Sakuramachi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sakuramachi Tennō
桜町天皇
Portrait de l'empereur Sakuramachi.
Portrait de l'empereur Sakuramachi.
Titre
115e empereur du Japon
13 avril 17359 juin 1747
12 ans, 1 mois et 27 jours
Prédécesseur Nakamikado
Successeur Momozono
Biographie
Dynastie Lignée Yamato
Nom de naissance Teruhito
Date de naissance 8 février 1720
Date de décès 28 mai 1750 (à 30 ans)
Père Nakamikado

Sakuramachi
Empereurs du Japon

L'empereur Sakuramachi (桜町天皇, Sakuramachi-tennō?), né le 8 février 1720 et mort le 28 mai 1750, est le 115e empereur du Japon selon l'ordre de succession traditionnel, du 13 avril 1735 au 9 juin 1747.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Le nom personnel de l'empereur avant son avènement au trône est Teruhito (昭仁?) et son titre Waka-no-miya (若宮). Il est le fils aîné de l'empereur Nakamikado et le père de l'empereur Momozono[1].

  • Les femmes de l'empereur Sakuramachi :
    • Anekōji Sadako (姉小路定子)
    • Nijō Ieko (二条舎子)
  • Le fils de l'empereur Sakuramachi :
    • son 1er fils: Toohito (遐仁親王) devient l'empereur Momozono)
  • Les filles de l'empereur Sakuramachi :
    • sa 1re fille Moriko (盛子内親王) meurt avant 1761
    • sa 2e fille Toshiko (智子内親王) devient l'impératrice Go-Sakuramachi

Biographie[modifier | modifier le code]

Prince héritier en 1728, il accède au trône à l'abdication de l'empereur Nakamikado, son père. Il abdique lui-même en 1747 en faveur de son fils, qui devient l'empereur Momozono, et meurt en 1750 à l'âge de 30 ans.

Il est considéré comme la réincarnation du prince Shōtoku. Avec le soutien de Tokugawa Yoshimune, il travaille à la restauration de rites impériaux, ré-instituant le Daijōsai (大嘗祭, la grande gustation des prémices, lors de l'avènement d'un nouvel empereur) et le Niinamesai (新嘗祭, la nouvelle gustation des prémices, ayant lieu chaque année), entre autres, et se concentre sur la restauration d'autres cérémonies. Il est également considéré comme un auteur de tanka de qualité.

Les ères du règne de Sakuramachi-tennō[modifier | modifier le code]

L'ère Kyōhō[modifier | modifier le code]

  • Kyōhō 20 (1735) : L'empereur Nakamikado commence sa retraite[2].
  • Kyōhō 21 (1736) : L'empereur Sakuramachi monte sur le trône[2].

L'ère Genbun[modifier | modifier le code]

  • Genbun gannen (元文元年?))ou Genbun 1 (1736) : On publia un édit qui déclara comme seule monnaie de cuivre courante de l'empire celle qui portait sur l'avers le caractère 文 (prononcé bun en japonais, et prononcé wen en chinois) - le même caractère qu'on trouve dans le nom de l'ère Genbun[3].
  • Genbun 2, à la 11e lune (1737) : Une comète se montra dans la partie occidentale du ciel[3].
  • Genbun 3 (1738): On célébra la fête Daï sió ye[3].
  • Genbun 4 (1739): Des monnaies de fer sont fondues à Edo.

L'ère Kanpō[modifier | modifier le code]

L'ère Enkyō[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Titsingh, I. (1834). Annales des empereurs du Japon, p.417.
  2. a et b Titsingh, p. 417.
  3. a, b, c, d et e Titsingh, p. 418.