Isaac Titsingh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Isaac Titsingh est un chirurgien, négociant et ambassadeur néerlandais né le à Amsterdam et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titsingh en Chine. Titsingh est l'homme assis qui porte un chapeau.

Pendant une longue carrière en Asie de l'Est, Titsingh était un haut fonctionnaire de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (le Vereenigde Oostindische Compagnie ou VOC). Il a représenté la société de commerce Asie-européenne en contact officiel exclusif avec Tokugawa Japon (1799-1784). Il a voyagé à Edo deux fois pour des assistances avec le Shogun et d'autres hauts fonctionnaires de bakufu. Plus tard, il était le Gouverneur-Général de VOC à Chinsura, Bengale (1785-1792). Titsingh a travaillé avec Charles Cornwallis, qui était le gouverneur général de la Compagnie anglaise des Indes orientales (East India Company).

Titsingh est devenu l'un de les administrateurs de VOC à Batavie (1793-1794). En 1795, Titsingh a représenté le néerlandais et des intérêts de VOC en Chine. Sa délégation assistait à Pékin à la cour de l'empereur Qianlong. Titsingh s'est retiré en Angleterre et en France.

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise. Son monument explique : « Ici repose Isaac Titsingh. Ancien conseiller des Indes hollandaises. Ambassadeur en Chine et au Japon. Mort à Paris le 2 février 1812, âgé de 68 ans. »

Publications[modifier | modifier le code]

Les expériences et la recherche savante de Titsingh au Japon ont permis l'édition posthume de livres :

  • 1814 -- "Ieso-Ki, ou Description d'Yeso, par Arai-Tsi-kogo-no-Kami, Instituteur du Ziogoen (empereur militaire) Tsoena-Josi, écrite en 1720. Ieso-Ki ou Description d'Yeso, avec l'histoire de la révolte de Sam-say-In, par Kannamon, interprète japonais, écrite en 1752. Notice de deux cartes japonais, manuscrites, communiquées par M. Titsingh," in Annales des voyages, Vol. XXIV, Paris[2].
  • 1822 -- Illustrations of Japan; consisting of Private Memoirs and Anecdotes of the reigning dynasty of The Djogouns, or Sovereigns of Japan; a description of the Feasts and Ceremonies observed throughout the year at their Court; and of the Ceremonies customary at Marriages and Funerals: to which are subjoined, observations on the legal suicide of the Japanese, remarks on their poetry, an explanation of their mode of reckoning time, particulars respecting the Dosia powder, the preface of a work by Confoutzee on filial piety, &c. &c. by M. Titsingh formerly Chief Agent to the Dutch East India Company at Nangasaki. Translated from the French, by Frederic Shoberl with coloured plates, faithfully copied from Japanese original designs. London: R. Ackermann. OCLC 5911523[1].
  • 1824 -- Bijzonderheden over Japan: behelzende een verslag van de huwelijks plegtigheden, begrafenissen en feesten der Japanezen, de gedenkschriften der laatste Japansche Keizers en andere merkwaardigheden nepens dat Ryk. Uit het Engelsch, met gekleurde platen naar Japansche originelen. S Gravenhage: De Wed. J. Allart. OCLC 7472268[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Boxer, Charles Ralph. (1936). Jan Compagnie in Japan, 1600-1850, p. 172.
  2. Boxer, p. 172; Malte-Brun, Conrad et al. (1853). Géographie universelle, p. 209.
  3. Pouillon, François. (2008). Dictionnaire des orientalistes de langue française, p. 542.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Association of American Geographers. (1911). Annals of the Association of American Geographers, Vol. I.
  • Boxer, Charles Ralph. (1936). Jan Compagnie in Japan, 1600-1850: an essay on the cultural, artistic and scientific influence exercised by the Hollanders in Japan from the seventeenth to the nineteenth centuries. The Hague: Martinus Nijhoff Publishers. OCLC 221034415
  • Duyvendak, J.J.L. (1937). "The Last Dutch Embassy to the Chinese Court (1794-1795)." T'oung Pao 33:1-137.
  • de Guignes, Chrétien-Louis-Joseph. (1808). Voyage a Pékin, Manille et l'Ile de France. Paris.
  • Jones, William. (1835). Memoirs of the life, writings and correspondence of Sir William Jones, by Lord Teignmouth. London.
  • Lequin, Frank. (2005). Isaac Titsingh in China (1794-1796). Alphen aan den Rijn.
  • _____. (2002). Isaac Titsingh (1745-1812): een passie voor Japan, leven en werk van de grondlegger van de Europese Japanologie Leiden.
  • _____. (1990-92). The Private Correspondence of Isaac Titsingh, 1779-1812. Amsterdam: J.C. Gieben. 10-(ISBN 9-050-63057-X et 978-9-050-63057-3) (cloth)
  • Malte-Brun, Conrad, Victor Adolphe Malte-Brun and Jean-Jacques-Nicolas Huot. (1853). Géographie universelle; ou description de toutes les parties du monde sur un plan nouveau, d'après les grandes divisions naturelles du globe; précédée de l'histoire de la géographie chez les peuples anciens et modernes, et d'une théorie générale de la géographie mathématique, physique et politique. Paris: Garnier Frères. OCLC 13471017
  • Morewood, Samuel. (1824). An Essay on the Inventions and Customs of Both Ancients and Moderns in the Use of Inebriating Liquors: Interspersed with Interesting Anecdotes, Illustrative of the Manners and Habits of the Principal Nations of the World, with an Historical View of the Extent and Practice of Distillation. London: Longman, Hurst, Rees, Orme, Brown, and Green. OCLC 213677222.
  • Nederland's Patriciaat, Vol. 13 (1923). Den Haag.
  • O'Neil, Patricia O. (1995). Missed Opportunities: Late 18th Century Chinese Relations with England and the Netherlands. (Ph.D. dissertation, University of Washington).
  • Screech, Timon. (2006). Secret Memoirs of the Shoguns: Isaac Titsingh and Japan, 1779-1822. London: RoutledgeCurzon. (ISBN 0-700-71720-X)
  • van Braam Houckgeest, Andreas Everardus. (1797). Voyage de l'ambassade de la Compagnie des Indes Orientales hollandaises vers l'empereur de la Chine, dans les années 1794 et 1795. Philadelphia: M.L.E. Moreau de Saint-Méry.
  • _______________. (1798). An authentic account of the embassy of the Dutch East-India company, to the court of the emperor of China, in the years 1974 and 1795, Vol. I. London : R. Phillips.