Plutoïde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie La notion de plutoïde ne doit pas être confondue avec celle de plutino.

Un plutoïde est une planète naine transneptunienne. Le principe de la création d'une catégorie spécifique pour ce type d'objets avait été défini par un vote lors de l'Assemblée générale de l'Union astronomique internationale à Prague le 24 août 2006[1], mais sans en choisir la terminologie. (Selon la résolution 6A de cette Assemblée générale intitulée « Definition of Pluto-class objects », Pluton est le prototype d'une nouvelle catégorie d'objets transneptuniens.)

L'Union astronomique internationale s'est accordée sur le terme de « plutoïde » comme désignation pour les planètes naines comme Pluton lors d'une réunion de son comité exécutif à Oslo le 11 juin 2008[2].

Qu'est-ce qu'un plutoïde ?[modifier | modifier le code]

Officiellement[3], « [les] plutoïdes sont des objets célestes en orbite autour du Soleil à un demi-grand axe supérieur à celui de Neptune qui possèdent une masse suffisante pour que leur gravité l'emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintiennent en équilibre hydrostatique (sous une forme presque sphérique) et qui n'ont pas nettoyé leur voisinage[4] ». En résumé, il s'agit donc simplement d'une planète naine transneptunienne.

Propositions de dénomination officielle[modifier | modifier le code]

Selon la première proposition de l'Union astronomique internationale, le terme soumis au vote devait être « un pluton » (avec un p minuscule), défini comme une planète (dans la nomenclature alors proposée) dont la période de révolution autour du Soleil dépasse 200 années juliennes. Le terme « pluton » n'a pas suscité d'adhésion lors de l'Assemblée générale de Prague, d'une part parce qu'il est déjà utilisé en géologie pour désigner certaines masses de magma solidifiées, d'autre part car le mot « Pluton » désigne le corps céleste lui-même (l'ex-planète, requalifiée en planète naine) dans plusieurs langues européennes, dont le français.

Dans l'introduction de la proposition finale soumise au vote, l'Union astronomique internationale a avancé « objet plutonien » (plutonian object en anglais) précisant que le dictionnaire Merriam-Webster qualifiait de « plutonien » ce qui est « de, relié à, caractéristique de Pluton ». Cette proposition a cependant été rejetée par 186 voix contre 180. Dans les comptes rendus de l'assemblée générale, l'IAU précise enfin qu'elle va mettre en place un processus pour la désignation de ces objets[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les objets de cette catégorie sont caractérisés par une orbite plus inclinée et plus elliptique que celles des planètes.

Liste des plutoïdes[modifier | modifier le code]

Depuis la mi-septembre 2008, quatre planètes naines sont officiellement considérées comme des plutoïdes par l'Union astronomique internationale :

De nombreux autres objets sont candidats à ce statut.

Autres plutoïdes possibles[modifier | modifier le code]

Illustration de la taille relative, de l'albédo et des couleurs des objets transneptuniens les plus massifs.

Le diagramme illustre la taille approximative des plus grands objets transneptuniens, comprenant Pluton, Charon et Eris. Les autres objets pourront correspondre à la définition s'il est établi qu'ils rencontrent un équilibre hydrostatique (autrement dit que leur forme soit sphérique). Quelques corps célestes de la ceinture de Kuiper sont également d'éventuels candidats.

Candidats potentiels[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b IAU Website: iau0603
  2. IAU Website: IAU0804
  3. Résolution 0804 de l'Union astronomique internationale, 11 juin 2008, Paris.
  4. Texte original : Plutoids are celestial bodies in orbit around the Sun at a semimajor axis greater than that of Neptune that have sufficient mass for their self-gravity to overcome rigid body forces so that they assume a hydrostatic equilibrium (near-spherical) shape, and that have not cleared the neighbourhood around their orbit, Résolution 0804 de l'Union astronomique internationale, 11 juin 2008, Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]