Zombillénium (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Zombillénium
Réalisation Arthur de Pins
Alexis Ducord
Scénario Arthur de Pins
Alexis Ducord
Acteurs principaux
Sociétés de production Maybe Movies
Belvision
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Animation
Durée 78 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Zombillénium est un film d'animation franco-belge écrit et réalisé par Arthur de Pins et Alexis Ducord, sorti en 2017. Il s'agit d'une adaptation de la bande-dessinée Zombillénium.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans le parc d’attractions d’épouvante Zombillénium, les monstres ont le blues. Non seulement, zombies, vampires, loups garous et autres démons sont de vrais monstres dont l’âme appartient au Diable à jamais, mais en plus ils sont fatigués de leur job, fatigués de devoir divertir des humains consuméristes, voyeuristes et égoïstes, bref, fatigués de la vie de bureau en général, surtout quand celle-ci est partie pour durer une éternité... Jusqu'à l'arrivée d'Hector, un humain, contrôleur des normes de sécurité, déterminé à fermer l’établissement. Francis, le Vampire qui dirige le Parc, n’a pas le choix : il doit le "recruter" pour préserver leur secret. Muté en drôle de monstre, séparé de sa fille Lucie, et coincé dans le parc, Hector broie du noir... Et s'il devenait finalement la nouvelle attraction phare de Zombillénium[1] ?

Bande-Annonce[modifier | modifier le code]

Lors du Festival de Cannes 2017, le film est diffusé, donnant lieu à la sortie de la bande-annonce. Une version publiée par une chaîne Youtube comporte 2 extraits du film[2]. On y retrouve Gretchen, Sirius, Francis, Blaise et d'autres personnages de la bande dessinée. Néanmoins, Aurélien n'y figure pas, et son rôle semble avoir été remplacé par Hector, contrôleur des normes (il semble posséder des capacités similaires, ainsi qu'un comportement proche : la non-acceptation de sa transformation). Alors qu'il visite l'entreprise, Francis le transforme en vampire, jugeant qu'il a découvert des informations qu'il n'aurait pas dû connaître. N'acceptant pas sa mort, l'homme cherche à s'enfuir pour retrouver sa fille. Bien évidemment, c'est impossible. Il faut aussi noter la présence d'un nouveau vampire, jeune, ne figurant pas dans la BD. Ce dernier semble être lié avec Behemoth.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Zombillenium », sur allociné (consulté le 16 octobre 2017)
  2. Bandes Annonces Cinéma, « ZOMBILLÉNIUM Bande Annonce + Extraits (Animation - Cannes 2017) », (consulté le 28 juin 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jonathan Blanchet, « Derrière l'écran : Zombillénium », 100% Nancy no 15, Editions BVN, Nancy, 17 octobre 2017, p. 24
  • Nicolas Jouenne, « Un studio nancéin derrière Zombillenium », Le Républicain Lorrain N°2118, Groupe Républicain Lorrain Communication, Woippy, 15 november 2017, p. 7, (ISSN 0397-0639)
  • Jean-Michel Comte, « "Zombillénium": lutte des classes chez les morts-vivants », France-Soir,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]