris Non qualifiés
Totaux 2 062 758 970 334 1 850 6 690 7 373 36 279 2 titres de division 15 qualifications en série

Matchs contre l'Association mondiale de hockey[modifier | modifier le code]

Entre 1972 et 1978, les North Stars ont joué des matchs contre certaines franchises de l'Association mondiale de hockey, l'autre ligue majeur des années 1970[8]. Malgré tout, les North Stars ne jouèrent pas contre l'autre équipe professionnelle du Minnesota, les Fighting Saints du Minnesota. Ils jouèrent les matchs suivants :

1974
1977
1978

Personnalités de la franchise[modifier | modifier le code]

Cette section présente les meilleurs joueurs, les entraîneurs, les choix de première ronde des North Stars et les joueurs qui ont marqué l'histoire des North Stars.

Membres du Temple de la renommée[modifier | modifier le code]

Cette section présente les joueurs importants dans l’histoire des North Stars qui ont acquis une des plus belles récompense dans la LNH, l’accès au Temple de la renommée du hockey. Pour être admis au Temple de la renommée, le dossier de chaque pétitionnaire doit passer devant dix-huit membres du comité et recevoir au moins les trois-quarts des votes (quinze membres) [9]. Chaque année, sont admis au maximum :

  • quatre joueurs,
  • deux bâtisseurs. Cette catégorie correspond aux personnes qui ne jouent pas directement au hockey mais ont un impact significatif sur le hockey. Il peut s’agir d’entraîneurs, de présidents, de propriétaires de franchises ou encore de personnalités des médias.
  • un arbitre ou juge de ligne.

Pour les joueurs, l’arbitre ou juge de ligne, la personne doit avoir pris sa retraite de sa carrière en glace depuis au moins trois ans. Dans le passé, il y a eu des exceptions pour les joueurs dotés d’un talent exceptionnel qui, selon le comité, méritaient d’être intronisés avant les trois années règlementaires. Cela a été le cas pour une dizaine de joueurs[10].

Gump Worsley est sûrement le membre du Temple de la renommée du hockey le plus représentatif des North Stars. Ainsi entre 1969 et 1974, il joue dans les buts de la franchise et il est admis au temple en 1980[11].

Les autres joueurs des North Stars à faire partie du temple sont les suivants :

Capitaines de l’équipe[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous reprend l’ensemble des capitaines des North Stars depuis sa première saison en 1967 et jusqu’à sa dernière en 1993[15].


Maillots retirés[modifier | modifier le code]

Deux numéros des North Stars joueurs ont été retirés par l’organisation à la suite de leur carrière au sein de l’équipe[16]. Le premier numéro retiré, le 19, a été celui de Bill Masterton décédé des suites d’une mise en échec en 1968. Le second numéro a été le numéro 8 de Bill Goldsworthy ailier droit du Minnesota les dix premières saisons.

Une fois la franchise déménagée au Texas, le numéro 7 a été retiré par les Stars de Dallas en l’hommage de Neal Broten ancien joueur de l’équipe entre 1981 et 1993.

Choix de première ronde[modifier | modifier le code]

Comme des joueurs, les choix de repêchage se négocient en période de transferts, il se peut donc qu'une équipe libère un ou plusieurs choix de repêchage contre un joueur d'une franchise concurrente. Ainsi certaines saisons, par exemple en 1970, les Norths Stars n'avaient plus de choix de première ronde.

Lors des repêchages de la LNH, les joueurs suivants ont été choisis par l’équipe[17] :

Année Nom du joueur Rang Équipe mineure (ligue)   Année Nom du joueur Rang Équipe mineure (ligue)
1967 Wayne Cheesman[18] 4e choix Whitby Jr. B 1968 Jim Benzelock 5e choix Jets de Winnipeg (LHOu)
1969 Dick Redmond 5e choix Black Hawks de St. Catharines (AHO) 1970 Pas de choix de première ronde
1971 Pas de choix de première ronde 1972 Jerry Byers 12e choix Rangers de Kitchener (OHA)
1973 Pas de choix de première ronde 1974 Doug Hicks 6e choix Bombers de Flin Flon (WHL)
1975 Bryan Maxwell 4e choix Tigers de Medicine Hat (WHL) 1976 Glen Sharpley 3e choix Festivals de Hull (LHJMQ)
1977 Brad Maxwell 7e choix Bruins de New Westminster (WHL) 1978 Bobby Smith 1er choix 67 d'Ottawa (AHO)
1979 Craig Hartsburg
Tom McCarthy
6e choix
10e choix
Greyhounds de Sault Ste. Marie (AHO)
Generals d'Oshawa (AHO)
1980 Brad Palmer 16e choix Cougars de Victoria (WHL)
1981 Ron Meighan 13e choix Flyers de Niagara Falls (AHO) 1982 Brian Bellows 2e choix Rangers de Kitchener (OHL)
1983 Brian Lawton 1er choix Mount Saint Charles Academy (HS)[19] 1984 David Quinn[20] 13e choix Kent
1985 Pas de choix de première ronde 1986 Warren Babe 12e choix Broncos de Lethbridge (WHL)
1987 Dave Archibald 6e choix Winter Hawks de Portland (WHL) 1988 Mike Modano 1er choix Raiders de Prince Albert (WHL)
1989 Doug Zmolek 7e choix Marshall de Rochester (HS) 1990 Derian Hatcher 8e choix Centennials de North Bay
1991 Richard Matvichuk 8e choix Blades de Saskatoon (WHL) 1992 Pas de choix de première ronde

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Les personnes suivantes ont été les différents entraîneurs de l'équipe[21] :

Trophées et records[modifier | modifier le code]

Trophées individuels[modifier | modifier le code]

Les joueurs suivants ont gagné des trophées de la LNH :

En 1990, Mike Modano aurait pu être le troisième North Stars à recevoir le trophée Calder mais il perd la lutte contre Makarov joueur international russe qui vient de faire sa première saison dans la LNH mais joue au hockey sur glace de manière professionnelle en Russie depuis près de 10 ans, a déjà été élu à plusieurs reprises meilleur joueur du championnat russe et a gagné de nombreuses médailles d'or avec l'URSS. Depuis cet épisode, une limite d'âge à 25 ans est fixée pour le récipiendaire du trophée de la meilleure recrue.

Trophées d'équipe[modifier | modifier le code]

En fait de trophées d'équipe, les North Stars n'ont remporté que le trophée Clarence S. Campbell de l'équipe championne de l'association homonyme à l'issue des finales de conférence des séries éliminatoires en 1991.

Records de la franchise[modifier | modifier le code]

Dino Ciccarelli est un des joueurs qui aura le plus marqué la franchise avec le plus grand nombre de buts, 55 en 1981-82 (il est plus tard égalé par Brian Bellows en 1989-90), le plus de but en supériorité numérique, 22 en 1986-87, le plus de premier but lors d'un match, réalisé à 17 reprises ainsi que le plus grand nombre de buts pour un joueur lors d'un match pour sa première saison. Il inscrit ainsi quatre buts contre les Red Wings de Détroit en 1981[23].

Le meilleur pointeur de l'histoire de la franchise est Bobby Smith avec 114 points en 1981-82. Basil McRae est le joueur le plus pénalisé sur une saison avec 382 minutes de pénalité en 1987-88.

Au niveau des gardiens de but, Cesare Maniago est celui qui aura réalisé le plus de matchs en une saison avec 64 matchs en 1968-69 et il aura également le plus grand nombre de blanchissage lors de la première saison de l'équipe en empêchant à six reprises les adversaires d'inscrire le moindre but.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Effectif de l'équipe pour sa première saison sur http://www.northstarshockey.com/.
  2. (en) Histoire de Masterton sur www.legendsofhockey.net.
  3. (en) Historique et liste des récipiendaires du trophée Masterton sur http://www.nhl.com.
  4. (en) Biographie de Fidler sur http://www.legendsofhockey.net.
  5. (en) Souvenir des séries de la Coupe Stanley de 1981 sur http://www.northstarshockey.com/.
  6. (en) Souvenir des séries de la Coupe Stanley 1991 sur http://www.northstarshockey.com.
  7. (en) Résultats des Norths sur http://hockeydb.com/.
  8. (en) Résultats des matchs des North Stars contre les équipes de l'AMH sur http://www.northstarshockey.com/.
  9. (en) Description du processus de sélection des candidatures pour le temple de la renommée sur http://www.legendsofhockey.net
  10. (en) Chiffres et anecdotes des admissions du Temple de la renommée sur http://www.legendsofhockey.net
  11. (en) Biographie de Worsley sur http://www.legendsofhockey.net.
  12. (en) Biographie de Boivin sur http://www.legendsofhockey.net.
  13. (en) Biographie de Gartner sur http://www.legendsofhockey.net.
  14. (en) Biographie de Larry Murphy sur http://www.legendsofhockey.net.
  15. (en) Liste des capitaines de la franchise sur http://www.northstarshockey.com/.
  16. (en) Liste des maillots retirés pour les North Stars et les Stars sur http://stars.nhl.com/.
  17. (en) Liste des premiers choix de la franchise sur http://www.northstarshockey.com.
  18. (en) Wayne Cheeseman n'a jamais joué dans la LNH, fiche de carrière sur http://www.hockeydb.com/.
  19. HS correspond au championnat des hautes études.
  20. (en) David Quinn n'a jamais joué dans la LNH, fiche de carrière sur http://www.hockeydb.com/.
  21. (en) Liste des entraîneurs de la franchise sur http://www.northstarshockey.com.
  22. (en) Liste des récipiendaires du trophée Calder sur http://www.northstarshockey.com/.
  23. (en) Records de la franchise sur http://www.northstarshockey.com/.