Ère Keiun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ère Keiun (慶雲?) est une des ères du Japon (年号?), nengō littéralement « le nom de l'année ») suivant l'ère Taihō et précédant l'ère Wadō. Cette ère couvre la période allant du mois de mai 704 jusqu'au mois de janvier 708. L'empereur et l'impératrice régnants sont Mommu (文武天皇) et Gemmei (元明天皇).

Changement d'ère[modifier | modifier le code]

  • 704 Keiun gannen (慶雲元年?) : Le nom de la nouvelle ère est créé pour marquer un événement ou une suite d'événements. L'ère précédente se termine comme la nouvelle commence, en Taihō 4, le 7e jour du 5e mois de 704[1].

Événements de l'ère Keiun[modifier | modifier le code]

  • 697 (Keiun 4) : L'empereur Mommu meurt mais son fils et héritier est jugé trop jeune pour recevoir la succession (senso). C'est la mère de l'héritier qui accède formellement au trône (sokui) sous le nom d'impératrice Gemmei jusqu'à ce que son fils soir assez mûr pour accepter le senso et le sokui[2].
  • 18 juillet 707 (Keiun 4, 15e jour du 6e mois) : Genmei est intronisé à l'âge de 48 ans[1].
  • 707 (Keiun 4) : Des gisements de cuivre auraient été découverts dans la province de Musashi dans la région où se trouve la ville actuelle de Tokyo[3].
  • 708 (Keiun 5) : Le nom de l'ère est sur le point d'être changé pour marquer l'accession au trône de l'impératrice Gemmei; mais le choix du nom Wadō comme nouveau nengō pour ce nouveau règne permet de marquer l'heureuse découverte de cuivre dans le district de Chichibu dans ce qui est à présent la préfecture de Saitama[3]. Le mot japonais pour cuivre est (銅) et puisqu'il s'agit de cuivre indigène, le wa (l'ancien mot chinois pour désigner le Japon) est combiné avec le (cuivre) pour créer un nouveau terme composite - wadō - signifiant « cuivre japonais ».


Keiun 1re 2e 3e 4e 5e
Grégorien 704 705 706 707 708

Précédée par :
Ère Taihō

Ères du Japon
Ère Keiun

Suivie par :
Ère Wadō

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Brown, p. 271.
  2. Varley, H. Paul. (1980). Jinnō Shōtōki, p. 44; un acte distinct de senso (succession distincte de l’intronisation) n'est pas reconnu avant l'empereur Tenji et tous les souverains sauf l'impératrice Jitō, l'empereur Yōzei, l'empereur Go-Toba et l'empereur Fushimi ont le senso et le sokui la même année jusqu'au règne de l'empereur Go-Murakami
  3. a et b Titsingh, p. 63.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]