Liste de planètes naines potentielles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article dresse une liste de planètes naines potentielles, c'est-à-dire d'objets qui ne sont pas à ce jour officiellement reconnus comme planète naine par l'Union astronomique internationale mais qui pourraient l'être à plus ou moins long terme. Pour être considéré comme planète naine, un corps doit respecter les trois conditions nécessaires suivantes :

  • être directement en orbite autour du Soleil (ce n'est donc pas un satellite) ;
  • posséder une masse suffisante pour que sa gravité l'emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique (sous une forme presque sphérique) ;
  • ne pas avoir fait place nette dans son voisinage orbital[1].

Listes proposées[modifier | modifier le code]

Selon les différentes estimations, il existerait de quelques centaines à plusieurs milliers d'objets dans le Système solaire qui satisferaient les critères mentionnés dans l'introduction pour être considérés comme planète naine.

La liste détaillée située plus bas dans l'article se fonde principalement sur trois listes proposées de candidats : la liste de Mike Brown, la liste de Gonzalo Tancredi et la liste de Spitzer. Ici sont présentées quelques informations concernant ces listes.

Liste de Mike Brown (≤ 2011 → 2014)[modifier | modifier le code]

La liste définie par Mike Brown se limite aux transneptuniens. Elle n'inclut donc pas Cérès par exemple ou d'autres candidats situés plus proche du Soleil que Neptune.

Les différentes catégories définies par Brown sont les suivantes (chaque catégorie plus large inclut les plus restrictives qui la précédent ; les chiffres sont ceux du 20 juin 2014)[2] :

  • objets « presque certainement planètes naines » : 10 transneptuniens répertoriés (dont les 4 transneptuniens déjà officiellement reconnus planètes naines) -- Charon n'est pas inclus dans la liste,
  • objets « très vraisemblablement planètes naines » (> 600 km) : 27 transneptuniens répertoriés,
  • objets « vraisemblablement planètes naines » (> 500 km) : 47 transneptuniens répertoriés,
  • objets « probablement planètes naines » (> 400 km) : 84 transneptuniens répertoriés,
  • objets « possiblement planètes naines » (> 200 km) : 353 transneptuniens répertoriés.

782 objets supplémentaires, dont la taille est estimée entre 100 et 200 kilomètres, sont listés comme « probablement pas planètes naines ».

Liste de Gonzalo Tancredi (2010)[modifier | modifier le code]

En 2010, Gonzalo Tancredi présenta un rapport à l'UAI dans lequel étaient évalués 46 candidats au statut de planète naine à partir de l'analyse de l'amplitude de courbes de lumière et l'hypothèse que les objets faisaient plus de 450 kilomètres de diamètre. Certains diamètres proviennent de mesures, certains sont des estimations fondées sur le meilleur ajustement de courbe, d'autres enfin se basent sur un albédo estimé à 0,10. Parmi ceux-ci, 15 objets furent identifiés comme planètes naines selon ses critères et neuf de plus étaient considérés comme possibles planètes naines. Par précaution, il conseilla à l'UAI d'accepter « officiellement » comme planètes naines les trois « meilleurs » candidats : Sedna, Orcus et Quaoar[3]. Bien que l'UAI eût anticipé les recomandations de Tancredi, ele n'a toujours pas répondu à ce jour.

Liste de Spitzer (2007)[modifier | modifier le code]

Le diamètre calculé d'Ixion dépend de son albédo (la fraction de lumière qu'il réfléchit), lequel est pour le moment inconnu.

En 2007, des observations effectuées avec le télescope spatial Spitzer furent utilisées afin de calculer la taille de plusieurs grands transneptuniens. 2007 OR10 n'apparait pas dans cette liste car il n'a pas été observé par Spitzer. Bien que (84522) 2002 TC302 ait une faible luminosité (une magnitude absolue élevée), il est placé haut dans la liste car on pense qu'il a un faible albédo.

Liste détaillée[modifier | modifier le code]

La liste suivante se base principalement sur les trois listes ci-dessus : la liste de Mike Brown, la liste de Gonzalo Tancredi et la liste de Spitzer. Aux candidats indiqués dans ces listes sont ajoutés les objets « cis-neptuniens » (dont l'orbite est intérieure à celle de Neptune) respectant les critères pour être candidats ainsi que Charon (dont le statut est disputé), et qui sont absents des listes sus-mentionnées. Le découpage de cette liste suit arbitrairement celui choisi par Mike Brown, dont la liste est la plus complète et la plus à jour des trois listes sus-mentionnées.

Planètes naines reconnues (pour rappel et référence)[modifier | modifier le code]

Objet Type Diamètre
volumétrique
moyen
(km)
Masse
(kg)
(136199) Éris Épars 2 326 ± 12 (1,66 ± 0,02)×1022
(134340) Pluton Plutino 2 306 ± 20 1,314 ± 0,018)×1022
(136108) Hauméa Plutino ~ 1 430
(136472) Makémaké cubewano ~ 1 430
(1) Cérès Astéroïde de la ceinture principale 952,4 ± 3,6 (9,46 ± 0,04)×1020

Objets presque certainement planètes naines[modifier | modifier le code]

Objet Type Diamètre
(km)
Masse
(kg)
(225088) 2007 OR10 Epars 875 à 1 400  ?
Charon Plutino 1 207± 3 1,5×1021
(50000) Quaoar Cubewano ~ 1 250 ~ 1,0×1021
(90377) Sedna Détaché 995 1,8 à 4,3×1021
(90482) Orcus Plutino 946.3 7,0×1020
(307261) 2002 MS4 Cubewano ~ 900
(120347) Salacie Cubewano ~ 900

Objets très vraisemblablement planètes naines[modifier | modifier le code]

Objet Type Diamètre
(km)
Masse
(kg)
(20000) Varuna Cubewano 980 à 1 015 ~ 5,9×1020
2013 FY27
(208996) 2003 AZ84
(55637) 2002 UX25
(90568) 2004 GV9
(55565) 2002 AW197 Cubewano 790 à 975 5,2×1020
(145452) 2005 RN43
(174567) Varda
(202421) 2005 UQ513
(28978) Ixion Plutino 759 2,3×1020
(278361) 2007 JJ43 690 à 730  ?
(229762) 2007 UK126
(19521) Chaos
2012 VP113
(230965) 2004 XA192
2010 KZ39
2013 FZ27

Les objets épars sont ici inclus car ils sont parfois (bien que cet avis soit minoritaire) considérés comme objets de la ceinture de Kuiper.

Objet Type Diamètre
(km)
Masse
(kg)
Charon Plutino 1 207 ± 3 1,5×1021
(90377) Sedna Épars 995 1,8 à 4,3×1021
(50000) Quaoar Cubewano ~ 1 250 ~ 1,0×1021
(84522) 2002 TC302 Épars < 1 200  ?
(90482) Orcus Plutino 946,3 7,0×1020
(20000) Varuna Cubewano 840 à 1 240 ~ 5,9×1020
(28978) Ixion Plutino 759 2,3×1020
(225088) 2007 OR10 Épars 875 à 1 400  ?
(55565) 2002 AW197 Cubewano 700 ± 50 5,2×1020
(303775) 2005 QU182 Épars 638 à 1 425  ?
(229762) 2007 UK126 Épars 530 à 1 190  ?
2012 VP113 Épars 315 à 640  ?
2013 FY27 Épars 500 à 900  ?
(145451) 2005 RM43

Le cas Charon[modifier | modifier le code]

Le statut de Charon, actuellement considéré comme un satellite de Pluton, est incertain. En effet, il n'existe pas de définition claire de ce qui constitue un système satellitaire ou un système binaire. Charon est largement plus grand que les autres satellites en comparaison de Pluton et Pluton et Charon orbitent tous les deux autour d'un point situé dans l'espace plutôt qu'à l'intérieur de Pluton. En conséquence, le système pourrait être désigné dans le futur comme un système planétaire double, faisant de Charon une planète naine. D'après l'astronome Keith Noll, Charon possède toutes les qualités requises pour être une planète naine[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) M. E. Brown, « The Dwarf Planets », Caltech,‎ 2007 (consulté le 24 septembre 2008)
  2. (en) Michael E. Brown., « How many dwarf planets are there in the outer solar system? (updates daily) », California Institute of Technology (consulté le 2014-04-12)
  3. Tancredi, G., « Physical and dynamical characteristics of icy "dwarf planets" (plutoids) », Icy Bodies of the Solar System: Proceedings IAU Symposium No. 263, 2009,‎ 2010 (lire en ligne)
  4. Ciel et Espace, octobre 2008