Moulinet (Alpes-Maritimes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moulinet.
Moulinet
Vue du village de Moulinet depuis la piste de Saint-Michel.
Vue du village de Moulinet depuis la piste de Saint-Michel.
Blason de Moulinet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Arrondissement Arrondissement de Nice
Canton Canton de Sospel
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Riviera française
Maire
Mandat
Guy Bonvallet
2014-2020
Code postal 06380
Code commune 06086
Démographie
Gentilé Moulinois
Population
municipale
207 hab. (2011)
Densité 5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 56′ 33″ N 7° 24′ 46″ E / 43.9425, 7.4128 ()43° 56′ 33″ Nord 7° 24′ 46″ Est / 43.9425, 7.4128 ()  
Altitude Min. 516 m – Max. 2 080 m
Superficie 41,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

Voir sur la carte administrative des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Moulinet

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

Voir sur la carte topographique des Alpes-Maritimes
City locator 14.svg
Moulinet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moulinet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moulinet

Moulinet est une commune française située dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Moulinois.

En langue niçoise (Georges Castellana), on dit Lou Moulinet (avec un article défini) et lu Mourinenc (avec une alternance R/L) pour ses habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Moulinet est un petit village situé à 32 km de Menton, dans le parc national du Mercantour. Il est traversé par la rivière Bévéra qui prend sa source dans le massif de l'Authion, à 2075 mètres d'altitude, et qui se jette dans la Roya, à 1 km en amont de Vintimille, en Italie, après un parcours mouvementé de 38 km. La pratique du canyoning y est totalement interdite, sur toute sa partie française par arrêté préfectoral.

Le village a vu souvent passer le Rallye automobile Monte-Carlo, où Moulinet est une étape, à mi-chemin du col de Turini et de Sospel, situés chacun à 12 km. La Départementale 2566 entre Sospel, Moulinet et Turini est en effet un ouvrage monumental, porté par des murs d'une dizaine de mètres de hauteur à certains endroits, avec des virages impressionnants. Entre Moulinet et Sospel, la route est surplombée par la chapelle Notre-Dame-de-la-Menour, construite sur un piton rocheux au-dessus des gorges de la Bévéra.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moulinet a été décoré de la "Médaille d'Argent" des villages de France dans les années 1930.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la totalité de la population civile du village a été déplacée par les troupes d'occupation allemandes jusqu'à Cuneo (Italie) entre le 29 septembre 1944 et le 12 avril 1945. Cette période est traditionnellement évoquée comme celle de la "déportation" du village.

Cet épisode du conflit dans les Alpes-Maritimes a fait l'objet d'un Mémoire de maîtrise d’histoire contemporaine rédigé par Goulven Godon, préparé sous la direction de Jean-Louis Panicacci, soutenu devant l'Université de Nice Sophia-Antipolis en juin 2004 et intitulé : "La "déportation" des populations civiles des vallées de la Bévéra et de la Roya en Italie du Nord (1944-1945)".

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Moulinet Blason De sinople au pairle rétréci ondé renversé d’argent soutenu d’une montagne de trois coupeaux du même mouvant de la pointe, accosté à dextre d’une tête de crosse d’or avec son sudarium aussi d’argent et à senestre d’une roue de moulin aussi d’or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Albert Gasperini
1908 Joseph Gasperini
Ernest Baillon
Victor Moschetti
Belmond
Pierre Tordo
Raybaut
Charles Narice
mars 1977 juillet 2001 Charles Alessi PCF  
juillet 2001 mars 2008 Alain Blanc    
mars 2008 en cours Guy Bonvallet    

Une élection municipale partielle eût lieu en 2001 suite au décès de Charles Alessi, amenant à l'élection d'Alain Blanc.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 207 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1831 1838 1841 1848 1851
702 826 877 1 029 1 962 405 1 918 1 202 1 831
1858 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 139 1 172 1 130 1 065 865 940 936 813 801
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
928 949 938 624 606 560 547 332 350
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
286 265 220 164 193 249 235 223 209
2011 - - - - - - - -
207 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Trois restaurants de la station de ski de Turini-Camp d'argent se trouvent sur le territoire de Moulinet : L'Authion et L'Estive à Camp d'Argent (le second établissement louant des chambres d'hôtel), ainsi que L'Hôtel des Trois Vallées, à Turini. Au cœur du village, deux restaurants sont ouverts à l'année, "Le Trou du Renard" et "Le Grain de Sel"; l'été on peut également manger des pizzas au camping Saint-Sébastien. Un autre camping est proposé à la Ferme du Seuillet. L'offre d'hébergement est complétée par des gîtes privés et communaux, ainsi qu'un centre d'accueil pour randonneurs géré par la mairie. Tous ces services sont référencés sur le site web de la municipalité (voir ci-dessous). L'agriculture, principalement l'élevage ovin, ainsi que l'exploitation forestière, sont avec le tourisme les principales sources d'emploi au village, dans le secteur privé. Parmi les services publics présents sur la commune, on peut citer l'agence postale, l'école, la mairie. Des agents du parc du Mercantour, de l'office national de la chasse, et de l'office national des forêts passent aussi une part significative de leur temps de travail sur le territoire du village. La majorité des actifs habitant Moulinet sont cependant des travailleurs pendulaires. Ils ont fait le choix de vivre à la montagne et de se déplacer tous les jours, principalement vers Sospel, Menton, ou Monaco, pour exercer leur activité professionnelle. Cela représente une cinquantaine de personnes. Enfin de nombreux habitants du village sont à la retraite. Certains n'ont jamais quitté Moulinet, d'autres y ont passé leur enfance et sont revenus à la fin de leur carrière professionnelle, beaucoup aussi sont des moulinois d'adoption. Tous profitent du climat exceptionnel et du cadre montagnard paisible de la commune, à 45 minutes de la mer méditerranée.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La chapelle Notre-Dame-de-la-Menour est l'un des joyaux de ce village médiéval.
  • Pont de la Menour à trois arches.
  • Oratoire près du pont.
  • Le Musée à visiter, rue de la République : archives, photos anciennes, outils d'époque.
  • Le village est situé dans le Parc du Mercantour.
  • Passage du GR 52.
  • Cascade de Fontanin.
  • Massif de l'Authion
  • Grotte de Malpertus.
  • Gorges du Piaon.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011