Puiseux-Pontoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puiseux.
Puiseux-Pontoise
Image illustrative de l'article Puiseux-Pontoise
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Cergy-Nord
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise
Maire
Mandat
Thierry Thomassin
2014-2020
Code postal 95650
Code commune 95510
Démographie
Gentilé Puiséens, Puiséennes
Population
municipale
422 hab. (2011)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 00″ N 2° 01′ 00″ E / 49.05, 2.0167 ()49° 03′ 00″ Nord 2° 01′ 00″ Est / 49.05, 2.0167 ()  
Altitude 100 m (min. : 40 m) (max. : 116 m)
Superficie 5,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Puiseux-Pontoise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Puiseux-Pontoise

Puiseux-Pontoise est une commune française située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Puiseux-Pontoise est la moins peuplée de l'agglomération de Cergy-Pontoise, avec 422 habitants. Elle se situe à environ 30 km au nord-ouest de Paris.

Communes limitrophes de Puiseux-Pontoise[1]
Courcelles-sur-Viosne Montgeroult Boissy-l'Aillerie
Sagy Puiseux-Pontoise[1] Osny
Courdimanche Cergy

La commune accueille sur son territoire le cimetière intercommunal de Cergy-Pontoise.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Le nom de Puiseux-Pontoise provient du latin puteolum, puits.

Situé sur la chaussée Jules-César, voie romaine de Lutèce à Lillebonne (près du Havre), une petite agglomération se développe, sa population servant probablement de relais, avec quelques fermes. Son activité reste essentiellement agricole, et ce jusqu'au XIXe siècle.

Une petite activité industrielle s'y développe alors : une distillerie d'alcool de betterave qui n'a disparu que récemment, et une importante briqueterie, reconvertie de nos jours en fabrique de matériaux de construction.

Pendant la guerre de Cent Ans, en 1433, les godons prennent pillent et brûlent Puiseux, Courdimanche et Vauréal.

L'ancienne cour de l'église a été reconvertie en zone d'activité artisanale et de bureaux. Au premier plan, portail en fer ouvert ; à gauche, vieux bâtiment, fenêtres modernes entourées de glycine ; en face bâtiment ancien d'un étage, avec église en arrière-plan, à gauche bâtiment en biais
Zone d'activité de la cour de l'église.

En 1914 une batterie de DCA était installée à Puiseux. Mais son évolution radicale arrive durant les années 1960 : en effet, le village est intégré à la ville nouvelle en construction de Cergy-Pontoise. Le village et ses deux hameaux (la Briqueterie et la Jardinerie) ont été pris dans la dynamique de la ville nouvelle essentiellement à la fin des années 1980. Les terres agricoles ont en majorité disparu, la population n'est plus totalement rurale, des équipements publics ont surgi de terre. Les grands travaux entrepris dès cette époque (réfection totale du réseau d'eau potable et d'assainissement, enfouissement des lignes électriques et téléphoniques, lancement des programmes de lotissements) ont permis de transformer « en douceur » la commune, qui reste un village tout en bénéficiant des équipements destinés à la population : un stade, une nouvelle école de trois classes, une mairie agrandie avec sa salle du conseil, une salle des fêtes.

Cette transformation de la commune s'est faite avec le concours du SAN pour la construction des équipements, et avec celui de l'EPA pour implanter quelques activités économiques et leurs emplois correspondants ; les activités nouvelles sont aujourd'hui partagées entre les activités industrielles, commerciales, de services et artisanales, créant ainsi un bon équilibre. Cette profonde mutation du village s'est faite avec la coopération d'une large majorité de la population, qui reste attachée aux racines de la commune tout en vivant bien son intégration dans l'agglomération de Cergy-Pontoise.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la juridiction d’instance, de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise[2],[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Thierry Thomassin    
 ? 2001 Jean Gérard Thomassin    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 422 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
198 188 210 173 146 135 138 142 155
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
162 187 171 182 189 190 223 240 244
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
278 270 277 253 265 323 310 224 341
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
307 366 330 282 175 422 471 474 422
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre par beau temps, hortensias à droite au premier plan
Église Saint-Pierre.
Croix de cimetière.

Puiseux-Pontoise compte deux monuments historiques sur son territoire.

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communes limitrophes de Puiseux-Pontoise sur Géoportail.
  2. Site du conseil général - Administration du Val-d'Oise
  3. Ministère de la Justice - Conseil départemental de l'accès au droit du Val-d'Oise
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  6. « Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  7. Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Puiseux, Paris, Éditions du Valhermeil,‎ 1988, 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 267-268.
  8. a et b Jean Aubert, Gondret, Jean Lacassy, M. Lefèvre, Yves Mâchefert-Tassin, M. Mélique et Valérie Jacquemin, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Puiseux-Pontoise », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. I,‎ octobre 1999, p. 147 (ISBN 2-84234-056-6).
  9. « Croix de cimetière », base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]