Crosby, Stills & Nash (and Young)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crosby, Stills, Nash (& Young)

Description de cette image, également commentée ci-après

Crosby, Stills & Nash à Munich en juillet 2010 (Stephen Stills à la guitare, Graham Nash, David Crosby).

Informations générales
Surnom Crosby, Stills, & Nash
Genre musical Rock, folk rock, soft rock
Années actives Depuis 1968
Labels Atlantic
Reprise
Site officiel csny.com
crosbystillsnash.com
Composition du groupe
Membres David Crosby
Stephen Stills
Graham Nash
(Neil Young)

Crosby, Stills & Nash (CSN en abrégé) est un groupe de rock américain[1] formé en 1968 et composé initialement de membres de groupes des années 1960 : David Crosby (ex-Byrds), Stephen Stills (ex-Buffalo Springfield) et Graham Nash (ex-Hollies). Le chanteur canadien Neil Young (ex-Buffalo Springfield) a rejoint le groupe après le premier album de CSN, qui s’est alors appelé Crosby, Stills, Nash & Young (ou CSN & Y en abrégé). Il s’est notamment illustré dans cette formation au Festival de Woodstock. C’était un groupe phare de la fin des années 1960 et début des années 1970, un des plus populaires, en phase avec les mouvements contestataires de cette époque.

Première période (1968-70)[modifier | modifier le code]

Le groupe se constitue au moment où Buffalo Springfield disparait de la scène américaine à la suite de différends entre Stephen Stills et Neil Young. Ce dernier, qui ne s'est pas rendu au festival de Monterey, a été remplacé par David Crosby. Graham Nash les rejoint alors qu’il vient de rencontrer Crosby lors d’une tournée en Californie avec son groupe britannique The Hollies. La réunion de ces trois musiciens paraît assez surprenante, le style des Hollies étant éloigné de celui des deux Américains, même si leurs voix s’harmonisent très bien.

CSN signe avec la maison de disques Atlantic Records après avoir été refusé par Apple. Leur premier disque, paru en 1969 rencontre un succès immédiat (4 millions de disques vendus à ce jour), avec des titres comme Suite: Judy Blue Eyes (écrit par Stills, les yeux sont ceux de Judy Collins), Marrakesh Express (de Nash) et 49 Bye-Byes (de Stills). Cet album permet d’établir CSN comme un groupe majeur de la fin des années 1960, prenant la suite d’autres groupes en perte de vitesse et moins en phase avec l’esprit contestataire des années 68-69. Un seul musicien supplémentaire rejoint le groupe pour l’enregistrement de l’album, Dallas Taylor à la batterie. Stephen Stills s’est multiplié en jouant de la guitare, basse et claviers. Le groupe reçoit le Grammy Award du meilleur nouvel artiste en 1970.

Pour jouer en tournée, il faut un musicien supplémentaire aux claviers, Neil Young rejoint alors CSN après s’être réconcilié avec Stills. Il est cependant entendu que Neil Young continuera sa carrière solo en parallèle avec son propre groupe Crazy Horse.

Le second concert de CSN & Y est mémorable puisqu’il a lieu dans le cadre du festival de Woodstock en 1969, l'un des plus grands festivals de rock de tous les temps.

L'album suivant de CSN, avec Neil Young, Déjà vu, sort en 1970. Il a un énorme succès tant en Amérique du Nord qu’en Europe. Plusieurs titres passent régulièrement à la radio, notamment les radios libres comme Radio Geronimo, qui permettent de populariser leur musique en Europe. Parmi les chansons les plus connues, on citera Woodstock (de Joni Mitchell) et Teach Your Children (de Nash). Greg Reeves assiste le groupe à la basse, et Jerry Garcia (des Grateful Dead) et John Sebastian (ex-The Lovin' Spoonful) participent à deux morceaux.

Le massacre d’étudiants par la garde nationale à la Kent State University donne lieu à un autre classique du groupe, une composition de Neil Young Ohio :

Tin soldiers and Nixon coming
We’re finally on our own
This summer I hear the drumming
Four dead in Ohio

On peut retrouver ce titre sur leur album 4 Way Street paru en 1971 et produit à partir de trois concerts réalisés en juin et juillet 1970 dans trois salles différentes, à Chicago, au Fillmore West de San Francisco et au Forum de Los Angeles.

Une autre composition, de Graham Nash, marque aussi cet album live et montre l’implication de CSN & Y dans la vie politique américaine. Il s’agit de Chicago, écrite pour protester contre la convention démocrate de Chicago en 1968, qui avait ruiné les espoirs de beaucoup en désignant Hubert Humphrey comme candidat démocrate, plutôt que Eugene McCarthy qui avait le soutien de la jeunesse avec sa campagne contre la guerre du Viêt Nam. Le maire de la ville, Richard Daley, s’était illustré par une sévère répression des manifestants, et CSN & Y ne manquent pas ironiquement de lui dédier ce titre lors de leurs concerts.

Période solo[modifier | modifier le code]

David Crosby sortit son premier album solo If I Could Only Remember My Name en février 1971, imité peu après par Stills (Stephen Stills), Nash (Songs for Beginners) et Young (After the Gold Rush). Tous ces disques ont eu du succès, tout particulièrement celui de Neil Young. L'année suivante, Neil Young et Stephen Stills ont créé deux autres albums majeurs, respectivement Harvest et Manassas, alors que Crosby et Nash sortaient un album en duo.

Compte tenu du succès de Stephen Stills et surtout de Neil Young avec leurs propres groupes, il paraissait improbable que CSN & Y se reforme, même s’il leur arrivait de collaborer, comme sur Time Fades Away de Neil Young et Crazy Horse. Il tentèrent de reformer le groupe en 1973 mais ce fut un échec, Young préférant enregistrer Tonight's the Night et partir en tournée avec Crazy Horse.

CSN & Y se reforma en 1974 pour une tournée avec de nouveaux morceaux prévus pour un album qui devait s’intituler Human Highway. Le disque ne fut jamais terminé en raison des tensions qui régnaient au sein du groupe, mais les titres peuvent être retrouvés dans leurs albums enregistrés en solo. Un film de leur concert à Wembley fut tourné, mais ne fut jamais diffusé non plus.

Crosby et Nash ont continué de collaborer en duo, alors que Stills et Young ont une nouvelle fois tenté de jouer ensemble, en 1976, enregistrant l'album Long May You Run. Ils se sont disputés une fois de plus en tournée, Young (par obligation contractuelle) ne voulant être accompagné que par Crazy Horse et Stills préférant des musiciens de studio.

Reformation(s) du groupe[modifier | modifier le code]

Crosby Stills & Nash s’est reformé pour réaliser CSN en 1977 et Daylight Again en 1982. Ce dernier disque est principalement une collaboration entre Stills et Nash, Crosby ayant de sérieux problèmes de dépendance à la cocaïne-base : il n'apparaît que sur deux chansons de l'album, Mike Finnigan, Timothy B. Schmit ou Art Garfunkel accompagnant Stills et Nash sur les autres chansons. Crosby fut arrêté en 1985 pour possession d'arme, ce qui interrompit la tournée du trio.

CSN & Y se reforma au complet en 1988 pour American Dream, Neil Young ayant fait la promesse de rejoindre le groupe pour ce disque si Crosby se tirait de ses ennuis avec la drogue. Ce sont deux compositions de Young qui ressortent tout particulièrement, This Old House et American Dream. Mais la contribution de Young s’arrêta là, il avait sa propre carrière avec Crazy Horse.

CSN a enregistré en 1990, avec les collaborations de Peter Frampton et de Branford Marsalis, le très pop Live It Up et en 1994 After the Storm.

En 1999, CSN & Y ont réalisé un nouvel album Looking Forward avec la maison de disques de Young, Reprise Records. Ils ont fait aussi des tournées en 2000 et 2002, assez lucratives.

En 2006, CSN & Y se reforment pour la tournée "Freedom of Speech", aux Etats Unis.

Discographie[modifier | modifier le code]

Pour les discographies des membres du groupe, voir les articles David Crosby, Stephen Stills, Graham Nash et Neil Young.

Crosby, Stills & Nash (and Young)[modifier | modifier le code]

(* avec Neil Young)

Crosby & Nash[modifier | modifier le code]

Stills-Young Band[modifier | modifier le code]

Participation à des compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CSN & Y est considéré comme un groupe américain, bien que Graham Nash soit britannique et Neil Young canadien.

Liens externes[modifier | modifier le code]