Crazy Horse (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crazy Horse.
Crazy Horse en 1972

Crazy Horse est une formation de musique rock composée initialement de Danny Whitten (guitare), Ralph Molina (batterie) et Billy Talbot (guitare basse). Crazy Horse a accompagné Neil Young sur de nombreux albums et lors de plusieurs tournées à travers le monde, la dernière en cours en 2013.

Historique[modifier | modifier le code]

Danny Whitten, Ralph Molina et Billy Talbot ont formé tout d'abord le groupe "Danny and the Memories" avec Ben Rocco[1]. Par la suite, ils ont formé les "Rockets", un groupe de bar, avant que Neil Young ne les recrute pour une tournée et son deuxième album solo Everybody Knows This Is Nowhere. La chanson Running Dry sous-titrée "Requiem For The Rocket" rend hommage à cette formation.

Crazy Horse a participé ensuite à l'enregistrement de After the Gold Rush de Neil Young pendant lequel les trois membres ont fait la connaissance de Nils Lofgren et de Jack Nitzsche. Ces derniers ont alors rejoint le groupe pour l'enregistrement du premier album du groupe, un album éponyme Crazy Horse.

Par la suite, Crazy Horse accompagne Neil Young sur onze de ses albums. Leur dernier enregistrement en commun avec le Crazy Horse d'origine fut "When You Dance I Can Really Love" sur l'album "After The Gold Rush" de Neil Young[2].

Danny Whitten meurt d'une overdose en 1972 est remplacé par Frank Sampedro. Lors de la tournée Time Fades Away avec Neil Young, Danny Whitten complètement drogué ne pouvait pas poursuivre. Le 18 novembre 1972, Neil Young lui donna un billet d'avion retour et une coupure de 50 $. Danny Whitten s’en servit pour s'acheter une dernière dose.

Après la sortie de Americana et Psychedelic Pill, Neil Young et Crazy Horse font une tournée mondiale en 2013 qui débute en Australie et en Nouvelle-Zélande, en mars, puis en Europe de juin à août et au Canada et aux États-Unis de fin août à septembre. Quatre concerts sont prévus en France, au Théâtre antique de Vienne[3], à Nîmes, Biarritz et au festival des Vieilles Charrues[4].

Les titres suivants ont été interprétés lors du concert du 15 Juillet 2013 à Vienne: "Love And Only Love", "Powderfinger", "Psychedelic Pill", "Walk Like A Giant", "Hole In The Sky", "Red Sun" (de l'album Silver & Gold), "Heart Of Gold" (de l'album Harvest), "Blowin' in the Wind" (de Bob Dylan), "Singer Without A Song", "Ramada Inn", "Sedan Delivery", "Surfer Joe And Moe The Sleaze" (de l'album Re-ac-tor), "Mr. Soul" (de l'album Buffalo Springfield Again), "Hey Hey, My My (Into The Black)", "Fuckin' Up" (en rappel). Deux titres n'avaient pas été enregistrés avant ce concert: "Singer Without A Song" (avec Neil Young au piano) et "Hole In The Sky" (nouvelle chanson). Trois titres proviennent de l'album Psychedelic Pill : "Psychedelic Pill", "Walk Like A Giant" et "Ramada Inn". deux titres sont issus de Ragged Glory : "Fuckin' Up" et "Love And Only Love", et trois titres de Rust Never Sleeps : "Powderfinger", "Sedan Delivery" et "Hey Hey, My My (Into The Black)".

Musiciens occasionnels[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Avec Neil Young[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Waging Heavy Peace", Neil Young (2012), p. 171.
  2. "Waging Heavy Peace", Neil Young (2012), p. 352.
  3. « Vienne: le concert de Neil Young en images », sur www.ledauphine.com,‎ 16 juillet 2013 (consulté le 16 juillet 2013)
  4. (en) « 2013 Alchemy tour », sur sugarmtn.org (consulté le 14 juillet 2013)
  5. (en) Andy Greene, « Neil Young and Crazy Horse Double-Disc 'Psychedelic Pill' Due in October », RollinGstone.com,‎ 24 August 2012 (consulté le 24 August 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]