Geoffroi Ier de Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Geoffroi de Provence et Geoffroy Ier.

Geoffroy Ier dit également Jaufre Ier, né probablement en 1015 et mort en février 1061 ou 1062[1],[2]. Il fut comte de Provence de 1018 à sa mort. Il était fils de Guillaume II, comte de Provence, et de Gerberge de Bourgogne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est cité dans une donation de 1018 aux côtés de ses frères, les comtes Foulques Bertrand et Guillaume, de sa mère Gerberge et de sa grand-mère Adélaïde d'Anjou. D'autres donations, le plus souvent en faveur de la puissance de l'abbaye Saint-Victor de Marseille, le montre comme vivant le plus souvent dans la région d'Arles.

Il intervint dans la lutte contre les Fos qui reprit en 1048. À cette date, il conclut un accord avec Aicard de Marseille et Geoffroy de Marseille Ier, vicomtes de Marseille, pour récupérer la seigneurie de Fos-sur-Mer et d'Hyères[3].

Descendance[modifier | modifier le code]

Il épousa Étiennette, peut-être fille du vicomte Guillaume II de Marseille et d'Étiennette des Baux, et eut au moins :

On lui attribue également deux filles :

Sa veuve se remaria avec Bernard II, comte de Bigorre

Postérité[modifier | modifier le code]

Il fut inhumé à Montmajour, la nécropole familiale des comtes de Provence. Son épitaphe nous livre l'image d'un guerrier :

Doux ici envers ceux qui sont doux, il fut dur envers les rebelles.

En fait, il a pris souvent les armes pour récupérer les droits de ses ancêtres qu'une conception patrimoniale du pouvoir le pousse à exiger de façon hargneuse[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jaufre Ier (1015-1062) d'après Martin Aurell, Jean Boyer, Noël Coulet - La Provence au Moyen Age, page 24
  2. De plus une charte de 1013 où figure son frère ainé Guillaume ne le cite pas :
    Wilelmus comes Provincie coniugisque mea Girberga cum filio nostro Wilelmo donated property to Saint-Victor de Marseille by charter dated 1013[244].
  3. Martin Aurell, Jean Boyer, Noël Coulet - La Provence au Moyen Age, page 24
  4. Martin Aurell, Jean Boyer, Noël Coulet - La provence au Moyen Age, page 24

Sources[modifier | modifier le code]