Judy Collins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collins.

Judy Collins

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Judy Collins en 2009.

Informations générales
Nom de naissance Judith Marjorie Collins
Naissance 1er mai 1939 (75 ans)
Seattle, États-Unis
Activité principale chanteuse
Site officiel www.judycollins.com

Judith Marjorie Collins, plus connue sous le diminutif de Judy Collins, est une chanteuse, compositrice et musicienne américaine, née le 1er mai 1939 à Seattle (États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a eu une formation de pianiste classique, jouant en public un concerto de Mozart à 13 ans.

Mais c’est la musique folk qui l’intéressait davantage, celle de Woody Guthrie et Pete Seeger. Elle commença par jouer dans des clubs à Greenwich Village (New York), puis signa avec Elektra qui sera sa maison de disques pendant 35 ans.

Judy Collins a réalisé son premier album A Maid of Constant Sorrow en 1961. À ses débuts, elle interprétait des morceaux d’autres compositeurs, tels que Pete Seeger, Phil Ochs, Jacques Brel (Marieke) et Bob Dylan (Mr. Tambourine Man), ou des chansons traditionnelles. Après cet album, elle signe un contrat avec Elektra Records.

En interprétant leurs compositions, elle a permis de faire connaître d’autres artistes, comme Leonard Cohen (Bird on the Wire) et Joni Mitchell (Both Sides Now).

Elle connut ses premiers succès en 1967 avec son album Wildflowers qui comprenait ses premières compositions, mais aussi Both Sides Now qui sera no 8 au Billboard et pour lequel elle recevra un Grammy Award en 1968.

Son album suivant Who Knows Where the Time Goes a été produit en 1968 par Stephen Stills qui était très en vue à cette époque avec le super-groupe Crosby, Stills & Nash. Judy Collins est la « Judy » de la chanson Suite: Judy Blue Eyes que Stephen Stills composa pour le premier album de Crosby, Stills & Nash.

Pendant les années 1970, elle avait une solide réputation de chanteuse de folk, ce qui ne l’empêcha pas d’avoir un répertoire plus étendu avec par exemple des chansons de gospel comme Amazing Grace qui eut un énorme succès, ou encore ses propres compositions comme My Father de l’album Who Knows Where the Time Goes? et Born to the Breed de l’album Judith.

Judy Collins en 1987.

L’album Judith diffusé en 1975 comprend une autre perle Send in the Clowns (morceau de la comédie musicale A Little Night Music produite à Broadway) pour lequel elle aura un autre Grammy Award.

La compilation So Early in the Spring - The first 15 years, sortie en 1977, est un recueil de ses meilleures interprétations.

Elle a écrit ses mémoires et des nouvelles dans les années 1980, tout en continuant à enregistrer des albums et à faire des concerts.

Judy Collins est une artiste engagée, elle est devenue représentante de l’UNICEF, militant pour la suppression des mines. Le suicide de son fils Clark Taylor, après une longue dépression et une accoutumance à la drogue, a conduit Judy à mener une campagne de prévention contre le suicide.

Discographie[modifier | modifier le code]

Judy Collins en 1963.
  • Maid of Constant Sorrow (1961)
  • The Golden Apples of the Sun (1962)
  • Judy Collins #3 (1964)
  • The Judy Collins Concert (1964)
  • Judy Collins' Fifth Album (1965)
  • In My Life (1966)
  • Wildflowers (1967)
  • Who Knows Where The Time Goes? (1968)
  • Whales and Nightingales (1970)
  • Both Sides Now (1971)
  • Living (1971)
  • Sunny Goodge Street (1972)
  • True Stories, and Other Dreams (1973)
  • Judith (1975)
  • Bread and Roses (1976)
  • So Early in the Spring - The first 15 years (1977)
  • Hard Times for Lovers (1979)
  • Running for My Life (1980)
  • Times of Our Lives (1982)
  • Home Again (1984)
  • Trust Your Heart (1987)
  • The Stars Of Christmas (Selected Especially For Avon) (1988)
  • Sanity and Grace (1989)
  • Fires of Eden (1990)
  • Baby's Bedtime (1990)
  • Baby's Morningtime (1990)
  • Judy Sings Dylan… Just Like a Woman (1993)
  • Come Rejoice! A Judy Collins Christmas (1994)
  • Shameless (1994)
  • Voices (1995)
  • Christmas at the Biltmore Estate (1997)
  • Forever: An Anthology (1997)
  • Both Sides Now (1998)
  • Classic Broadway (1999)
  • All on a Wintry Night (2000)
  • Judy Collins Live at Wolf Trap (2000)
  • Judy Collins Sings Leonard Cohen: Democracy (2004)
  • The Essential Judy Collins (2004)
  • Portrait of an American Girl (2004)
  • Paradise (2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Trust Your Heart (1987)
  • Amazing Grace (1991)
  • Sanity and Grace: A Journey of Suicide, Survival and Strength (2003)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :