Moucherotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moucherotte
Le Moucherotte depuis le bas de Seyssinet-Pariset
Le Moucherotte depuis le bas de Seyssinet-Pariset
Géographie
Altitude 1 901 m
Massif Massif du Vercors
Coordonnées 45° 08′ 52″ N 5° 38′ 21″ E / 45.14778, 5.63917 ()45° 08′ 52″ Nord 5° 38′ 21″ Est / 45.14778, 5.63917 ()  
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Ascension
Voie la plus facile par le Stade de neige de Lans-en-Vercors

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Moucherotte

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Moucherotte

Le Moucherotte (1 901 mètres) est le sommet le plus oriental du Vercors, mais également le plus septentrional de la longue crête qui parcourt le massif du nord au sud, dominant ainsi Grenoble. Ses pentes s'étendent sur les communes de Saint-Nizier-du-Moucherotte, Lans-en-Vercors, Seyssins et Claix.

À droite sur la photo ci-contre, au pied du Moucherotte, on remarque les rochers des Trois Pucelles, où se sont retranchés les derniers résistants du maquis de Saint-Nizier-du-Moucherotte.

L'ensemble du Moucherotte se prolonge au sud jusqu'au col de l'Arc avec les sommets secondaires de la Croix des Ramées, du Grand Cheval (1 827 mètres) et du Pic Saint-Michel (1 966 mètres).

Le Moucherotte abrite une faune riche : chamois, mouflons, chevreuils...

Il y avait autrefois une télécabine, construite par l'entreprise Applevage[1], qui reliait le village de Saint-Nizier du Moucherotte au sommet où se tenait également un hôtel, l'Ermitage. À la suite de difficultés financières et d'actes de vandalisme, l'hôtel ferme définitivement en 1974. Sa situation unique et exceptionnelle attirait les stars de l'époque. Il servit d'ailleurs de décor au tournage de quelques scènes du film La Bride sur le cou, avec Brigitte Bardot. Elle y reste d'ailleurs coincée plus longtemps que prévu à la suite d'une tempête de neige. Le majestueux hôtel, alors en ruine au début des années 2000, a été démoli pour rendre au site sa beauté originelle. Par la même occasion, la gare de la télécabine a été détruite. Aujourd'hui, il ne reste pratiquement plus aucune trace de ce glorieux passé.

Lors des Jeux olympiques d'hiver de 1968, l'épreuve du saut à ski s'est tenue sur le tremplin de 90 mètres toujours en place sur le contrefort nord du Moucherotte. Il n'est plus utilisé depuis la fin des années 1980.

Il existe plusieurs voies d'ascensions :

  • depuis le village de Saint-Nizier-du-Moucherotte, soit par le GR, soit par l'ancienne piste de ski
  • depuis le bas de la commune de Saint-Nizier-du-Moucherotte, par le balcon est puis soit par le vallon des Forges, soit par la face Est (voie la plus pentue)
  • depuis le Stade de Neige de Lans-en-Vercors, voie la plus facile empruntant une large piste et présentant peu de dénivelé.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (mul)Roman Gric, ISR 50 ans, ISR,‎ 2007 (lire en ligne), p. 50 (21 sur PDF)