Go-Sakuramachi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Go-Sakuramachi Tennō
後桜町天皇
Go-Sakuramachi représentée comme un homme avec une barbiche.
Go-Sakuramachi représentée comme un homme avec une barbiche.
Titre
117e impératrice du Japon
15 septembre 17629 janvier 1771
&&&&&&&&&&&030388 ans, 3 mois et 24 jours
Prédécesseur Momozono
Successeur Go-Momozono
Biographie
Dynastie Lignée Yamato
Nom de naissance Toshiko
Date de naissance 23 septembre 1740
Date de décès 24 décembre 1813 (à 73 ans)
Père Sakuramachi

Go-Sakuramachi
Empereurs du Japon

Go-Sakuramachi (後桜町天皇, Go-Sakuramachi Tennō?, 23 septembre 174024 décembre 1813) est la 117ème Impératrice du Japon selon l'ordre de succession traditionnel. Elle est la dernière femme à avoir été Impératrice régnante (la huitième dans l'histoire du Japon). Son règne s'étend du 15 septembre 1762 au 9 janvier 1771, date de son abdication en faveur de son neveu, l'Empereur Go-Momozono. Son nom personnel est Toshiko (智子?) et son premier titre est Isa-no-miya (以茶宮?), devenu Ake-no-miya (緋宮?).

Généalogie[modifier | modifier le code]

Elle est la seconde fille de l'empereur Sakuramachi. Sa sœur aînée est morte jeune et son frère cadet est l'Empereur Momozono. Elle deviendra impératrice après l'abdication de Momozono.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1762, elle accède au trône par un décret spécial de l'Empereur Momozono dont le fils (le Prince Hidehito, plus tard Empereur Go-Momozono) n'a que 5 ans.

À son intronisation, elle devient la première Impératrice régnant à titre personnel en 119 ans, la première depuis l'Impératrice Meishō.

Dans sa neuvième année de règne (en 1770), elle abdique en faveur de son neveu, l'Empereur Go-Momozono. Néanmoins, le règne de ce dernier ne dure pas longtemps, se terminant en 1779 quand Go-Momozono meurt sans laisser de fils. Durant l'agonie de son neveu, l'ex-Impératrice (Daijo Tenno) consulte les membres les plus importants de la cour et les gardes impériaux, prévoyant de considérer le Prince Fushimi-no-miya comme un fils adopté. Mais ils se décident finalement pour le Prince Morohito (師仁), sixième fils du Prince Kan'in-no-miya Sukehito (閑院宮典仁) qui a le soutien du principal conseiller de l'Empereur (Kampaku). Le Prince Morohito, hâtivement adopté par Go-Momozono sur son lit de mort devient l'Empereur Kōkaku.

Une fois le trône passé à cette branche de la lignée impériale, Go-Sakuramachi, dans son rôle d'Impératrice retirée, est désormais connue comme la Gardienne du Jeune Seigneur. C'est dans le cadre de ce rôle qu'en 1789, à l'occasion d'un scandale concernant un titre honorifique, elle réprimande l'empereur.

Elle meurt en 1813 âgée de 73 ans. Elle laisse derrière elle un livre intitulé Kinchū-nenjū no koto (禁中年中の事) (titre qui peut se traduire par "Sujets d'années à la cour Impériale") comprenant des poèmes, des chroniques, etc d'une excellente qualité littéraire.

Les événements de la vie de Go-Sakuramachi-tennō[modifier | modifier le code]

L'ère Hōreki[modifier | modifier le code]

L'ère Meiwa[modifier | modifier le code]

  • Meiwa gannen (宝暦元年) ou Meiwa 1 (1763): L'ambassadeur de Corée vint. Le roi des îles Ryūkyūs envoya également une ambassade à la cour[3].
  • Meiwa 3 (1766): On découvrit une conspiration tramée contre le shogun à Edo, par Yamagata Daini et Fuji Umon; et on arrêta les principaux coupables[3].
  • Meiwa 4, le 21e jour de la 8e lune (13 septembre 1767): Daini et Umon furent exécutés, d'après la sentence prononcée par Abe Iyo-no kami[4].
  • Meiwa 4 (1767): On fit des travaux dans le lit des rivières de l'est de l'empire, pour les rendre plus navigables, et on restaura les digues[3].
  • Meiwa 5 (1767): On battit les monnaies de cuivre appelées Zi mon sen (Szu men thsian)[5].
  • Meiwa 7 (1770): Dans sa neuvième année de règne, l'impératrice Go-Sakuramachi abdique en faveur de son neveu, l'empereur Go-Momozono.

Les ères du règne de Go-Sakuramachi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Titsingh, p. 419. [Tsuchihashi conversion: 2.12.1761 (mercredi)/宝暦十一年十一月七日]
  2. Titsingh, p 419.
  3. a, b et c Titsingh, p. 419.
  4. Titsingh, p. 419. [Tsuchihashi conversion: 13.9.1767 (dimanche)/明和四年八月二十一日]
  5. Titsingh, p. 419. [1834 transliteration, avant-Hepburn]