Xavi Hernández

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Xavi Hernández Creus
Xavier Hernández - Spain vs. Chile, 10th September 2013.jpg
Xavi sous les couleurs de l'équipe d'Espagne
Situation actuelle
Équipe Libre
Biographie
Nom Xavier Hernández i Creus
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance 25 janvier 1980 (34 ans)
Lieu Terrassa (Catalogne)
Taille 1,7 m (5 7)
Période pro. 1997-
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1991-1997 Drapeau : Espagne FC Barcelone
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1997-2000 Drapeau : Espagne FC Barcelone B 061 0(4)
1998-2014 Drapeau : Espagne FC Barcelone 7230(83)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1997 Drapeau : Espagne Espagne - 17 ans 005 0(0)[1]
1997-1998 Drapeau : Espagne Espagne - 18 ans 010 0(0)
1999 Drapeau : Espagne Espagne - 20 ans 006 0(2)
1998-2001 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 025 0(7)
2000 Drapeau : Espagne Espagne olympique 006 0(2)
2000- Flag of Catalonia.svg Catalogne 009 0(2)
2000-2014 Drapeau : Espagne Espagne 133 (13)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 16 mars 2014

Xavier Hernández i Creus, également appelé Xavi Hernández, ou tout simplement Xavi né le 25 janvier 1980, est un footballeur international espagnol, évoluant comme milieu de terrain en équipe nationale espagnol.

Natif de Terrassa dans la province de Barcelone en Catalogne, récompensé par de nombreux titres, Xavi Hernández est considéré comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football espagnol. Connu pour sa qualité technique ainsi que sa qualité de passes, désigné meilleur passeur du Championnat d'Espagne deux années de suite en 2009 et 2010, il détient outre cela, le record d'apparitions en club. En sélection nationale, il est le joueur de champ avec le plus d'apparitions et le deuxième joueur le plus sélectionné derrière le gardien de but Iker Casillas.

À l'âge de onze ans, Xavi intègre la Masia, le centre de formation du FC Barcelone. Il évolue ensuite dans les équipes de jeunes et rejoint l' équipe réserve du club en 1997. Cette année-là, il contribue à l'accession en seconde division espagnole. Ses bonnes prestations lui permettent de rejoindre l'équipe première l'année suivante. Deux ans plus tard, il fait ses débuts internationaux avec l'équipe nationale espagnol à l'âge de vingt ans. Dès lors, il remporte avec ses deux formations de nombreux trophées. Avec vingt-cinq titres officiels en club et en équipe nationale à son actif, il est le joueur le plus titré de l'histoire du Barça et du football espagnol. Il compte à son palmarès sept Championnats d'Espagne, six Supercoupes d'Espagne, deux Coupes du Roi, trois Ligues des Champions, deux Supercoupes d'Europe, deux Coupes du monde des clubs, deux Championnats d'Europe et une Coupe du Monde.

Ses performances sont souvent récompensées, il est nommé à trois reprises troisième du Ballon d'or en 2009, 2010 et 2011. Il est aussi nommé deuxième meilleur joueur de l'UEFA et meilleur constructeur de jeu du monde selon l'IFFHS en 2011. Selon Guardian, Xavi est le troisième meilleur joueur de la planète en 2012 derrière Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

Ses distinctions dépassent également le cadre du football puisqu'il reçoit en 2012 la plus haute distinction sportive espagnole, le Prix Prince des Asturies, en compagnie d'Iker Casillas, pour la seconde fois à titre individuel, après celui obtenu en 2010 avec l'ensemble de la sélection espagnole. Il est le premier joueur du FC Barcelone à avoir participé à quatre Coupes du monde[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance, jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Débuts dans le football (1980-1990)[modifier | modifier le code]

Xavier Hernández i Creus est né le 25 janvier 1980 à Terrassa dans la province de Barcelone en Catalogne[3]. Il est le quatrième garçon de Joaquín Hernández et de Maria Mercè i Creus, et a une sœur et deux frères : Ariadna, Oscar et Alex. Sa mère, Maria Mercè i Creus, est catalane. Son père, Joaquín Hernández, originaire d'Almería, a quitté l'Andalousie pour s'établir en Catalogne, il a comme son fils joué au football dans le club de Sabadell en troisième division espagnole[4]. De ce fait, il l'a beaucoup encouragé et l'a aidé à s'épanouir dans ce sport. En 1990, à l'âge de dix ans, Xavi débute en club, et à cet âge, la notion de placement est aléatoire. Le maintien au milieu de terrain que souhaite le jeune catalan étonne son entraîneur de l'époque.

Formé à La Masia (1990-1998)[modifier | modifier le code]

Xavi a été formé à la La Masia, le centre de formation du FC Barcelone, club dans lequel il a débuté à l'été 1991 à l'âge de onze ans. Il évolue dans toutes les catégories inférieures du club, d'Alevin à l'équipe C. Puis il parvient en équipe réserve en 1997 et permet au FC Barcelone B de remporter la Segunda División B et d'obtenir une promotion en Segunda División (39 matchs et 3 buts).

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels (1998-2001)[modifier | modifier le code]

Le 24 mars 1998, à 18 ans et 58 jours, Xavi et Carles Puyol débutent avec l'équipe première contre l'UE Lleida en Coupe de Catalogne. L'entraîneur de l'époque est le Portugais José Mourinho. Les deux produits du centre de formation culé participe à l'Euro -18 ans avec l'équipe d'Espagne des moins de 18 ans à Chypre et est convoqué pour intégrer l'équipe première du FC Barcelone dès l'été 1998.

Le 18 août 1998, à 18 ans et 205 jours, il participe à son premier match officiel avec l'équipe première lors de la Supercoupe d'Espagne de football 1998 contre le RCD Majorque. Il débute la rencontre en tant que titulaire et marque un but[5]. L'entraîneur de l'époque, Louis van Gaal, a confiance en lui. Il le fait débuter en Ligue des champions le 16 septembre 1998 contre Manchester United et en Liga le 3 octobre 1998 contre Valence[6]. Il marque son premier but en championnat (de la tête) le 20 décembre 1998, à Valladolid[7]. Grâce à ce but, le FC Barcelone gagne et va commencer sa remontée au classement ce qui permet au club de remporter la Liga, le 22 mai 1999, contre Alavés.

Le petit Xavi, âgé de 19 ans, remporte le Prix Don Balón de la révélation de la saison 1998-1999. C'est le deuxième titre remporté par Xavi Hernández car, le mois précédent, auteur de deux buts, il gagnait la Coupe du monde des moins de 20 ans avec l'équipe d'Espagne des moins de 20 ans au Nigeria, contre le Japon (victoire 4-0)[8]. C'est à ce moment là qu'il se lie d'amitié avec Iker Casillas, le futur gardien de but du Real Madrid.

Lors de la saison 1999-2000, Xavi confirme ses promesses et profite de l'absence de Pep Guardiola pour être titulaire. Il enchaîna 38 matchs et marqua deux nouveaux buts avec le FC Barcelone : un premier but en Coupe du roi le 13 janvier 2000 contre Almería et un premier but en Ligue des champions le 15 mars 2000 contre Berlin. Le FC Barcelone, deuxième en Liga à cinq points du leader La Corogne, éliminé en demi-finale de Ligue des champions par Valence CF et de Coupe du roi par l'Atlético Madrid, ne remporte aucun titre en 2000. Xavi continue la saison avec l'Espagne espoirs qui termine à la 3e place de l'Euro espoirs. Il enchaîne avec les Jeux olympiques d'été de 2000, où Xavi obtint l'argent avec l'équipe olympique et marqua deux buts (dont un en finale contre le Cameroun).

À partir de l'automne 2000, dirigé par Lorenzo Serra Ferrer, il devient l'organisateur numéro un du système catalan. Il clôture la saison avec 36 matchs au total et deux buts en Liga, l'un le 10 décembre 2000 contre l'Espanyol Barcelone, et l'autre le 25 février 2001 contre la Real Sociedad. Le 17 juin 2001, un retourné acrobatique à la 90e minute de Rivaldo contre Valence permet aux blaugranas de remporter le match et de terminer la Liga à la quatrième place, synonyme de qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Ce match est le centième de Xavi en équipe première.

La confirmation (2001-2004)[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2001-2002, le FC Barcelone de Carles Rexach (4e en Liga), est éliminé en demi-finale de Ligue des champions par le Real Madrid de Zinédine Zidane (2-0 et 1-1). Xavi fait une saison méritante, avec 52 matchs (dont 35 en Liga), 11 passes décisives, et quatre réalisations en Liga. Il participe à la Coupe du Monde 2002 avec l'Espagne qui bute en quart de finale face à l'un des pays organisateurs, la Corée du Sud.

À l'été 2002, le retour du batave Louis Van Gaal ne se passe pas bien et il est remplacé en cours de saison par Radomir Antić. Andrés Iniesta et Víctor Valdés, deux joueurs formés au club, font leur entrée en équipe première. L'équipe blaugrana finit à peine 6e en Liga. Xavi réalise une saison moyenne. Il joue 45 matchs pour 5 passes décisives et 3 buts, deux en Liga, le 26 octobre 2002 contre Alavés et le 15 février 2003 pour le derby de Catalogne, et un autre en Ligue des champions, le 22 avril face à la Juventus, qui élimine le Barça en prolongation.

Avec l'arrivée de Frank Rijkaard comme entraîneur et de Ronaldinho comme meneur de jeu à l'été 2003, Xavi est amené à occuper chacun des postes au milieu de terrain (récupérateur, milieu droit, relayeur). L'été 2003 représente le réveil du club d'une léthargie de quatre ans. En milieu de tableau à la mi-saison, l'équipe fait venir Edgar Davids, futur dynamiteur du jeu barcelonais. Le club reste invaincu lors de 85 % des vingt derniers matchs de Liga, et termine finalement à la deuxième place, à cinq points de Valence, champion. L'équipe est éliminée en Coupe de l'UEFA par le Celtic en huitièmes de finale et en Coupe du Roi par Saragosse en quart de finale. L'amélioration du jeu de l'équipe est due en bonne partie au métronome catalan, élément principal de la réaction de l'équipe blaugrana (49 matchs, 13 passes décisives, 5 buts) quatre en Liga et un en Coupe UEFA, le 29 octobre 2003 contre Murcie, le 6 novembre contre le Panionios, le 11 janvier 2004 face à Saragosse, le 1er février contre Albacete, le 25 avril face au grand Real Madrid (but qui donna la victoire aux culés à Bernabéu).

Xavi participe à l'Euro 2004 au Portugal avec l'Espagne, éliminée au premier tour.

Joueur-clé de l'équipe (2004-2006)[modifier | modifier le code]

Xavi Hernández est l'une des pièces maîtresses de la conquête du titre de champion d'Espagne en 2004-2005, avec 45 matchs, 11 passes décisives, et 3 buts (en Liga), le 23 septembre 2004 face à Saragosse, le 6 novembre contre Deportivo La Corogne, et le 11 décembre face à Albacete. Le titre de champion est remporté le 14 mai 2005 au Ciutat de València de Levante (1-1). Xavi remporte le Prix Don Balón du joueur espagnol de la saison 2004-2005, mais son club est éliminé en Ligue des champions par Chelsea en huitième de finale, et en Coupe du Roi par Gramenet au 1er tour.

Xavi aux entrainement du Barça

Le 20 août 2005, le FC Barcelone remporte la Supercoupe d'Espagne face au Betis Séville. Xavi donne une passe décisive à Eto'o lors du match aller le 14 août au Stade Benito Villamarín (victoire 3-0). Le 18 septembre, il joue son 200e match de Liga, au Stade Vicente Calderón face à l'Atlético Madrid. Le 15 octobre, à vingt-cinq ans et grâce à une belle régularité, il participe à son 300e match avec l'équipe blaugrana, au Stade du Riazor contre le Deportivo La Corogne. Le 28 novembre, il est pour la première fois nommé pour le Ballon d'or, une édition remportée par le coéquipier de Xavi au Barça, Ronaldinho. Le 2 décembre, victime d'une rupture du ligament antérieur du genou droit, Xavi est sur la touche pendant cinq mois. En 2005-2006, Barcelone réalise le doublé Liga-Ligue des champions. Xavi, de retour le 30 avril 2006 contre Cádiz, retour applaudi par 80 000 supporters au Camp Nou, revient pour l'ultime ligne droite de la saison, qu'il termine avec un total de 22 matches et 2 passes décisives. Il est champion d'Espagne le 3 mai 2006 à Vigo mais ne dispute pas la finale de la Ligue des champions le 17 mai 2006 face à Arsenal à Paris. Il participe à la Coupe du Monde 2006 en Allemagne avec l'Espagne qui échoue en huitième de finale face à l'équipe de France de Zinédine Zidane.

Année charnière (2006-2008)[modifier | modifier le code]

Le 20 août 2006, le FC Barcelone remporte la Supercoupe d'Espagne face à l'Espanyol de Barcelone (Xavi marque le premier but du match). Barcelone cède la Supercoupe d'Europe (3-0) au Séville FC en août et perd contre l'Internacional de Porto Alegre en finale de la Coupe du monde des clubs en décembre. Frank Rijkaard privilégie à l'époque le prodige Andrés Iniesta qui enchaîne les grandes performances et relègue le no 6 azulgrana au deuxième rang. Xavi retrouve la forme à partir du 6 janvier 2007 contre Getafe (1-0) en Liga, avec un but en or. Barcelone perd le titre au goal-average au bénéfice du Real Madrid, vainqueur de la confrontation directe face au club catalan (2-0 au Bernabéu et 3-3 au Camp Nou). Le Barça est éliminé en Ligue des champions par Liverpool en huitième de finale et en Coupe du Roi par Getafe en demi-finale (Xavi marque les esprits durant le premier match avec un but et 3 caviars). Le rendement du catalan est bon, avec 53 matchs, 8 passes décisives et 6 buts (3 en Copa et 3 en Liga), le 20 août 2006 pour le derby de Catalogne, le 28 octobre 2006 face à Huelva, le 6 janvier à Getafe, le 25 février contre Bilbao, le 28 février face à Saragosse, et le 18 avril contre Getafe.

Le 2 octobre 2007, contre Vfb Stuttgart en Ligue des champions, Xavi devient le recordman de matchs joués en Coupe d'Europe avec le club blaugrana (86 parties). En 2008, le FC Barcelone échoue dans tous les tableaux (3e en Liga, éliminé en demi-finale de Coupe du Roi par Valence, et de la Ligue des champions par Manchester United). Xavi a été providentiel (53 matchs, 9 passes décisives, 9 buts), marque le 8 octobre 2007 contre l'Atlético Madrid, le 9 décembre contre La Corogne, le 3 février 2008 contre Pampelune, le 9 février contre le FC Séville, le 24 février contre Levante, le 27 février contre Valence, le 4 mars contre le Celtic, le 9 mars contre Villarreal, et le 4 mai contre Valence.

Xavi participe à l'Euro 2008 en Autriche, avec l'Espagne, un Euro que remporte la Roja contre l'Allemagne (1-0, but de Fernando Torres sur une passe de Xavi). Xavi, auteur d'un but contre la Russie en demi-finale, remporte le titre de Meilleur joueur du tournoi et fait partie de l'équipe-type de la compétition.

L'apogée du maître (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Xavi devient l'unique maître à jouer de l'équipe dés l'été 2008, suite aux départs de Ronaldinho et de Deco, deux cadres du milieu de terrain dont le nouvel entraîneur Pep Guardiola ne veut plus dans l'équipe. Xavi devient l'élément-clé du FC Barcelone de Pep Guardiola. Guardiola, nommé entraîneur du club le 8 mai 2008 et ancien coéquipier de Xavi, lui permet d'exprimer tout son potentiel.

Le 13 août, lors du tour préliminaire de la Ligue des champions, le FC Barcelone vient à bout de Cracovie à domicile (4-0), avec un but de Xavi. Le FC Barcelone démarre la Ligue des champions de manière convenable (3-1) contre le Sporting Portugal. Xavi marque un but et donne une passe décisive à Rafael Márquez. En duo avec Iniesta au milieu de terrain, le Catalan illumine le match à Gijon en Liga (6-1), avec un but et deux passes décisives pour Sergio Busquets et Lionel Messi.

Le FC Barcelone en 2008-2009.

Le 1er octobre, Xavi joue son 100e match de Coupe d'Europe, contre le Chakhtar Donetsk, en Ukraine, et donne la passe décisive du but de la victoire à Lionel Messi à la 90e minute. Le 19 octobre, il est nommé au Ballon d'or 2008, en compagnie de ses compatriotes Torres, Casillas, Villa, Fàbregas et Ramos. Le 22 octobre, il marque à nouveau et donne une passe décisive à Sergio Busquets à Bâle, en Ligue des champions (5-0). Le 1er novembre, sur un terrain en mauvaise condition et sous la pluie, il est auteur de deux buts dont un coup-franc face à Málaga en Liga (victoire 4-1). Le 3 décembre, avec un total de 97 points, il finit cinquième de l'édition 2008 du Ballon d'or, remporté par le Portugais Cristiano Ronaldo. Le 19 décembre, âgé de vingt-huit ans, il resigne avec le Barça pour cinq ans, c'est-à-dire jusqu'en 2014, pour un salaire de 8 M€ par an. Grâce à un grand Euro, il est élu constructeur de jeu de l'année et fait partie des équipes-types FIFA-FIFPro et UEFA, en 2008.

Le 11 janvier, à Pampelune, il dispute son 300e match de Liga avec le FC Barcelone, et marque le deuxième but de l'équipe blaugrana (but de l'égalisation). Le lendemain, il termine 5e joueur de l'année FIFA (le premier fut Cristiano Ronaldo). Contre La Corogne (5-0), le FC Barcelone est champion d'hiver de la Liga avec un total record de 50 points (seize victoires, deux nuls, une défaite). Le club établit également le record de victoires consécutives à l'extérieur avec huit en Liga et treize au total. L'équipe de Pep Guardiola, en grande partie grâce à Xavi et Iniesta au milieu du terrain, a un ratio supérieur à 3 buts par match en Liga (65 buts en 21 matchs). En Coupe du Roi et Coupe d'Europe, le FC Barcelone, aidé par Xavi et Messi, brûle chaque étape une à une. Le 11 mars, il hérite des mains de William Gaillard un chèque d'une valeur de 100 000 €, un cadeau pour avoir été élu capitaine de l'équipe de l'année par les internautes de l'UEFA. L'argent est reversé au Comité international de la Croix-Rouge pour les aider à concrétiser le projet qui concernait les victimes du conflit en Afghanistan. Ce jour-là, le FC Barcelone réalise le match référence de la saison contre Lyon en Ligue des champions, avec un avantage de quatre buts au bout de 43 minutes au cours d'une véritable démonstration. Xavi Hernández domine le milieu de terrain avec deux passes décisives pour Henry et Keita. Le 22 mars, le FC Barcelone écrase Málaga, pourtant équipe révélation, 6 à 0 en Liga, avec un but et 3 passes décisives de Xavi, pour le trio H-E-M (Henry, Eto'o, Messi). Le 22 avril, Barcelone anéantit en Liga le Séville FC 4 à 0 à domicile (dont un but de Xavi).

Le 2 mai 2009, le FC Barcelone humilie le Real Madrid 6-2 chez eux, au Bernabéu, avec Xavi dans le rôle de meneur (4 passes décisives pour Puyol, Messi, et Henry). Puis une victoire cruciale du FC Barcelone, qui se qualifie pour la finale de la Ligue des champions en éliminant Chelsea le 6 mai à Stamford Bridge, (0-0, 1-1), grâce à un but signé Andrés Iniesta à la 93e minute.

La saison 2008-2009 du FC Barcelone est la plus accomplie de l'histoire du football espagnol car le Barça est le premier à remporter la Liga, la Coupe du Roi et la Ligue des champions au cours de la même saison. Les blaugranas sont champions le 10 mai contre Villarreal (3-3). Xavi est le meilleur passeur de la compétition avec 20 passes décisives. En finale de la Coupe du Roi, à Valence, le 13 mai, le FC Barcelone domine l'Athletic Bilbao 4 à 1 (Xavi marque un des buts sur coup-franc).

En finale de Ligue des champions, à Rome, le 27 mai 2009, menés par Xavi, élu joueur du match par l'UEFA grâce à une grande performance et une passe décisive pour Lionel Messi à la 70e minute, le FC Barcelone bat Manchester United 2 à 0. Xavi finit meilleur passeur du tournoi avec 7 passes décisives. C'est également la saison la plus accomplie de la carrière de Xavi, (53 matchs, 10 buts, 27 passes décisives).

Il participe à la Coupe des confédérations 2009 en Afrique avec l'équipe d'Espagne (3e place).

Le grand chelem (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Le 23 août, le FC Barcelone l'emporte facilement en Supercoupe d'Espagne 3 à 0 contre l'Athletic Bilbao, grâce à un grand match de Xavi, qui avait déjà marqué un but et donné une passe décisive à Pedro lors du match aller le 16 août à Bilbao.

Le 28 août, le club blaugrana remporte la Supercoupe de l'UEFA contre le Chakhtar Donetsk (1-0 a.p), à Monaco. Xavi remporte en août le Prix UEFA du milieu de terrain de l'année en Ligue des champions 2009 et en octobre le Prix LFP du milieu de terrain de l'année 2009.

Le 10 novembre, le FC Barcelone bat le Cultural Leonesa (5-0), en 16e de finale de la Coupe du roi (Xavi marque un but de la tête). Le 1er décembre, Messi remporte le Ballon d'or 2009 grâce à un nombre de votes record de 98,5 % (473 points). Cristiano Ronaldo est deuxième (230 points) et Xavi finit 3e (170 points). Le 9 décembre, Barcelone obtient une victoire importante en Ukraine contre le Dynamo Kiev (2-1) en poule de Ligue des champions grâce à deux buts, dont un de Xavi, qui permet à l'équipe de finir première du groupe F et d'obtenir un ticket pour les huitièmes de finales. En finale de la Coupe du monde des clubs le 19 décembre, le FC Barcelone vient à bout des coriaces Argentins de La Plata (2-1) et remporte un 6e titre. Xavi est élu Ballon de Bronze de la compétition.

À Zurich, Lionel Messi est élu joueur de l'année FIFA 2009 (1073 votes), suivi de Cristiano Ronaldo (353 votes) puis de Xavi (196 votes). Grâce au grand chelem réalisé par le FC Barcelone, Xavi est élu constructeur de jeu de l'année, remporte le prix Felipe de Borbón, et fait partie des équipes-types FIFA-FIFPro et UEFA en 2009.

Le 13 janvier, le FC Barcelone est éliminé en huitième de finale de la Coupe du roi par le futur vainqueur de la compétition : le Séville FC (malgré un but de Xavi). Dix jours plus tard, Barcelone bat Valladolid en Liga (3-0), avec un nouveau but de Xavi. Barcelone boucle le premier tour de la Liga en tant que leader invaincu (Une première). Le 6 février, Xavi marque le but de la victoire contre Getafe, en Liga. Le 14 mars, Xavi égale le record de victoires en Liga établi par Migueli pour un joueur du FC Barcelone (195) suite à une victoire 3-0 contre Valence [9] (Xavi est l'auteur d'une passe décisive pour Messi). Le 31 mars, Xavi donne une passe décisive pour Zlatan Ibrahimović à Londres, en quart de finale de Ligue des champions (2-2). Le 6 avril à Barcelone, les Barcelonais éliminent Arsenal (4-1) avec une passe décisive de Xavi.

Le 10 avril 2010 a lieu le Clásico décisif pour le titre de champion : les deux rivaux historiques leaders avec un record de 77 points et 21 points d'avance sur Valence (3e). Le Real, pourtant invaincu à domicile en Liga (quinze victoires en quinze matchs au Santiago Bernabéu), est défait par le FC Barcelone (2-0). Il s'agit du match référence de la saison pour Xavi, le vice-capitaine donnant deux passes décisives à Messi, avant-centre, et Pedro Rodriguez, ailier droit. Les Barcelonais remportent donc leur 4e Clásico consécutif. Xavi mène ensuite l'équipe blaugrana malgré la méforme de cinq matchs de Lionel Messi face au but, le 14 avril contre La Corogne (une passe décisive pour Bojan) et le 24 avril contre Xerez (une passe décisive pour Suárez). Le 28 avril, le FC Barcelone bat l'Inter Milan (1-0) en demi-finale de Ligue des champions, mais est éliminé de la compétition par le club nerazzuro, vainqueur au Meazza grâce en partie à sa tactique ultra-défensive (malgré Xavi qui donne une passe décisive à Gerard Piqué).

Xavi et Ibrahimović en 2010

Le FC Barcelone, premier avec un point d'avance en Liga, doit gagner quatre matchs (Villarreal, Ténérife, Séville, Valladolid) pour être champion. Barcelone bat Villarreal le 1er mai 4 à 1, où Xavi est à l'origine des quatre buts (il marque un but et donne deux passes décisives à Messi et Bojan), et Ténérife le 4 mai 4 à 1, où les joueurs issus de La Masia marquent quatre fois (Xavi est à l'origine du premier but). Le FC Barcelone remporte la grande finale de la Liga le 8 mai au Stade Ramón Sánchez Pizjuán de Séville (où Xavi donne une passe décisive pour Bojan). Il remporte le prix de l'Ordre royal du mérite le 10 mai, avant que le club blaugrana n'empoche un 20e titre de champion d'Espagne (le 5e pour Xavi) contre Valladolid, le 16 mai, avec un total inédit dans les grands championnats européens de 99 points. Le FC Barcelone n'a concédé qu'une défaite en Liga contre l'Atlético Madrid et qu'un match nul à domicile contre Villarreal. Xavi finit meilleur passeur de la compétiton avec 14 passes décisives et 3e du Trophée Alfredo Di Stéfano.

Le 9 juin 2010, Xavi prolonge avec le FC Barcelone jusqu'en 2016, mais pour maintenir ce bail, il devra jouer 50 % des rencontres, en 2014-15[10]. Il remporta le Prix LFP du milieu de terrain de l'année 2010 le 23 juin. Xavi est le fer de lance de l'équipe blaugrana au milieu de terrain (53 matchs, 7 buts, 19 passes décisives).

Xavi remporte la Coupe du Monde 2010 en Afrique avec la Roja contre les Pays-Bas (1-0 a.p. but d'Andrés Iniesta) en compagnie de sept coéquipiers blaugranas (Valdés, Piqué, Puyol, Busquets, Iniesta, Pedro et Fàbregas) et est décisif en huitième de finale contre le Portugal avec une passe décisive pour David Villa, et en demi-finale contre l'Allemagne avec une nouvelle passe décisive, cette fois pour Carles Puyol qui marque de la tête. Xavi fait partie de l'équipe type de la FIFA et figure dans le top 10 des nominés pour remporter le Ballon d'or de la compétition.

Une année record (2010-2011)[modifier | modifier le code]

La saison du FC Barcelone démarre avec la Supercoupe d'Espagne le 14 août au Sánchez Pizjuàn contre le Séville FC, vainqueur de la Coupe du roi 2010. Privé des champions du monde espagnols, ménagés, et de Lionel Messi, l'équipe catalane est défaite (3-1). Au complet, les blaugranas remportent au match retour la Supercoupe d'Espagne à domicile 4 à 0, et Xavi donne une passe décisive à Lionel Messi. Pour leur premier match de Ligue des champions, le club catalan humilie le Panathinaïkos (5-1). Xavi donne une passe décisive à Lionel Messi. Xavi marque ensuite un but contre l'Bilbao au stade San Mamés.

Le 5 octobre, Xavi remporte le Prix Catalunya 2010 de sportif catalan de l'année, devant Gerard Piqué, Pep Guardiola et Puyol. Le 16 octobre, le FC Barcelone parvient à vaincre Valence, leader provisoire de la Liga (match au cours duquel Xavi donne deux passes décisives à Andrés Iniesta et à Carles Puyol). Le 30 novembre, le FC Barcelone anéantit le Real Madrid de José Mourinho au Camp Nou 5 à 0 lors du Clásico et reprend la tête de la Liga. Le jeu blaugrana est étincelant. Xavi, au sommet de son art, marque le premier but et marque le rythme de l'équipe de bout en bout. Le 6 décembre, les trois nominés pour le FIFA Ballon d'or 2010 sont annoncés : Xavi, Lionel Messi, et Andrés Iniesta, trois joueurs de la La Masia, le centre de formation du FC Barcelone. Le 18 décembre, le FC Barcelone remporte le derby barcelonais (5-1) contre l'Espanyol à Cornellà-El Prat, en Liga. Xavi marque un but et donne une passe décisive à David Villa. Le 23 décembre, il est nommé joueur de l'année par le magazine World Soccer, aidé par la victoire en Coupe du monde. Il est également élu constructeur de jeu et athlète espagnol de l'année. Il fait partie des équipes-types FIFA-FIFPro et UEFA en 2010.

Le 5 janvier, Xavi bat le record de Migueli (549 matchs), et devient le joueur avec le record de matchs joués avec le FC Barcelone, grâce à un 550e match contre l'Athletic Bilbao (1-1) en Coupe du roi[11]. Le 10 janvier, pourtant grand favori pour les parieurs, il finit 3e au FIFA Ballon d'or 2010 (16,48 %), vaincu par Messi (premier avec 22,65 % des votes) et Iniesta (deuxième avec 17,35 % des votes). Pour la deuxième fois, Lionel Messi remporta le titre et Xavi finit 3e[12]. Le lendemain, le FC Barcelone gagne 5-0 contre le Betis Séville en Coupe du roi(où Xavi donna une passe décisive à Lionel Messi). Contre Málaga, il donna une passe décisive à David Villa (victoire 4-1 en Liga). Au Villamarín en Coupe du roi (défaite 3-1), il donna une passe décisive à Lionel Messi. Le FC Barcelone continua la compétition avec une goleada contre Almeria 5 à 0 (deux passes décisives pour Pedro et Villa). En Liga, le club obtint une victoire détérminante à Alicante 3 à 0 (une passe décisive pour Pedro). Le 8 mars, le FC Barcelone bat les Gunners (3-1), en huitième de finale de la Ligue des champions. Xavi marqua le but de la victoire. Le 6 avril, le FC Barcelone bat le FC Chakhtar Donetsk (5-1), en quart de finale de la Ligue des champions. Xavi marqua un but et donna une passe décisive à Gerard Piqué.

Le FC Barcelone joue quatre matchs contre le Real Madrid en avril et en mai. Le premier acte, le 16 avril en Liga au Bernabéu, est un match nul (1-1), match où Xavi cogne la barre. L'obtention du titre de champion est proche pour le FC Barcelone. Le deuxième round est la finale de la Coupe du Roi le 20 avril à Valence, où Barcelone est défait dans les prolongations (1-0).

Barcelone relève vite la tête le 23 avril en Liga (victoire 2-0 contre Osasuna). Le club prend une revanche capitale en demi-finale de Ligue des champions au stade Santiago Bernabéu 2 à 0, grâce à un exploit de Lionel Messi, auteur d'un doublé. Xavi est à l'origine du premier but de l'Argentin. Au Camp Nou, le FC Barcelone élimine le Real de la Ligue des champions et accède à la grande finale européenne pour la troisième fois en cinq ans. Xavi est infatigable avec 11,45 kilomètres parcourus à domicile. Le 8 mai, le FC Barcelone remporte le Derby barcelonais (2-0) face à l'Espanyol en Liga (Xavi donne une passe décisive à Gerard Piqué).

Le 11 mai 2011, l'équipe blaugrana remporte un 3e titre consécutif de champion, à Levante (1-1), où Xavi donne une passe décisive à Keita et termine 3e du Trophée Alfredo Di Stéfano. Le 28 mai 2011, Xavi remporte une 3e Ligue des champions face a Manchester United (3-1), à Wembley. Xavi donne une passe décisive de l'extérieur du pied droit pour Pedro à la 28e minute.

Xavi est définitivement le maître à jouer du FC Barcelone (50 matchs, 5 buts, 15 passes décisives).

La continuité (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Le FC Barcelone débute la saison par un duel cinq étoiles contre le Real Madrid en Supercoupe d'Espagne. Le 14 août, le FC Barcelone est dominé mais fait preuve de beaucoup de réalisme et obtient un match nul 2 à 2 au Bernabéu pour le premier match. Xavi, en manque d'entraînement, est remplaçant. Le 17 août, au Camp Nou, le FC Barcelone l'emporte 3 à 2, synonyme de victoire finale. Xavi redevient titulaire. C'est la 3e Supercoupe d'Espagne consécutive pour le club barcelonais (et la 5e pour Xavi).

Le 25 août 2011, Lionel Messi est élu « footballeur de l'année UEFA » (38 voix), devant Xavi Hernández (11 voix) et le buteur portugais Cristiano Ronaldo (3 voix). Le lendemain en Supercoupe de l'UEFA, Barcelone gagne 2 à 0 contre le FC Porto et remporte le titre.

De retour de trêve internationale, le FC Barcelone concède un match nul 2 à 2 à l'Anoeta contre la Real Sociedad en Liga. Xavi inscrit un but. À domicile, Barcelone anéantit Osasuna 8 à 0 (dont un but de Xavi), et l'Atlético Madrid 5 à 0 (dont une passe décisive de Xavi pour David Villa), et renoue avec la victoire en Liga. À l'extérieur, l'équipe glane trois nouveaux points, contre Gijon (1-0), où il donne une passe décisive à Adriano Correia. C'est la première victoire à l'extérieur de la saison pour le club blaugrana en Liga.

Le 15 octobre, le FC Barcelone obtient une victoire convaincante face au Racing Santander (3-0) en Liga. Xavi marque un but de la tête.

Le 22 octobre, le numéro 6 catalan dispute son391 matchs de Liga sous le maillot du Barça. Il égale le record jusqu’ici détenu par Migueli, qui a également passé l’ensemble de sa carrière au club (de 1973 à 1988)[13].

Le 25 octobre, Le FC Barcelone bat Grenade (1-0) en Liga. Xavi marque le but de la victoire d'un coup-franc. Le 19 novembre, avec une équipe revenue de trêve internationale, le FC Barcelone gagne de façon convainquante contre le Real Saragosse (4-0) en Liga. Xavi donne une passe décisive pour Gerard Piqué. Le 23 novembre, son club remporte au Meazza un match capital contre le Milan AC en Ligue des champions, où il marque le but de la victoire. Le 29 novembre, Barcelone l'emporte contre le Rayo Vallecano (4-0), en match avancé de Liga (Xavi donne deux passes décisives à Alexis Sánchez). Le 3 décembre, Barcelone humilie Levante 5 à 0, Xavi réalisant une passe décisive pour Cesc Fàbregas. Le 10 décembre, les Barcelonais l'emportent au Bernabéu face au Real Madrid (3-1), grâce à un grand match de leur numéro 6 (600e match en équipe première), à l'origine du deuxième but.

Le 18 décembre 2011, le FC Barcelone remporte la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2011, au Japon, grâce à un but et une passe décisive pour Lionel Messi de Xavi, qui mène à la perfection l'équipe à la victoire finale face au Santos FC de Neymar (4-0). Xavi a donc remporté cinq titres en 2011 avec le FC Barcelone, dont la Liga, la Coupe du monde des clubs et la Ligue des champions. Le 22 décembre, le club champion du monde des clubs clôture l'année avec une victoire record 9 à 0 à domicile contre L'Hospitalet de Llobregat en 16e de finale de la Coupe du Roi. Xavi marque un but. Il est également élu constructeur de jeu de l'année, et fait partie des équipes-types FIFA-FIFPro et UEFA en 2011.

Le 4 janvier, le FC Barcelone démarre l'année de manière agréable avec une victoire 4 à 0 contre Osasuna, en huitième de finale de la Coupe du Roi. Xavi est auteur de quatre passes décisives pour Cesc Fàbregas et Lionel Messi. Le 9 janvier, Lionel Messi remporte le Ballon d'or 2011 et Xavi finit à la 3e place, pour la 3e fois consécutive. Le 15 janvier, le FC Barcelone bat avec complication le Betis Séville 4 à 2 à domicile, en Liga. Xavi marque un but et donne une passe décisive à Alexis Sánchez. Le 22 janvier, en quart de finale de la Coupe du Roi, l'équipe prend une option de qualification au Bernabéu face au Real Madrid (2-1). Xavi est un joueur-clé du triomphe blaugrana avec une passe décisive pour Carles Puyol (48e). Au match retour, Le Barça élimine le Real, tenant du titre.

Le 8 février, le FC Barcelone élimine Valence en demi-finale de la Coupe du Roi grâce à Xavi qui anéantit les espoirs de Valence de manière définitive grâce à un but de belle facture à la 80e minute. En mai, Barcelone remporte la finale face à l'Athletic Bilbao. Il s'agit du vingtième trophée de Xavi sous le maillot du Barça.

On apprend ainsi que Xavi est le seul joueur des cinq grands championnats européens à avoir réussi plus de 1000 passes cette saison avec un taux de réussite de 95,45%. Il devance notamment Mikel Arteta et Michael Carrick[14].

Septième Championnat d'Espagne (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Xavi lors d'un match de la saison 2012-2013.

L'arrivée de Tito Vilanova au poste d'entraîneur à la place de Pep Guardiola ne change pas le statut de Xavi dans l'équipe : il continue à en être une pièce maîtresse. Le 5 septembre 2012, Xavi remporte le Prix Prince des Asturies, la plus haute distinction sportive d'Espagne dont il a déjà été récompensé en 2010 avec l'ensemble de la sélection espagnole.

Lors de la cinquième journée de championnat, il marque un but décisif à la 87e minute face à Grenade qui permet au Barça de remporter son cinquième match consécutif en Liga, signant ainsi un des meilleurs débuts de saison de l'histoire du club.

Le 23 octobre 2012, Xavi dispute en Ligue des champions face au Celtic Glasgow son 150e match international avec le maillot du Barça, ce qui est un record pour un joueur du club[15] (seuls Paolo Maldini (181), Raúl González (168), Clarence Seedorf (167) et Javier Zanetti (156) ont joué plus de matchs internationaux que lui avec leur club).

En décembre 2012, la phase de poules de Ligue des champions est terminée. À l'issue de celle-ci, le métronome du FC Barcelone est le joueur à avoir effectué le plus de passes 719, avec 92 % de réussite[16].

Le 28 janvier 2013, Xavi prolonge jusqu'en 2016, en même temps que Carles Puyol, le contrat qui le lie au FC Barcelone[17].

À une semaine de la reprise de la Liga. Xavi assure s'être bien reposé pendant ses vacances mais qu'il n'est pas encore en forme physiquement et préfère rester à Barcelone cette semaine pour travailler. Pour le joueur qui vise un huitième titre de champion d'Espagne, il n'y a pas d'alternatives, « c'est important de bien commencer la Liga, c'est la base ». Afin d'aborder la saison 2013-14 dans « les meilleures conditions possibles », Xavi préfere faire une croix sur le match amical de la Roja en Équateur[18].

Au sujet de l'évolution de Neymar, le numéro 6 du Barça est très positif. « Il a cette capacité en un contre un dont nous avions besoin lorsque les défenses nous enfermaient, ça se traduira par plus de solutions offensives »[18]. Dans un entretien donné à Marca le 17 juin 2014 , Cesc Fabregas annonce le départ de Xavi Hernandez du FC Barcelone[19]

Après sa carrière de footballeur, Xavi a l'intention de devenir entraîneur[20].

Carrière en dehors du football[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Xavi se marie dans la localité de Blanes le 13 juillet 2013 avec la journaliste Núria Cunillera[21].

Engagement humanitaire[modifier | modifier le code]

Xavi est ambassadeur de la Fondation Caixa depuis 2012, celle-ci a pour but d’améliorer la vie des personnes[22]. Lors de son mariage, le couple fait un don de tous les cadeaux reçus à cette occasion à cette fondation et à l'hôpital barcelonais San Joan de Deu[23]. Cette somme réunie, ajoutée aux 30 000 euros promis par la Caixa, permettra de lancer la construction d'un nouveau service d'hôpital de jour au sein de cet hôpital. Ce nouveau service pourra accueillir davantage d'enfants malades[23].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

De 1998 à 2008[modifier | modifier le code]

Xavi sous les couleurs espagnoles

À l'été 1998, Xavi participe à l'Euro U18 avec l'équipe d'Espagne des moins de 18 ans, qui échoue au premier tour. En avril 1999, il fait ensuite partie de l'équipe des moins de 20 ans qui participe à la Coupe du monde des moins de 20 ans au Nigeria. C'est à cette occasion qu'il se lie d'amitié avec le gardien de but du Real Madrid, Iker Casillas. Titulaire à chaque match de la compétition, Xavi marque deux buts, l'un en huitième de finale contre les États-Unis le 15 avril 1999, l'autre en demi-finale contre le Mali le 20 avril 1999. Il remporte le titre le 25 avril 1999 contre le Japon (4-0).

En 2000, Xavi participe à l'Euro espoirs avec l'équipe d'Espagne espoirs, qui termine à la 3e place. Xavi inscrit 7 buts en 25 matchs avec la Rojita. À l'automne 2000, Xavi mène l'équipe d'Espagne en finale des Jeux olympiques, avec deux buts, l'un au premier tour contre la Corée, et l'autre en finale contre le Cameroun. Le vice-champion olympique honore sa première cape avec la Roja à 20 ans, le 15 novembre 2000, face aux Pays-Bas à Séville.

Xavi participe ensuite à la Coupe du monde 2002 en Corée du Sud (3 matchs), où l'Espagne est éliminée en quart de finale par le pays organisateur la Corée du Sud (0-0 a.p. ; 3-5 t.a.b.), et à l'Euro 2004 au Portugal (aucun match), où l'équipe Espagne est la grande déception de la compétition avec une élimination au premier tour par le pays organisateur le Portugal (défaite 1-0).

Quand Luis Aragonés prend les rênes de l'équipe nationale en août 2004, il décide de confier le no 8 à Xavi, de manière définitive. Le 26 mars 2005, Xavi marque son premier but en sélection contre la Chine à Salamanque en amical (victoire 3-0). Une rupture du ligament en décembre 2005 le prive durant cinq mois de football mais, il revient en mai 2006, et participe à la Coupe du monde 2006. Au premier tour, Xavi donne une passe décisive pour Xabi Alonso contre l'Ukraine à Leipzig (4-0). La Roja finit leader du groupe H avec 9 points (3 victoires en 3 matchs), et huit buts marqués, mais échoue en huitièmes de finale contre l'équipe de France d'un Zinédine Zidane en grande forme à Hanovre (3-1). Xavi Hernández, auteur d'une performance moyenne, est critiqué par les commentateurs de la télévision espagnole.

Le 11 octobre 2006 à Murcie, il marque le but de la victoire en amical, contre l'Argentine de Lionel Messi (3-1). Xavi marque 3 buts en éliminatoires de l'Euro 2008 (un en Irlande du Nord, un contre la Lettonie à Oviedo, et un encore face aux nord-irlandais). L'Espagne est première du groupe de qualification. Le 4 juin 2008, en match de préparation à Santander, il marque le but de la victoire face aux États-Unis (1-0).

Euro 2008[modifier | modifier le code]

Xavi est retenu par le sélectionneur Luis Aragonés pour l'Euro 2008 en Suisse et en Autriche. Au premier tour, l'équipe d'Espagne bat la Russie le 10 juin, la Suède le 14 juin, et la Grèce le 18 juin. La Roja, impressionnante, finit première du groupe D avec 9 points et huit buts marqués. Le 22 juin, l'équipe de Luis Aragonés élimine les champions du monde en titre italiens de Fabio Cannavaro (0-0 et victoire aux t.a.b.) en quart de finale. Le 26 juin, l'Espagne retrouve l'équipe d'Archavine en demi-finale, et gagne 3 à 0. Xavi marque un but à la 48e minute. Le 30 juin, l'Espagne remporte la finale de l'Euro 2008 1 à 0 face à l'Allemagne. Xavi donne une passe décisive à Fernando Torres qui marque l'unique but du match. Le Catalan est alors élu « joueur du tournoi » et fait partie de l'équipe-type de la compétition.

Éliminatoires Coupe du monde 2010 et Coupe des confédérations 2009[modifier | modifier le code]

Xavi sous le maillot de l'Espagne en 2009 face à l'Angleterre.

Vicente del Bosque, joueur emblématique et un ancien grand entraîneur du Real Madrid, débarque à la tête de l'équipe nationale à l'été 2008 en remplacement de Luis Aragonés. Le 20 août, les champions d'Europe battent le Danemark 3 à 0 à Copenhague en amical. Xavi marque un but. L'équipe de Xavi enchaîne 10 victoires en 10 matchs en éliminatoires de Coupe du monde.

La Roja, vainqueur de l'Euro, a le droit de participer à la Coupe des confédérations 2009, en Afrique du Sud. L'équipe débute la compétition en tant que leader du groupe A (9 points, 3 victoires, 8 buts), devant la Nouvelle-Zélande (5-0), face à l'Irak (1-0), et contre l'Afrique du Sud (2-0). Xavi Hernández donne une passe décisive à Fernando Torres face à l'équipe néo-zélandaise. L'Espagne échoue en demi-finale face aux États-Unis (2-0) le 24 juin 2009 et glane la 3e place contre l'équipe hôte en prolongations grâce à un but de Xabi Alonso le 28 juin 2009.

Coupe du monde 2010[modifier | modifier le code]

Au premier tour, l'Espagne est défaite par la Suisse 1 à 0, mais relève la tête contre le Honduras (2-0), et triomphe du Chili lors du troisième match. À égalité avec les Chiliens (6 points), la Roja finit première du groupe H, grâce à l'avantage du goal-average (4 buts).

Le 28 juin 2010, l'Espagne vient à bout du Portugal de C. Ronaldo 1 à 0 en huitième de finale, un but marqué par l'ailier néo-barcelonais David Villa grâce à une passe décisive de Xavi. Le 2 juillet 2010, l'Espagne élimine le Paraguay 1 à 0 en quart de finale au cours d'un match rocambolesque : but paraguyen annulé pour hors-jeu, penalty des Paraguayens arrêté par Casillas et dans la minute qui suit, pénalty pour les Espagnols transformé mais à retirer pour faute, retenté et arrêté, et à la 83e minute, le but espagnol de David Villa qui cogne le poteau à deux reprises et entre dans le but. Le 7 juillet 2010, l'Espagne rencontre en demi-finale l'Allemagne, et gagne 1 à 0. Le but est marqué d'une tête rageuse du Catalan Carles Puyol sur un corner tiré par Xavi.

Le 11 juillet 2010, l'Espagne bat les Pays-Bas en finale (1-0 a.p. but d'Andrés Iniesta) et remporte la Coupe du monde. Élu « joueur du match » contre le Portugal et l'Allemagne, Xavi figure dans le onze idéal de la compétition, établi par la FIFA.

Éliminatoires de l'Euro 2012 et record[modifier | modifier le code]

Xavi et Casillas en train de célébrer la victoire de l'Euro 2012.

L'Espagne finit première et invaincue du groupe de qualification pour l'Euro 2012 avec 8 victoires en 8 matches.

Le 9 février 2011, en match amical contre la Colombie au Bernabéu, Xavi est auteur d'un grand match. Avec un taux de réussite de 100 %, il ne loupe aucune de ses passes en 56 minutes (76/76 au total). Le 25 mars 2011, il joue son 100e match en équipe nationale, figurant parmi les 2 joueurs recordmans de sélections avec l'Espagne avec le gardien de but Iker Casillas. Xavi marque deux buts en éliminatoires de l'Euro, l'un le 29 mars 2011 en Lituanie (victoire 3-1), et l'autre le 6 septembre à Logrogne face au Liechtenstein (victoire 6-0). Le 11 octobre 2011 à Alicante, l'Espagne égale le record de victoires consécutives en matchs officiels détenu par la France et les Pays-Bas, avec un 14e match gagné contre la Tartan Army (victoire 3-1).

Le 1er juillet 2012, il remporte son deuxième Championnat d'Europe avec l'Espagne qui bat l'Italie en finale par 4 à 0, match au cours duquel il délivre deux passes décisives, la première pour Jordi Alba (2-0) et la deuxième pour Torres (3-0). Xavi complète ainsi un triplé inédit dans l'histoire du football : Euro 2008 - Coupe du monde 2010 - Euro 2012.

Xavi a marqué 13 buts et a donné une trentaine de passes décisives en plus de 130 matchs avec l'équipe nationale. Il est le premier joueur du FC Barcelone à avoir participé à quatre Coupes du monde[24].


Style de jeu et personnalité[modifier | modifier le code]

Indissociable de son compère Iniesta. Il est comme lui un joueur très technique doté d'un petit gabarit. Xavi, dicte le rythme des rencontres au milieu de terrain tant au FC Barcelone qu'en équipe nationale espagnole[25]. Le lutin catalan est l’un des meilleurs joueurs n’ayant jamais décroché le Ballon d’Or. Souvent bien placé (troisième en 2009, 2010 et 2011), il n’a jamais obtenu la distinction ultime. Sobre et discret, Xavi brille par sa qualité de passe en profondeur et son timing parfait qui lui a permis d’être à deux reprises meilleur passeur de Liga (20 passes en 2009, 14 en 2010)[26]. Peu décisif devant les cages adverses, Xavi se bonifie avec le temps. Au fil des années, il marque plus de buts.

Véritable plaque tournante en club, mais également en sélection, Xavi est très certainement le meilleur passeur au monde. Capable d’effectuer des passes que personne n’aurait imaginées, il est le prototype du joueur bonifiant les autres[25]. Devenu indispensable, Xavi est avec ses 130 sélections le recordman de capes pour un joueur de champ, devancé simplement par son actuel gardien Iker Casillas (151). Un soir de février 2011, face à la Colombie, Xavi a réussi une performance inégalée en ne manquant aucune de ses 76 passes tout au long de la rencontre[25].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Xavi Hernández au 19 décembre 2013[27]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Total
Division M B M B M B C M B M B M B M B
1998-1999 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 17 1 2 0 1 1 C1 6 0 - - - - 26 2
1999-2000 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 24 0 4 1 - - C1 10 1 - - - - 38 2
2000-2001 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 20 2 7 0 - - C1+C3 3+6 0+0 - - - - 36 2
2001-2002 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 4 1 0 - - C1 16 0 - - - - 52 4
2002-2003 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 29 2 1 0 - - C1 14 1 - - - - 44 3
2003-2004 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 36 5 6 0 - - C3 7 1 - - - - 49 6
2004-2005 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 36 3 1 0 - - C1 8 0 - - - - 45 3
2005-2006 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 16 0 0 0 2 0 C1 4 0 - - - - 22 0
2006-2007 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 3 7 2 2 1 C1 7 0 1 0 2 0 54 6
2007-2008 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 7 7 1 - - C1 12 1 - - - - 54 9
2008-2009 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 35 6 5 1 - - C1 14 3 - - - - 54 10
2009-2010 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 34 3 3 2 2 1 C1 11 1 1 0 2 0 53 7
2010-2011 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 31 3 6 0 1 0 C1 12 2 - - - - 50 5
2011-2012 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 31 9 7 2 2 0 C1 9 1 1 0 1 1 51 13
2012-2013 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 30 5 5 0 2 1 C1 11 1 - - - - 48 7
2013-2014 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 13 2 0 0 2 0 C1 6 1 - - - - 21 3
Total sur la carrière 457 55 62 9 14 4 - 156 13 3 0 5 1 697 82

Statistiques en sélection[modifier | modifier le code]

Au 19 décembre 2013

Équipe Saison Matchs Buts
Drapeau : Espagne Espagne 2000–01 1 0
2001–02 5 0
2002–03 8 0
2003–04 5 0
2004–05 8 1
2005–06 13 0
2006–07 7 3
2007–08 16 4
2008–09 14 1
2009–10 17 0
2010–11 7 1
2011–12 14 1
2012–13 11 1
2013–14 4 1
Total 130 13

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne Espagne
 
Drapeau : Espagne Espagne olympique
 
Drapeau : Espagne Espagne -20 ans

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne FC Barcelone
 

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Xavi en sélections », sur fifa.com
  2. Xavi, premier joueur du Barça dans quatre Coupes du monde, mundodeportivo.com, 2 juin 2014
  3. (en) « Xavi », sur fcbarcelona.com
  4. (en) « Euro 2012: Spain – the secrets behind the players », sur theguardian.com,‎ 4 juin 2012
  5. (es) José Luis López, « Solo Xavi aprueba el primer examen », sur mundodeportivo.com,‎ 19 août 1998
  6. (es) Manuel Segura, « Xavi debuta y sacanota », sur mundodeportivo.com,‎ 4 octobre 1998
  7. (es) José Luis López, « Xavi salva la Navidad », sur mundodeportivo.com,‎ 21 décembre 1998
  8. (en) « Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Nigeria 1999 Japon-Espagne », sur fr.fifa.com
  9. (es)Jordi Clos, « Xavi iguala los triunfos en Liga de Migueli », sur fcbarcelona.cat,‎ 15 mars 2010
  10. (es) « Xavi jugará en el Barça hasta los 36 años », sur sport.es,‎ 9 juin 2010.
  11. (es) D. Salinas, J. Miguel et E. Blasco, « Xavi entra en la leyenda », sur sport.es,‎ 2 janvier 2011
  12. « Messi reste en or », sur lequipe.fr,‎ 10 janvier 2011
  13. Guillaume de Saint Sauveur, « FC Barcelone : Xavi rentre encore un peu plus dans l’histoire », sur footmercato.net,‎ 22 octobre 2011
  14. Amaury de Bonneval, « FC Barcelone : Xavi, l’homme aux 1000 passes ! », sur footmercato.net,‎ 16 novembre 2012
  15. (es) « Xavi Hernández, de récord en el Barça », sur sport.es,‎ 23 octobre 2012
  16. Alexis Pereira, « LdC : le Barça, Ibra, Chelsea, CR7 et le PSG parmi les rois des statistiques ! », sur footmercato.net,‎ 6 décembre 2012
  17. « Xavi prolonge jusqu'en 2016 », sur fcbarcelona.com,‎ 28 janvier 2013
  18. a et b « Xavi n'est pas encore en forme », sur fcbarcelonaclan.com,‎ 10 août 2013
  19. « Cesc: "Xavi y Puyol han decidido dar un paso al lado" »
  20. Toute la vérité sur le départ de Xavi, sport.es, 21 juin 2014
  21. (en)« Xavi gets married to Núria Cunillera », sur insideworldsoccer.com,‎ 14 juillet 2013
  22. (en)« Xavi: “We won’t throw in the towel on La Liga” », sur fcbarcelona.com,‎ 20 février 2012
  23. a et b « Xavi Hernández, toujours aussi généreux », sur eurosport.fr,‎ 12 juillet 2013
  24. Xavi, premier joueur du Barça dans quatre Coupes du monde, mundodeportivo.com, 2 juin 2014
  25. a, b et c John Carlin, « D'Iniesta à Zamora, les 11 qui ont fait l'Espagne »,‎ 29/06/2013 (consulté le 1 juillet 2013)
  26. (en) FC Barcelona: Are Barcelona Pair Xavi and Iniesta in Decline?
  27. Statistiques de Xavi Hernández sur footballdatabase.eu
  28. (es) Olga Escario, « Xavi Hernández ha sido elegido mejor jugador del año 2010 por la revista 'World Soccer' », sur elmundodeportivo.es,‎ 24 décembre 2010
  29. (es) « Xavi y Marta Domínguez reciben mañana los Premios Nacionales del Deporte », sur as.com,‎ 2 mai 2010
  30. (es) « 63 Gala de Mundo Deportivo: Xavi y Edurne Pasaban, los Reyes del Mundo », sur elmundodeportivo.es,‎ 21 janvier 2011
  31. « Xavi, meilleur joueur de l'EURO », sur uefa.com,‎ 30 juin 2008
  32. « Le Barça truste les prix LFP », sur lequipe.fr,‎ 27 octobre 2009
  33. (es) « Xavi, Premi Catalunya de l'Esport », sur elmundodeportivo.es,‎ 5 octobre 2010
  34. Maxime Lambert, « Cristiano Ronaldo, Lionel Messi,... Découvrez l'équipe-type de Sports Illustrated », sur chronofoot.com,‎ 25 juin 2011
  35. (es) « Xavi, mejor constructor de juego del mundo por cuarta vez consecutiva », sur fcbarcelona.es,‎ 3 janvier 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]