Avicii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avicii

Description de cette image, également commentée ci-après

Avicii en 2014.

Informations générales
Surnom Tom Hangs, Tim Berg
Nom de naissance Tim Bergling
Naissance (25 ans)
Stockholm, Uppland
Drapeau de la Suède Suède
Activité principale DJ, remixeur, producteur
Genre musical House progressive, electro house, dance, folktronica (en), pop soul
Instruments Clavier, table de mixage, échantillonneur, FL Studio[1]
Années actives Depuis 2006
Labels Strike, Joia, Vicious Vinyl, Ministry of Sound, Interscope, LE7ELS
Site officiel avicii.com
Logo

Avicii, stylisé en ΛVICII, né Tim Bergling le 8 septembre 1989 à Stockholm[2], est un producteur et disc-jockey suédois de musique house. Il a aussi produit des titres sous les pseudonymes Tim Berg et Tom Hangs[3].

Il se fait connaître en Europe avec son titre Seek Bromance sous son alias Tim Berg en 2011, qui atteint le Top 20 dans plusieurs pays, et connaît un énorme succès mondial par la suite avec son single Levels. Son morceau Wake Me Up! est un des hits de l'été 2013 et détrône de nombreux records[4]. Selon le magazine américain Forbes, Avicii fait partie des trente personnalités de moins de 30 ans les plus influentes du monde dans le domaine musical[5]. Il entre à la 39e place dans le classement de référence du magazine anglais DJ Magazine des meilleurs DJ mondiaux en 2010, passe 6e en 2011, et reste 3e en 2012 et 2013[6][réf. insuffisante]. Il revient à la 6e place en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avicii est né à Stockholm, ville dans laquelle il habitera jusqu'en 2012. Sa mère est l'actrice suédoise Anki Lidén, son demi-frère Anton Körberg (né en 1977) est animateur de radio et télévision[7]. Le DJ scandinave commence à produire à l'âge de 17 ans avec un remix de la musique du jeu Lazy Jones, sorti sur l'ordinateur Commodore 64. Le titre du remix est Lazy Lace sorti sous le label Strike Recordings.

Débuts[modifier | modifier le code]

C'est à 17 ans qu'Avicii commence à poster sa musique sur des blogs de musique, sa présence sous le pseudonyme Timberman ne passe pas inaperçue et c'est sur un blog que son manager de toujours le remarque à ses débuts. Ainsi en février 2007, il poste un message qui voulait dire en substance « Salut à tous, j'espère que c'est le bon forum pour poster ça mais j'ai quelques morceaux et j'aimerais savoir ce que les autres pensent des morceaux, si vous écoutez, vous pouvez bien écrire un peu sur ce que vous avez aimé, et ce que vous n'avez pas aimé du tout . Et pourquoi ? » Aucune réponse de la part des internautes pour l'adolescent suédois, ce à quoi il se fendit d'un « No? » laconique qui ne masqua pas sa déception[8].

Avant d'être connu sous son nom de scène actuel, Avicii utilise différents pseudonymes (Tim Berg et Tom Hangs) pour agrandir son réseau sur sa page MySpace qu'il venait de créer afin de faire partager ses productions. Ce sont ses amis qui le poussent à diffuser sa musique sur les blogs, jugeant que celle-ci était de grande qualité[9]. De même qu'il trouve son nom de scène un peu fortuitement, en voulant choisir un pseudo pour son MySpace, tous les pseudos qu'il désire étant pris, il se souvient qu'un de ses amis lui avait parlé du premier niveau de l'enfer bouddhiste (Avici)[10]. Il le conserve depuis en y ajoutant un 'i'. Avicii joue de la guitare et du piano mais il n'y excellait pas forcément, il continue donc sur un logiciel de musique (FL studio), qu'un ami lui a montré et accroche tout de suite[1].

Influences musicales et DJing[modifier | modifier le code]

Avicii est attiré par la production, il passe le plus clair de son temps à créer des titres. Avicii s'inspire des DJ et producteurs Laidback Luke, Steve Angello, Tocadisco, Daft Punk, Eric Prydz et Axwell[11]. Il explique d'ailleurs en avril 2011 : « J'ai toujours été dans la musique, et grandi avec des frères et sœurs plus âgés. J'ai aussi eu des tas d'influences différentes, qu'il s'agisse de mes goûts musicaux tels que Leeson MC et DJ Boonie. Il y a des tas d'autres personnes qui m'ont influencé, mais je pense que les plus grandes inspirations que j'ai eues en dehors de mon manager ont été la Swedish House Mafia et Eric Prydz, ce sont eux qui, les premiers, m'ont poussé dans la musique house[12]. »

En avril 2008, Avicii sort son premier titre, Manman, pour le label de Pete Tong Bedroom Bedlam. Il gagne le Pete Tong Fast Trax. Avicii est plébiscité à 70 % du public et sort donc le titre. Il est par la suite, contacté par de nombreux labels à travers le monde. Avicii dit vouloir créer des chansons pour des gens qui s'aiment, que ce soit à la maison ou dans les clubs, et donne une place importante à la mélodie dans ses productions. Il signe chez At Night Management en mai 2008 ; un mois après, la maison de disque parle de lui aux labels Joia Records, Vicious Grooves et Ministry of Sound. Avicii signe chez Vicious Grooves en Australie. Ses titres sont régulièrement playlistés par les DJs, il reste souvent dans son studio pour préparer de nouveaux titres. À 19 ans, il sort le single Sound of Now, suivi de son EP contenant Muja et Record Breaker, des remixes de D.O.N.S., Roger Sanchez, Richard Grey & Erick Morillo. Il enregistre également des mixes pour Livin Joy, Phonat, Little Boots, Paul Thomas. En 2009, il sort son troisième titre, Ryù, qui sera présent deux semaines dans les charts avant d'être playlisté dans Pete Tong's Essential Mix. Une semaine plus tard, il obtient le prix This Week's Essential New Tune et est nommé Track of the Week dans l'épisode 113 du podcast Tiesto's Club Life.

Avicii se révèle aux yeux du grand public en 2010, sous son pseudonyme Tim Berg, avec le tube Bromance, publié l'année suivante en version vocale sous le nom Seek Bromance. Avec ses nombreux remixes (comme celui du morceau de Bob Sinclar New New New, Drowning de Armin Van Buuren ou encore Set Me Free de Phonat), son style généralement joyeux commence à faire parler de lui sur de nombreux forums, et beaucoup d'internautes passionnés de musique électro le voient alors comme un jeune promis à un bel avenir[réf. nécessaire].

Levels et succès international[modifier | modifier le code]

Avicii à l'Inox Festival, 2011.

C'est en 2011 qu'Avicii va véritablement émerger avec son single mondial Levels, un titre qui contient un échantillon sonore de Something's Got a Hold on Me d'Etta James. Levels inspire très largement le rappeur américain Flo Rida pour son titre Good Feeling[réf. nécessaire]. Le single est visionné plusieurs millions de fois avant sa sortie officielle et s'écoule à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde[13] ; il est certifié disque de platine en Allemagne, en Belgique, aux États-Unis, en Italie, en Australie, en Suède ainsi que deux disques d'or au Royaume-Uni et au Danemark. Avicii atteint cette année-là, la 6e place dans le classement de référence DJ Mag. Levels est considéré comme l'un des morceaux House les plus marquants des années 2010[14].

Levels permet à Avicii d'exploser sur la scène internationale electro. Son style mélodique inspire de nombreux artistes parmi lesquels Basto, Matisse & Sadko ou David Guetta. En 2012, il réalise un remix du morceau Superlove de Lenny Kravitz qui obtient un large succès dans les boîtes de nuits et festivals électro. Il réalise aussi le remix du morceau Girl Gone Wild de Madonna, qui vient lui rendre visite sur scène à l'occasion de son set à l'Ultra Music Festival - une situation qui est majoritairement critiquée sur les réseaux sociaux. Il enregistre aussi avec Salem Al Fakir le morceau Silhouettes et dépasse dans la foulée les deux millions de fans sur sa page Facebook ; à l'occasion, il sort gratuitement un morceau intitulé Two Million. Il se classe ensuite 3e au classement DJ Mag 2012, alors que le Top 3 était occupé par Armin Van Buuren, Tiësto et David Guetta depuis deux ans de suite. Il sort ensuite Last Dance et, à la fin de l'année, I Could Be The One, une collaboration avec Nicky Romero qui était attendue depuis plusieurs mois (Avicii l'avait en effet jouée au festival Tomorrowland cinq mois avant sa sortie). Le titre apparaît notamment dans l'émission française Les Anges de la Télé-Réalité[réf. nécessaire], et se classe premier aux États-Unis et au Royaume-Uni, permettant encore à Tim Bergling d'accroître sa popularité.

Avicii x You et premier album[modifier | modifier le code]

En janvier 2013, Tim Berg lance son projet Avicii x You. Il crée une mélodie au piano et la poste sur le site dédié aviciixyou.com, en demandant à ses fans musiciens de l'aider à trouver d'autres éléments du morceau (une ligne de basse, un break et une ligne de batterie). Le projet est baptisé « la plus grosse collaboration musicale au monde »[réf. nécessaire]. En février, les gagnants sont sélectionnés par Avicii et le titre est publié sous le nom de X You. Le titre n'obtient pas un succès commercial. En début d'année, il atteint les trois millions de fans sur Facebook[réf. nécessaire], et sort à l'occasion un morceau gratuit, Three Million (Your Love Is So Amazing) avec la chanteuse Negin.

2013 est aussi l'année du premier album solo pour Avicii. Il confie au début de l'année sur Twitter qu'il y travaille et qu'il devrait profiter de l'édition 2013 de l'Ultra Music Festival pour jouer quelques-uns des titres de l'album. Sa performance sur scène crée pourtant le buzz : alors que la plupart des spectateurs s'attendent à des productions atypiques du DJ, des musiciens parmi lesquels le chanteur Aloe Blacc montent sur scène et commencent à jouer en direct avec Avicii. Sur Internet, où le live est retransmis, beaucoup affichent leur étonnement et certains n'hésitent pas à prétendre que la carrière d'Avicii est finie. La plupart des morceaux joués à ce moment, supposés être ceux de son premier album, sont totalement différents des autres titres joués par les DJ dans ce genre de festival, affichant de nettes influences pop voire country.

Dans les semaines qui suivent, le live est un sujet populaire sur Internet, et Avicii lui-même s'explique sur Facebook et Twitter : « Sur un set de 75 minutes, j'ai invité des musiciens pour une partie de 15 minutes. [...] Je voulais vraiment faire quelque chose d'amusant et différent [...] Les gens se sont emballés pour un instrument que nous avons utilisé pour une représentation en direct d'un des morceaux. » Malgré les critiques négatives qui ressortent majoritairement, certains artistes et journalistes saluent cependant la prise de risque de Tim Bergling et de son label. En avril, il publie sur Soundcloud un mix promotionnel contenant des morceaux de son album, qui sont également joués à l'Ultra Music Festival. Il compose ensuite avec deux membres du groupe ABBA le générique de la finale de l'Eurovision 2013, qui a lieu à Malmö en Suède. Le morceau intitulé We Write the Story est joué en exclusivité mondiale le 18 mai, soir de la finale.

Au mois de juin, il sort le premier single de son album : Wake Me Up!. Le titre est composé par Avicii et le guitariste Mike Einziger et chanté par Aloe Blacc. Au Royaume-Uni, le single signe le meilleur démarrage de l'année avec plus de 260 000 exemplaires vendus la première semaine, et bat des records de vente dans le monde entier durant l'été et le reste de l'année, se hissant en première position plusieurs semaines de suite sur le site Beatport mais aussi en France, aux États-Unis ou encore en Allemagne. Ironie du sort, le single est l'un des titres qui avaient été critiqués lors du set de Bergling à l'Ultra Music Festival. Entretemps, le magazine QG fait un scandale en publiant une interview avec Avicii dans laquelle ses fans sont jugés comme des drogués, et où Avicii prétendrait qu'être DJ est facile et qu'il ne se prépare pas avant ses lives. Quelques jours plus tard, l'artiste attaque directement le magazine sur le réseau social Facebook, indiquant notamment que la journaliste qui s'est occupée de l'interview « ne connaît rien à la scène électro, n'a pas envie d'en savoir plus [...] et a misérablement échoué dans son travail en déformant (les propos de Bergling). »

En septembre, il sort son premier album, True. Il connaît un succès commercial dans de nombreux pays dont le Royaume-Uni où il est rentré directement à la deuxième place des charts. La plupart des titres de son album sont un mélange entre la Progressive House caractéristique d'Avicii et des styles plus éloignés de la musique électro, comme la country. Le deuxième single de l'album, You Make Me, est chanté par Salem Al Fakir et réalise un succès commercial correct, moindre que le single précédent cependant. Le troisième single de l'album est Hey Brother chanté par Dan Tyminski, se classe entre autres numéro 1 en Suède, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. C'est aussi le quatrième single d'Avicii, avec les deux titres précédents et I Could Be The One, à atteindre la position de numéro 1 au Royaume-Uni en 2013. Le 9 novembre, il entame sa tournée True Tour au Hollywood Bowl de Los Angeles. Il annonce parallèlement sur Facebook les dates prévues pour la tournée, dont une date en France à Bercy le 14 février 2014.

Bergling se classe 3e au classement DJ Mag pour la deuxième année consécutive en octobre, alors qu'il n'a pourtant pas fait de publicité pour la compétition contrairement à l'année précédente. Cela s'explique entre autres par le succès planétaire de son album : alors qu'il avait obtenu quatre millions de fans sur Facebook entre la création de la page en 2009 et le milieu de l'année 2013, il dépasse les douze millions de fans en mars 2014, soit huit millions de plus en sept mois. Le site Dancing Astronaut classe Avicii premier sur les « cinquante plus grands artistes de 2013. »

Avicii est l'une des têtes d'affiche de l'iTunes Festival à Londres aux côtés de Lady Gaga, Elton John, Ellie Goulding, Katy Perry entre autres et s'est produit à guichets fermés le 14 février 2014 au palais omnisports de Paris-Bercy dans le cadre de sa tournée mondiale. C'était seulement son deuxième passage à Paris après la technoparade en 2009.

Tournée mondiale et nouveaux projets[modifier | modifier le code]

Avicii annonce sur Twitter en janvier 2014 qu'il travaille sur la création d'un deuxième album dont la date de sortie n'est pas annoncée. Il participe également à une interview avec le webzine Dancing Astronaut dans laquelle il affirme : « Je ne me suis fixé aucune barrière pour mon premier album, c'est pourquoi l'album s'appelle True[réf. nécessaire]. » Le 27 février 2014, la plateforme de musique en streaming Spotify annonce que son morceau Wake Me Up! est le premier titre à atteindre la barre des 200 millions d'écoutes. Sur le réseau social Instagram, son manager Ash Pournouri publie des captures d'écrans d'un album appelé True: Avicii by Avicii[15], qui laisse penser que le suédois préparerait un album composé des morceaux de son premier album entièrement remixés par lui-même, amenant ainsi l'occasion de donner une touche véritablement electro à certains des morceaux de l'album qui sont plus proches de la pop. La date de sortie de cet album de remixes est ensuite annoncée pour le 24 mars 2014.

Les lives de la tournée True Tour sont pour Avicii l'occasion de dévoiler au public certains de ses morceaux à venir – ils sont souvent enregistrés et diffusés sur YouTube avec des noms donnés par les fans. Le 27 mars 2014, Avicii est contraint d'annuler un de ses concerts dans le cadre de l'Ultra Music Festival. Ce n'est pas la première fois qu'Avicii annule une de ses représentations ; en effet, il est sujet à des maux de ventre récurrents. Dans la foulée de cette hospitalisation, il annonce qu'il se fait opérer et annule dans le même temps sa participation à l'Ultra Music Festival à Miami où il était la tête d'affiche ; il est remplacé au pied levé par le DJ canadien Deadmau5.

Avicii collabore avec Chris Martin du groupe Coldplay sur la chanson A Sky Full of Stars, issue de l'album Ghost Stories du groupe anglais. Le morceau est sorti le 30 avril 2014 en tant que deuxième single de l'album. Dans la foulée Avicii a collaboré avec David Guetta pour la production du titre Lovers on the Sun, on peut y reconnaître l'emprunte du DJ Suédois bien que David Guetta lui-même ait dit qu'il avait voulu ne pas trop s'imprégner du DJ scandinave et de sa touche country et folk bien reconnaissable dans Wake Me Up! Avicii collabore également avec Billie Joe Armstrong du groupe de Green Day (No Pleasing a Woman) et de nombreux autres artistes les dates de sorties ne sont pas annoncés et les musiques sont disponibles qu'en mauvaise qualité sur les différents sites comme YouTube.

Le 3 octobre 2014, Avicii sort deux nouveaux singles, ils figureront dans son prochain album nommé Stories, ce sont The Days, une collaboration avec Robbie Williams puis Lose Myself une autre collaboration avec Wang Lee-hom, un chanteur taïwanais. Le 17 novembre, il dévoile officiellement un nouveau titre, The Nights, qui est apparu sur la bande originale de FIFA 15. La lyric video sort le 1er décembre. Celle-ci est librement inspirée de celle du titre précédent, The Days. Enfin, le clip officiel est dévoilé le 15 décembre. Fut suivis par Feeling Good, une reprise de Nina Simone sorti le 12 Mai puis, Waiting For Love, une collaboration avec Martin Garrix et Simon Aldred le 22 Mai 2015.

Morceaux modifiés et non sortis[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2015). Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Tim Bergling a l'habitude de jouer certains de ses morceaux en live longtemps avant leur sortie, afin d'observer les réactions du public et savoir s'il doit modifier ou non le morceau. Ainsi, il a par exemple joué une première version de Levels à l'occasion d'un passage à BBC Radio 1 en décembre 2010, et le morceau sorti en octobre 2011 a subi des modifications considérables. Ses morceaux All You Need Is Love ou Heart Upon My Sleeve ont aussi été joués plus d'un an avant leur sortie officielle et ont subi quelques modifications.

Les titre Stay With You, une collaboration avec Mike Posner, Don't Give Up On Us, Stars, Nothing Without You ou encore un remix de Finally du groupe Kings Of Tomorrow sont joués en live depuis quatre ans pour certains et n'ont toujours pas été annoncés. Avicii a également l'habitude de jouer certains de ses morceaux avec d'autres instrumentaux, ou jouer ses propres instrumentax avec d'autres voix. C'est par exemple ce qu'il a fait lors de sa tournée True Tour, en jouant son morceau Liar Liar, présent sur l'album, avec l'instrumental de son morceau Stars, donnant un ton beaucoup plus électro au titre. Cette technique est appelée un mashup.

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie d'Avicii.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Alejandra Loera Thu., « Avicii: In Buddhism it means the lowest level of hell », sur blogs.ocweekly.com,‎ (consulté le 30 mars 2015).
  2. (en) « Tim Bergling », sur GQ Magazine (consulté le 25 mars 2013).
  3. « Tom Hangs Biographie », sur Universal Music (consulté le 25 mars 2013).
  4. (en) « Avicii's Dance/Folk Hit 'Wake Me Up!' Tops Triple A Chart », sur Billboard,‎ (consulté le 24 octobre 2013).
  5. (en) « Forbes 30 Under30 » (consulté le 30 mars 2015).
  6. http://djmag.com/top100/
  7. (sv) Sara Fridh, « Här är Aviciis okända - men välkända familj », sur Expressen,‎ (consulté le 12 mars 2012).
  8. (en) « Avicii's forum post » (consulté le 25 mars 2013).
  9. (en) Philippine Daily Inquirer, « 5 things about Avicii »,‎ (consulté le 30 mars 2015).
  10. « Avicii Bio », sur Jukebox (consulté le 30 mars 2015).
  11. Avicii, Soonnight
  12. (en) « Exclusive: Avicii / Tim Berg Interview », sur Maxumi,‎ (consulté le 25 mars 2012).
  13. (en) « Interview », sur Beatport,‎ (consulté le 30 mars 201)
  14. (en) « The Problem With Levels: How Avicii’s Impacting Popular Music Trends [Audio] »,‎ (consulté le 25 mars 2012).
  15. Lipshutz, Jason, « Avicii replaced by Deadmau5 at Ultra Music Festival 2014 »,‎ .
  16. Coleman, Miriam, « Madonna Announces Collaboration With Avicii »,‎ .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :