Ère Hōreki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ère Hōreki (en japonais: 宝暦) est une des ères du Japon (年号, nengō, littéralement « le nom de l'année ») suivant l'ère Kan'en et précédant l'ère Meiwa s'étendant de 1751 à 1764. L'empereur et l'impératrice régnants sont Momozono-tennō (桃園天皇) et Go-Sakuramachi-tennō (後桜町天皇).

Changement de l'ère[modifier | modifier le code]

L'ère Hōreki n'a pas été proclamée lors de la quatrième année de Kan'en (1751). Le Keikō Kimon racontait que l'ère Hōreki a été créé par l'empereur Keiō le 19e du 10e mois de Keian 4 (2 décembre 1754)[1].

Événements de l'ère Hōreki[modifier | modifier le code]

  • Hōreki 2 (1752) : Il arriva une ambassade des îles Ryūkyūs[2].
  • Hōreki 2 (1752) : On construisit le temple du mon Yeï san à Miyako[3].
  • Hōreki 3 (1753) : Le shogun distribua de l'argent à tous ses officiers dont le revenu n’excédait pas 1000 koku[4].
  • Hōreki 5 (1755) : On construisit le portail du temple Tó yeï san à Edo[3].
  • Hōreki 7 (1757) : Yin man-no miya alla à Yoshino[5].
  • Hōreki 10 (1760) : Minamoto-no Tokugawa Ieharu devint shogun[6].
  • Hōreki 12 (1762) : L'empereur abdiqua[6].

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ponsonby-Fane, p. 321.
  2. Titsingh, I. (1834). Annales des empereurs du Japon, p. 418.
  3. a et b Titsingh, p. 418. [1834 transliteration, avant-Hepburn]
  4. Titsingh, p. 418.
  5. Titsingh, p. 419. [1834 transliteration, avant-Hepburn]
  6. a et b Titsingh, p. 419.

Lire aussi[modifier | modifier le code]

Hōreki 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e
Grégorien 1751 1752 1753 1754 1755 1756 1757 1758 1759 1760 1761 1762 1763 1764

Précédée par :
Kan'en

Ères du Japon
Hōreki

Suivie par :
Meiwa