Place (voie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir place.

Une place est un espace public non bâti, desservi par des voies de communication ; elle peut être affectée aux piétons et/ou aux véhicules.

Elle est généralement limitée par des bâtiments, dotée d'un traitement du sol minéral, équipée de mobilier urbain ou d'édicules (statue, fontaine, obélisque, etc.)

Si elle est de petite superficie, elle portera plutôt le diminutif de placette.

Typologie des places[modifier | modifier le code]

Place-parvis[modifier | modifier le code]

Place formant dégagement devant la façade principale d'un édifice important.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Place-cimetière[modifier | modifier le code]

Place attenante à un lieu de culte, dont la fonction principale, à l'origine, était celle de cimetière.

Place fermée[modifier | modifier le code]

Place fermée de tous côtés, sans perspectives lointaines. Les places royales (qui sont des salons urbains à l'écart des voies de circulation, à l'instar de la place des Vosges ou de la place Dauphine) sont souvent des places fermées.
Les bastides comportent une place fermée. Les cornières sont une particularité des places des bastides, ce sont des dispositions de bâtiments d'angle qui se touchent dans les étages, tout en laissant le passage aux véhicules et aux piétons au rez-de-chaussée. Un des exemples récents de places fermées est à voir également dans la place Napoléon de La Roche-sur-Yon.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Place ouverte[modifier | modifier le code]

À l'inverse de la place fermée, la place ouverte est arrangée de façon à laisser de vastes perspectives. Ce dispositif baroque se retrouve dans les aménagements de Sixte V à Rome : places en patte d'oie ou en trident, entretenant des relations visuelles avec des repères (obélisques, par exemple) ; ce type de dispositif a été repris jusqu'au XIXe siècle, notamment lors des transformations de Paris sous le Second Empire.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Place-carrefour[modifier | modifier le code]

Place dont la majeure partie est occupée par le croisement de voies.

Rond-point[modifier | modifier le code]

Un rond-point est une place-carrefour circulaire (ronde, ovale ou polygonale) ou demi-circulaire. Un édicule (statue, fontaine, etc.) est généralement placé au milieu du rond-point.

Article détaillé : Rond-point.

Quelques grandes places[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de grandes places urbaines.

Places de renommée mondiale[modifier | modifier le code]

Places de renommée nationale ou régionale[modifier | modifier le code]

Belgique 
France 
Pays-Bas 
Pologne 

Références[modifier | modifier le code]

  1. www.montargis.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Places particulières, et appellations régionales :

  • Agora : place où les fonctions politiques et économiques sont réunies dans la cité grecque.
  • Forum : place où les fonctions politiques et économiques sont réunies dans la ville romaine.
  • Grand-place : place principale d'une ville dans le Nord de la France et en Belgique.
  • Placître, ou planître : espace découvert en Bretagne et en Normandie.
  • Zocalo : si ce nom désigne souvent la grande place de Mexico, il désigne plus généralement la place devant la cathédrale dans chaque grande ville mexicaine.
  • Plaza Mayor

Voir aussi la catégorie:place, pour plus d'exemples.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Gauthiez, Espace urbain : Vocabulaire et Morphologie, Paris, Monum, éditions du patrimoine, coll. « Principes d'analyse scientifique »,‎ septembre 2003, 493 p. (ISBN 2-85822-735-7).
  • Camillo Sitte (trad. Daniel Wieczorec), L'Art de bâtir les villes : L'Urbanisme selon ses fondements artistiques [« Der Städtebau nach seinen künstlerischen Grundsätzen »], Vienne, Le Seuil, coll. « Point »,‎ 1889, 188 p. (ISBN 2-02-029327-7)