Liste des comtes de Ponthieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le comté de Ponthieu semble être une évolution d'une marche créée pour défendre la Picardie contre les Vikings. Les premiers titulaires sont nommés duc des terres maritimes. Ne portant pas le titre de comtes de Ponthieu, ils administrent le Ponthieu et l'abbaye de Saint-Riquier. Le titre de comte de Montreuil apparaît au cours du Xe siècle et celui de comte de Ponthieu après 1024.

Avoués de Saint-Riquier[modifier | modifier le code]

  • 794-814 : Angilbert (vers 745 † 814), duc des terres maritimes, conseiller du roi Pépin d'Italie
  • 814-845 : Nithard († 845), fils du précédent et de Berthe, fille de Charlemagne.
  • 845-??? : Louis, abbé et avoué de Saint-Riquier[1]
  • ???-866 : Rodolphe († 866), abbé laïc de Jumièges, comte de Sens, fils de Welf Ier, frère de l'impératrice Judith de Bavière.
  • 866-881 : Welf († 881), abbé de Sainte-Colombe de Sens, fils du précédent.

Comtes de Montreuil[modifier | modifier le code]

Maison de Montreuil[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maison de Montreuil.
  • 877-926 : Hilgaud († 926), comte de Montreuil[2], avoué de Saint-Riquier en 881.
  • 926-945 : Herluin († 945), comte de Montreuil et d'Amiens (944-945), avoué de Saint-Riquier, fils du précédent
  • 945-948 : Roger († ap.957), comte de Montreuil, avoué de Saint-Riquier

Maison de Flandre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maison de Flandre.
  • 948-958 : Arnoul Ier (873 † 965), comte de Flandre, s'empare de Montreuil par conquête. En 958, il se retire, laissant ses domaines à son fils.
  • 958-961 : Baudouin III (940 † 961), comte de Flandre, fils du précédent
  • 961-965 : Arnoul Ier (873 † 965), de nouveau. À la mort de son fils, le petit-fils n'étant qu'un nourrisson, il reprend les rênes du pouvoir.
  • 965-988 : Arnoul II (961 † 988), comte de Flandre, fils de Baudouin III
  • 988-996 : Rozala d'Italie (955 † 1003), veuve du précédent, remariée en 988 à Robert, futur roi de France sous le nom de Robert II le Pieux, fils d'Hugues Capet. Robert II la répudie vers 991/992, tout en gardant Montreuil et le Ponthieu.

Hugues Capet rattache Montreuil à la Couronne, et donne ensuite la terre du Ponthieu à son gendre Hugues.

Comtes de Ponthieu[modifier | modifier le code]

Maison de Ponthieu[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maison de Ponthieu.
  • 1048-1052 : Hugues II (1014 † 1052), comte de Ponthieu, fils du précédent
    marié à Berthe, dame d'Aumale, fille de Guérimfred, seigneur d'Aumale
  • 1053-1100 : Guy Ier (1035 † 1100), comte de Ponthieu, frère du précédent
    mariée à Ade d'Amiens

Maison de Montgommery[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille de Montgommery.
Armoiries Ponthieu.svg
Il adopte des armoiries semblables à celles des ducs de Bourgogne, qui sont cousins germains par sa grand-mère maternelle.

Maison de Dammartin[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maison de Mello.
Blason comte fr Aumale.svg

Maison de Castille[modifier | modifier le code]

Arms of Infante Ferdinand of Castile, Count of Aumale and Baron of Montgomery.svg

Plantagenêts[modifier | modifier le code]

England COA.svg
  • 1327-1336 : Édouard III (1312 † 1377), roi d'Angleterre, duc d'Aquitaine et comte de Ponthieu, fils du précédent.
    marié le 24 janvier 1328 à York à Philippa de Hainaut (1311 † 1379), fille de Guillaume comte de Hainaut, Hollande et Zélande et sire de la Frise.

En 1336, le roi de France Philippe VI de Valois confisque le Ponthieu.

Réunions au domaine royal et cessions[modifier | modifier le code]

En 1360, le traité de Brétigny rend le Ponthieu à l'Angleterre.

En 1369, le roi Charles V de France le reconquiert et le réunit au domaine royal.

  • son petit-fils, Charles, futur roi Charles VII, (11° enfant de Charles VI), est titré comte de Ponthieu à sa naissance en 1403

De 1417 à 1430, il est occupé par les Anglais :

De 1435 à 1477 il est cédé aux ducs de Bourgogne :

Comtes apanagistes[modifier | modifier le code]

Le Ponthieu sera donné en apanage :

Sans enfant survivant, elle laisse ses possessions à la Couronne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Maison d'Abbeville 
  • Pierre Bauduin, La première Normandie, Presses Universitaires de Caen, 2004, ISBN 2-84133-145-8
  • Andrew Bridgeford, 1066, L'Histoire secrète de la tapisserie de Bayeux, 2004, ISBN 2-268-05528-0
Maison de Montgommery 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Foundation for Medieval Genealogy : selon la chronique de Saint-Riquier, Rodolphe succéda à Louis, abbé et avoué de Saint-Riquier.
  2. Foundation for Medieval Genealogy : Comtes de Montreuil