Constance de Castille (v. 1136-1160)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Constance de Castille
Constance de Castille
Gisant de la reine Constance.
Gisant de la reine Constance.
Titre
Reine consort des Francs
Prédécesseur Aliénor d'Aquitaine
Successeur Adèle de Champagne
Biographie
Dynastie Maison d'Ivrée
Nom de naissance Constanza de Castilla
Date de naissance vers 1136
Date de décès 4 octobre 1160 (à 24 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Sépulture Basilique de Saint-Denis
Père Alphonse VII de Castille
Mère Bérengère de Barcelone
Conjoint Louis VII de France
Enfant(s) Marguerite
Adélaïde
Religion Catholicisme

Constance de Castille (v. 1136 - 4 octobre 1160 à Paris), infante de Castille et reine consort des Francs par son mariage avec le roi Louis VII le Jeune. Elle est fille d'Alphonse VII, roi de Castille et de León et de Bérengère de Barcelone[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Reine de France[modifier | modifier le code]

Moulage de la matrice du sceau de Constance de Castille, reine de France Archives Nationales

Après s'être séparé d'Aliénor d'Aquitaine, Louis VII le Jeune, roi de France, cherche une nouvelle épouse car il n'a pas de fils susceptible de lui succéder. Il finit par conclure une alliance avec le roi de Castille et de León. Constance, la fille de ce dernier, part pour le royaume de France et arrive à Orléans où elle épouse le roi entre janvier et juillet 1154. Elle est sacrée reine lors de la même cérémonie. Elle a environ dix-huit ans, des traits agréables, une culture étendue et une foi religieuse ferme.

Descendance[modifier | modifier le code]

De ce mariage sont nées :

Décès[modifier | modifier le code]

Alors qu'elle revient d'un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle[2], Constance de Castille meurt le 4 octobre 1160, en donnant naissance à sa fille Adélaïde. Elle est inhumée à Saint-Denis[3]. Cinq semaines plus tard, Louis VII se remarie avec Adèle de Champagne.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d‘Europe, Bordas, 1995. ISBN 2-04-027115-5
  2. Christian Bouyer, Dictionnaire des Reines de France, Librairie Académique Perrin, 1992 ISBN 2-262-00789-6
  3. C. Bouyer, op.cit.