Ère Kōka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ère Kōka (en japonais : 弘化) est une des ères du Japon (年号, nengō, littéralement « le nom de l'année ») suivant l'ère Tenpō et précédant l'ère Kaei. Cette ère couvre la période qui s'étend du mois de décembre 1844 au mois de février 1848[1]. Les empereurs régnants sont Ninkō-tennō (仁孝天皇?) et Kōmei-tennō (孝明天皇?).

Changement de l'ère[modifier | modifier le code]

  • 2 décembre 1844 Kōka gannen (弘化元年?) : le nouveau nom de l'ère, Kōka, qui signifie « s'agrandir », est créé pour marquer un incendie au château d'Edo au cours de la 15e année de l'ère Tenpō.

Le nengō n'est pas modifié en même temps que l'accession de l'empereur Komei au trône du chrysanthème; l'ère Koka est conservée jusqu'à environ un an après l'intronisation du nouvel empereur[2].

Événements de l'ère Kōka[modifier | modifier le code]

  • 1847 (Kōka 4) : un important séisme est rapporté.
  • 1848 (Kōka 5) : dernier abonnement de l'ère prémoderne[3].

Au cours de ces années, Hiroshige commence à faire une série de gravures montrant de belles femmes dans des lieux célèbres[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Kōka 1re 2e 3e 4e 5e
Grégorien 1844 1845 1846 1847 1848

Précédée par :
Tenpō

Ères du Japon
Kōka

Suivie par :
Kaei

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]