Stephen Stills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stills.

Stephen Stills

Description de cette image, également commentée ci-après

Stephen Stills à Los Angeles en 2011.

Informations générales
Nom de naissance Stephen Arthur Stills
Naissance 3 janvier 1945 (69 ans)
Dallas (États-Unis)
Genre musical Rock, folk rock, blues rock, alternative country
Années actives depuis 1962
Labels Columbia, Atlantic, Reprise, Vision, Raven, Titan/Pyramid
Site officiel stephenstills.com

Stephen (Arthur) Stills, est un chanteur, compositeur, multi-instrumentiste, et guitariste américain, né le 3 janvier 1945 (69 ans) à Dallas (États-Unis). Il est surtout connu pour avoir fait partie des groupes de rock : Buffalo Springfield et Crosby, Stills & Nash (and Young). Parmi ses meilleures chansons : For What It's Worth, Suite: Judy Blue Eyes, Love the One You’re With, Black Queen, Change Partners, Southern Cross , Treetop Flyer et 4+20.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Son père, ingénieur, spécialisé dans la construction de charpentes, parcourt les USA et l'Amérique Centrale dans cette période d'après-guerre, de baby boom et de construction. Il a donc beaucoup voyagé pendant sa jeunesse, notamment au Costa Rica et au canal de Panama, il en a retiré de l’intérêt pour la musique latine, le blues et la musique folk.

Il abandonne très tôt ses études pour faire de la musique. Le premier groupe dont il fait partie the « Au Go Go Singers » car il se produit au café « Au Go Go » de New York, compte neuf membres dont Richie Furay que Stills retrouvera plus tard dans le groupe Buffalo Springfield.

Ce groupe devient un groupe de folk/rock « The Company » qui part en tournée au Canada, où Stills rencontre un jeune guitariste Neil Young.

Buffalo Springfield et Crosby, Stills & Nash (and Young)[modifier | modifier le code]

En 1966 Stills convainc Furay et Neil Young de partir avec lui en Californie pour fonder un groupe de rock. Ce sera la base du Buffalo Springfield. Le succès du groupe se fait sur 3 albums : Buffalo Springfield, Buffalo Springfield Again, and Last Time Around. Le groupe se sépare, Stills créée l'album Super Session avec Al Kooper et fait la connaissance de David Crosby, éjecté en automne 1967 des Byrds, qui lui présente Graham Nash. Le groupe Crosby, Stills & Nash nait de ces nouvelles amitiés, sur certains albums Neil Young les rejoint sous l'appellation de Crosby, Stills & Nash (and Young). Buffalo Springfield se produit au Monterey Pop Festival en juin 1967, CSNY jouent à Woodstock et à Altamont en 1969.

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Forts du succès des deux premiers albums de CSN(& Y), Crosby, Stills & Nash et Déjà vu, Stephen Stills et ses compères éprouvent le besoin de réaliser des albums en solo.

Le premier album de Stephen, Stephen Stills, diffusé en 1970, est une réussite avec des titres forts[réf. nécessaire] comme Love the One You’re With, Black Queen, Sit Yourself Down et We Are Not Helpless. Pour cet opus, il a bénéficié de l'aide d'Eric Clapton, Ringo Starr, John Sebastian, bien sûr David Crosby et Graham Nash et celle de son ami Jimi Hendrix, décédé le 18 septembre 1970, à qui il dédie le disque.

L’album suivant[réf. nécessaire] Stephen Stills 2, malgré les tubes Change Partners et Marianne, et l'aide d' Eric Clapton et de Nils Lofgren, déçoit. .

En 1972 Stills fonde le groupe Manassas avec Chris Hillman, ex Byrds, Dallas Taylor (qui joue aussi avec CSNY) et cinq autres membres. Le résultat de leur collaboration donne un double album dans tous les styles musicaux que Stills apprécie[C'est-à-dire ?][réf. nécessaire]. il comprend les titres : It Doesn’t Matter, Johnny’s Garden, The Love Gangster et Blues Man (en hommage à Jimi Hendrix, Al Wilson et Duane Allman du Allman Brothers Band).

Stills traverse ensuite une période difficile dûe à ses addictions à l'alcool et aux drogues, au délitement de son couple avec Véronique Sanson qu'un long et douloureux divorce soldera. Neil Young lui vient en aide et lui propose d’enregistrer à nouveau ensemble.

En 1976, Stills et Young enregistrent Long May You Run mais se disputent une fois de plus en tournée, Young (par obligation contractuelle) ne veut être accompagné que par son propre groupe Crazy Horse alors que Stills préfère avoir des musiciens de studio.

Par la suite, Stills continue d'enregistrer des disques en solo et collabore régulièrement avec David Crosby et Graham Nash, parfois aidés par Neil Young comme dans American Dream et Looking Forward.

Toujours dépendant de la cocaïne et de l'alcool, Stills vit une véritable déchéance à la fin des années 80 et ne publie que l'album Right By You en 1984.

En 1991 il publie le discret Stills Alone.

En octobre 2008, il effectue une tournée européenne qui passe le 5 octobre à l'Olympia de Paris. Son fils Christopher Stills, devenu musicien (Jules César dans la comédie musicale Cléopâtre), ainsi que son ex-épouse Véronique Sanson le rejoignent sur scène à la fin du concert. La tournée s'est poursuivie en Belgique, en Italie, en Angleterre et s'est achevée le 22 octobre à Dublin (Irlande).

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1967 Stills se lie à Judy Collins, leur relation houleuse lui inspire une de ses chansons les plus connues, Suite: Judy Blue Eyes. Au cours d'une tournée de Manassas en France, il rencontre la chanteuse française Véronique Sanson, il l'épouse en 1973 et l'emmène aux Etats-Unis. Il ont un fils, Christopher Stills en 1974, mais divorcent en 1979. Il épouse ensuite le mannequin Pamela Anne Jordan en 1987, puis Kristen Hathaway en 1996. Son fils Justin Stills subit en 1997 un accident de snowboard, son autre fils Henry souffre du syndrome d'Asperger. Une de ses filles Eleanor est photographe, l'autre, Jennifer, est musicienne comme Christopher. Un dernier fils Oliver Ragland, prénommé ainsi en l'honneur de Neil Young dont le nom de famille maternel est Ragland, lui est né en 2004. Comme les autres membres de CSNY, Stills s'est engagé politiquement auprès du parti démocrate.

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

  • 1970 : Stephen Stills
  • 1971 : Stephen Stills 2
  • 1975 : Stills Live
  • 1975 : Stills
  • 1976 : Still Stills: The Best of Stephen Stills
  • 1976 : Illegal Stills
  • 1978 : Thoroughfare Gap
  • 1984 : Right By You
  • 1991 : Stills Alone
  • 2003 : Turning Back The Pages
  • 2005 : Man Alive!
  • 2007 : Just Roll Tape - April 26th, 1968
  • 2009 : Live At The Shepherd's Bush

Manassas[modifier | modifier le code]

The Au Go Go Singers[modifier | modifier le code]

  • 1969 : They Call Us The Au Go Go Singers

Buffalo Springfield[modifier | modifier le code]

En 2011 Stephen Stills et Neil Young se retrouvent pour reformer Buffalo springfiel et repartir en tournée pour quelques dates

Crosby, Stills, and Nash (and Young)[modifier | modifier le code]

The Stills-Young Band[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :