Ère Kanji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ère Kanji (en japonais : 寛治) est une des ères du Japon (年号, nengō, littéralement « le nom de l'année ») suivant l'ère Ōtoku et précédant l'ère Kahō s'étendant du mois d'avril 1087 au mois de décembre 1094. Les empereurs régnants sont Shirakawa-tennō (白河天皇) et Horikawa-tennō (堀河天皇)[1].

Changement de l'ère[modifier | modifier le code]

  • 6 février 1087 Kanji gannen (寛治元年?) : Le nom de la nouvelle ère est créé pour marquer un événement ou une série d'événements. L'ère précédente se termine là où commence la nouvelle, en Ōtoku 4, le 7e jour du 4e mois de 1087[2].

Événements de l'ère Kanji[modifier | modifier le code]

  • 1087 (Kanji 1, 5e mois) : L'empereur Daijō (en) Shirakawa se retire de lui-même à Uji[3].
  • 1088 (Kanji 2, 1e mois) : L'empereur rend visite à la résidence de son père[4].
  • 1088 (Kanji 2, 10e mois): Shirakawa visite les temples du mont Hiei[4].
  • 28 janvier 1088 (Kanji 2, 14e jour du 12e mois) : Il est accordé au régent sesshō Fujiwara Morozane des honneurs supplémentaires avec le titre de daijō-daijin[5]. Dans ce contexte il est très important que la mère de l'empereur Horikowa, formellement fille de l' udaijin Minamoto no Akifusa, soit aussi formellement la fille adoptée de Morozane[6].
  • 1089 (Kanji 3, 5e mois) : Shirakawa made a second visit to Mt. Hiei; and this time, he stayed seven days[4].
  • 1090 (Kanji 4, 12e mois) : Fujiwara Morozane est libéré de ses responsabilités de régent sesshō et simultanément nommé régent kampaku.[4].
  • 26 mars 1094 (Kanji 8, 8e jour du 3e mois): Morozane démissionne de sa position de régent kampaku[7].


Kanji 1e 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e
Grégorien 1087 1088 1089 1090 1091 1092 1093 1094

Précédée par :
Ōtoku

Ères du Japon
Kanji

Suivie par :
Kahō

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Titsingh, Isaac. (1834). Annales des empereurs du Japon, pp. __; Brown, Delmer et al. (1979). Gukanshō, pp. 315-320.
  2. Brown, p. 319.
  3. Titsingh, p. 172.
  4. a, b, c et d Titsingh, p. 173.
  5. Titsingh, p. 173; Brown, p. 318.
  6. Varley, p. 202.
  7. Brown, p. 318.