Route touristique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Route touristique.

Une route touristique est un itinéraire ou encore parcours, voire circuit terrestre spécifique (route, chemin, ou voie d'eau) qui permet sur un périmètre géographique variable de découvrir et d'apprécier la beauté naturelle, les produits, l'histoire, la culture, le style de vie ou le folklore des sites et des lieux visités ou traversés. Cette qualification peut faire l'objet d'une homologation par un organisme gouvernemental ou local.

Par ailleurs, Route touristique peut être une partie d'un odonyme, c'est-à-dire, un indicateur du type de voie suivi d'un nom propre[1].

En France[modifier | modifier le code]

Les premières routes ou circuits touristiques établis en France date des années 50[2], avec, par exemple, la Route des vins d'Alsace qui date de 1953[3]. Cependant, on retrouve déjà avec les Comités de promenade, créés en 1875, l'esprit de ces chemins qui invitent à découvrir par un itinéraires tracés le patrimoine d'un territoire, de même que les initiatives du Touring club de France, en 1909, avec la création de la Route des Grandes Alpes, avec notamment la Route Napoléon.

Autres exemples :

Au Québec[modifier | modifier le code]

Pour Tourisme Québec, « Une route touristique se définit comme un trajet à suivre le long d’un chemin pittoresque, axé sur une thématique distinctive et qui relie un certain nombre de sites touristiques évocateurs et ouverts aux visiteurs. On y trouve également une variété de services complémentaires, tels l’hébergement, la restauration, des postes d’essence ainsi que des services d’accueil et d’information touristiques. Si le trajet est en boucle, c’est-à-dire si le départ et l’arrivée se font au même point, il sera appelé « circuit ». Si les points de départ et d’arrivée sont différents, il sera appelé « route ». La route touristique constitue une destination en soi ou elle peut permettre d’atteindre une destination par un itinéraire touristique. Sur une route touristique, l’automobiliste peut suivre un parcours en dehors des grands axes routiers afin d’agrémenter ses déplacements, d’éviter la monotonie et de découvrir les richesses propres à la région. La route touristique permet d’être en contact avec le patrimoine d’une région, qu’il soit culturel, historique ou naturel, et sert de lien entre les différents sites distinctifs qui la composent. »[4]

Depuis 1999, le ministère des Transports du Québec et le ministère du Tourisme du Québec, en collaboration avec ATR associées du Québec, administrent un programme de signalisation spécifique aux routes ou aux circuits d'intérêt touristique.

Les routes et circuits reconnues au niveau national sont les suivantes :

Au niveau régional, les associations touristiques régionales développent et promouvoient des routes et circuits qui mettent en valeur chacune de leur région.

Au niveau local, des municipalités développent des circuits qui mettent en valeur certaines caractéristiques locales, comme un circuit patrimonial.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [101 Route Touristique de Matha, Saint-Pierre-d'Oléron Par exemple la Route Touristique de Matha, Saint-Pierre-d'Oléron dans Google Maps]
  2. Rachid Amirou et Philippe Bachimon, Le tourisme local : Une culture de l'exotisme, Éditions L'Harmattan,‎ 2000, 238 p. (ISBN 978-2-2964-1357-3), p. 197-202, Article « La route de l'olivier. Une route touristique à Thème » de Sophie Davoust.
  3. Léon Daul, La route des vins d'Alsace, Éditions Jean-paul Gisserot,‎ 2002, 16 p. (ISBN 978-2-8774-7649-2), p. 4.
  4. « La définition de route touristique », dans Tourisme Québec, Politique de signalisation touristique, Routes et circuits touristiques, Québec, Tourisme Québec, 2006, page 2, ISBN ISBN 2-550-46502-4 Disponible en ligne

Médiagraphie[modifier | modifier le code]

A. Généralités :

B. Sur la conception d'une route et d'un circuit touristique :

  • « La conception d'une route touristique », dans Tourisme Québec, Politique de signalisation touristique, Routes et circuits touristiques, Québec, Tourisme Québec, 2006, pages 8 et 24-26, ISBN ISBN 2-550-46502-4, Disponible en ligne
  • Conseil agrotouristique des Cantons-de-l'Est, « Les routes et circuits touristiques », Le Pense-bête de l'agrotourisme, 2004, mise à jour en 2011, fiche numéro 21, 9 pages, ISSN : 1925-3257, Disponible en ligne
  • Nadine Boutin, Le Circuit « de la terre... à la table », un modèle de réseautage en agrotourisme, Québec, 2003, 66 pages, [sans ISBN], Disponible en ligne
  • MAPAQ, Corporation de développement agroalimentaire du Centre-du-Québec et Tourisme Centre-du-Québec, Guide de qualité, Agrotourisme Centre-du-Québec, « Le gros bon sens de la qualité », 2010, 9 pages, [sans ISBN], Disponible en ligne
  • Anne Marchand, Agrotourisme au Québec. Le guide de procédure pour un circuit ou une route, Montréal, Fédération des Agricotours du Québec, 2003, 41 pages, ISBN 2-9800602-2-4, Disponible en ligne
  • Anne Marchand, Agrotourisme au Québec. Le guide de qualité, Montréal, Fédération des Agricotours du Québec, 2003, 49 pages, ISBN 2-9800602-1-6, Disponible en ligne

Articles connexes[modifier | modifier le code]