The Swingle Singers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Swingle Singers (1964)

Les Swingle Singers est un groupe vocal formé à Paris en 1962. Le concept initial est d'interpréter en scat des airs instrumentaux classiques, arrangés par Ward Swingle (en) (fondateur du groupe) en jazz vocal.

Le groupe a connu trois périodes: les Swingle Singers (1962-1973, avec Ward Swingle et des chanteurs français), Swingle II/The New Swingle Singers (1974-1984, avec Ward Swingle et des chanteurs britanniques) et The Swingles/The Swingle Singers (de 1985 à aujourd'hui, avec des chanteurs britanniques sans Ward Swingle).

Première période (1962-1973)[modifier | modifier le code]

Le groupe vocal a été fondé par Ward Swingle (qui avait fait partie auparavant des Double Six), chanteur ténor et arrangeur américain vivant en France, qui s'est entouré de sept chanteurs choristes français habitués des studios d'enregistrement parisiens: Claude Germain (ténor), Christiane Legrand (soeur du compositeur Michel Legrand, première soprano du groupe), Jeanette Baucomont (soprano), Claudine Meunier (alto), Anne Germain (alto), Jean Cussac (basse) et Jean-Claude Briodin (basse). En plus de ces huit chanteurs s'ajoutent un contrebassiste et un batteur.

Les autres chanteurs du groupe ont été pendant cette période : José Germain (basse), Alice Herald (alto), Hélène Devos (alto), Jo Noves (ténor), Nicole Darde (soprano) et Claude Chauvet (soprano)

Les Swingle Singers gagnent rapidement un succès international: quatre Grammy Awards et trois nominations, un Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros, concert à la Maison Blanche et galas aux Etats-Unis pour la campagne présidentielle de Lyndon Johnson, concerts au Carnegie Hall, collaboration avec Duke Ellington (oratorio à l'Eglise Saint-Sulpice) et le Modern Jazz Quartet (enregistrement du disque Place Vendôme), création du Sinfonia de Luciano Berio (et interprétation de cette oeuvre partout dans le monde sous la direction de Luciano Berio, Leonard Bernstein et Ernest Bour) et d'autres pièces du compositeur, tournées internationales (Japon, Liban, Brésil, Argentine, etc.).

Leurs enregistrements sont fréquemment utilisés dans des musiques de films ou dans la publicité.

De 1974 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Depuis 1974, après la dissolution du groupe français, Ward Swingle crée un nouveau groupe à Londres. Les nouveaux Swingle Singers chantent principalement a cappella mais mais font parfois appel à un accompagnement d'une basse et d'une batterie. Ils produisent des reprises d'un haut niveau technique qui vont des Beatles à la musique classique (Tchaïkovski, Bach) en passant par l'opéra (Rossini). Les arrangements sont souvent proches des harmonies du jazz. Ils sont également influencés par Nat King Cole.

  • Ils ont chanté avec avec The Style Council sur le morceau The Story of Someone's Shoe (sur l'album Confessions of a Pop Group de 1988). Le leader de The Style Council, Paul Weller, a déclaré que ce morceau était inspiré de l'album que les Swingle Singers avait enregistré en 1967 avec le Modern Jazz Quartet : Place Vendôme.
  • En 1996, ils font les chœurs de l'album Eden, de l'icône pop français Étienne Daho et lui donnent notamment la réplique dans la chanson "Timide intimité".
  • Ils ont aussi enregistré "Ci-Git Satie" et "Visions and Spels" de Ben Johnston.
  • En 2005 leur enregistrement du Prélude en fa majeur du Clavier bien tempéré de Bach a été intégré dans le disque "They" de Jem Griffith ; ce morceau fait aussi partie de la bande originale du film de 2006 Les Gigolos.
  • En 2006 les Swingle Singers ont aussi enregistré la Fugue en sol mineur (BWV 578) de Bach qui peut être entendue dans le film Thank You for Smoking.

Le groupe comprend actuellement:

  • Joanna Goldsmith (soprano)
  • Julie Kench (soprano)
  • Clare Weeler (alto)
  • Johanna Marshall (alto)
  • Richard Eteson (ténor)
  • Tom Bullard (ténor)
  • Kevin Fox(basse)
  • Tobias Hug (basse)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Jazz Sébastien Bach
  • 1964 : Going Baroque, de Bach aux Baroques
  • 1965 : Swinging Mozart
  • 1965 : Les Romantiques
  • 1966 : Swingling Telemann
  • 1966 : Place Vendôme (avec le Modern Jazz Quartet)
  • 1967 : Sounds of Spain : Concerto d'Aranjuez
  • 1968 : Operazione San Pietro (BO du film homonyme)
  • 1968 : Noëls sans passeport
  • 1968 : Jazz Sébastien Bach 2
  • 1969 : American Look
  • 1969 : Sinfonia: Luciano Berio conducting the New York Philharmonic and Swingle Singers
  • 1972 : The Four Seasons
  • 1972 : Bitter Ending

...

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Contrairement à l'opinion parfois répandue, le morceau de Burt Bacharach South American Getaway qui figure sur la bande originale du film Butch Cassidy et le Kid (1969) n'a pas été interprété par les Swingle Singers.
  • Les Swingle Singers ont interprété le thème de Star Wars.

Liens externes[modifier | modifier le code]