Joaquín (football, 1981)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joaquín
Image illustrative de l’article Joaquín (football, 1981)
Joaquín avec le Valence CF en 2010
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Real Betis
Numéro 17
Biographie
Nom Joaquín Sánchez Rodríguez
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (39 ans)
Lieu El Puerto de Santa María (Espagne)
Taille 1,79 m (5 10)
Poste Ailier droit
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1997-1999Drapeau : Espagne Real Betis
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1999-2000Drapeau : Espagne Real Betis B027 0(2)
2000-2006Drapeau : Espagne Real Betis256 (35)
2006-2011Drapeau : Espagne Valence CF218 (30)
2011-2013Drapeau : Espagne Málaga CF070 (10)
2013-2015Drapeau : Italie AC Fiorentina071 0(7)
2015-Drapeau : Espagne Real Betis184 (25)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1999-2000Drapeau : Espagne Espagne -18 ans 004 0(0)
2001Drapeau : Espagne Espagne espoirs 007 0(0)
2002-2007Drapeau : Espagne Espagne 051 0(4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 7 novembre 2020

Joaquín, de son nom complet Joaquín Sánchez Rodríguez, né le à El Puerto de Santa María, est un footballeur international espagnol évoluant au poste d'ailier droit avec le club espagnol du Real Betis. À l'instar de Vicente et Pablo, Joaquín se fait appeler par son prénom et non par son nom de famille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Real Betis[modifier | modifier le code]

Joaquín rejoint le centre de formation du Real Betis en 1997. Deux ans plus tard, il remporte la Copa del Rey ainsi que la Supercopa juvéniles[1]. La même année, Joaquín est convoqué avec l'équipe réserve qui évolue en Segunda División B sous les ordres d'Esnaola, ancien gardien de but du club détenant le record de matchs disputés avec le Betis.

Il fait ses débuts senior le en remplaçant Quique Romero lors d'une défaite 3-1 contre le CF Motril[2]. Joaquín dispute son premier match comme titulaire le face au Real Jaén (2-2)[3]. Le , il ouvre le score sur pénalty et contribue à un succès à l'extérieur 1-2 aux dépens de Xerez[4]. Joaquín termine la saison 1999-00 avec deux buts en 27 matchs de championnat.

Joaquín intègre l'équipe première durant l'été 2000, âgé de 19 ans. Le , il est titularisé par Fernando Vázquez contre la SD Compostelle lors de la première journée de Segunda División (0-0)[5]. Joaquín s'impose rapidement dans l'effectif du Betis sur l'aile droite et dispute 38 matchs au cours desquels il marque trois buts. Lors de sa première saison, il aide le club à remonter en Primera División.

À la fin de la saison 2001-02, le Betis se qualifie pour la Coupe UEFA et Joaquín remporte le Prix Don Balón de la révélation de l'année. Après le mondial, il participe donc en 2002-03 pour la première fois à une Coupe d'Europe où son club est éliminé dès les phases de poules. Il s'illustre en marquant tout de même un but. Durant cette saison, Joaquín est encore régulier en réalisant son meilleur total de buts en championnat en marquant neuf fois. Lors de la saison 2003-04, il est toujours aussi constant en livrant de belles prestations, ce qui lui permet de participer à l'Euro 2004. Malgré deux grosses saisons de son talent, le Betis ne parvient pas à se qualifier pour la Coupe d'Europe.

La saison 2004-05 est la meilleure saison de Joaquín, le Real Betis réalise une des meilleures saisons de son histoire, terminant à la 4e place de la Primera División et remportant la Copa del Rey. Il prend part à tous les matchs de championnat, inscrivant 5 buts et délivrant 13 passes décisives, finissant meilleur passeur de Primera. Il se distingue notamment au Camp Nou en y inscrivant un doublé ; son second but est remarqué. Le joueur part du milieu de terrain : il dribble tout ses adversaires avant de jouer un une-deux avec Ricardo Oliveira puis de marquer d'un poteau rentrant. Il est élu homme du match grâce à sa performance tandis que le Real Betis, réduit à 10 dès la 10e minute, se fait rejoindre sur le fil en toute fin de match concédant deux buts, pour finalement faire 3-3.

Après cette saison, le Betis fait une saison plus terne en finissant au milieu de classement et en terminant 4e en Ligue des champions, mais l'ailier est retenu pour le Mondial 2006. En , désireux de franchir un palier dans sa carrière, il émet le souhait de quitter le Betis. La lutte fait rage pour s'attacher ses services et les offres sont nombreuses avec notamment l'Olympique lyonnais, le Real Madrid, l'AS Roma et le Valence CF intéréssés. C'est finalement le club Ché qui s'attache les services de l'ailier bético pour 25 millions d'euros.

Valence CF[modifier | modifier le code]

Avec un transfert de 25 millions d'euros, Joaquín est le joueur le plus cher de l'histoire du club Ché. Le , lors de sa présentation au Stade de Mestalla, il est accueilli par 18 500 supporters.

Ses débuts dans son nouveau club sont timides et Angulo réalisant de belles performances, il se retrouve souvent sur le banc lors de la première partie de saison. Mais au fil des matchs, il monte en puissance et réalise une bonne fin de saison, étant un joueur clef de la fin de championnat de Valence. Joaquín atteint les quarts de la Ligue des champions et finit quatrième de Primera División.

À l'été 2007, à la suite du départ de David Navarro, Joaquín récupère le numéro 17 qui est son fétiche. Après une première saison d'adaptation, il se retrouve titulaire sous Quique Sánchez Flores mais peine à conserver ce statut après son limogeage en . Ronald Koeman, le nouvel entraîneur, met de côté des joueurs cadres et un certain malaise s'installe dans le vestiaire. Valence finit la saison à une décevante dixième place en championnat mais remporte tout de même la Copa del Rey ; la deuxième pour Joaquín.

Tout au long de la saison, la presse fait état de rapports tendus entre Koeman et l'ailier. L'entraîneur met le joueur sur le banc pour un match à cause d'un retard à un entraînement après s'être montré clément avec un coéquipier, pourtant aussi retardataire à une séance précédente[6]. Il repositionne Javier Arizmendi dans l'aile, alors que ce n'est son poste habituel, au détriment de Joaquín qui se retrouve sur le banc tandis que l'équipe enchaîne les mauvais résultats[6]. Limogé à l'été 2008, Koeman tient des propos durs à l'égard de Joaquín au cours d'une interview dans une radio hollandaise : « C'était un joueur de 25 millions d'euros qui ne valait même pas 25 euros[6]. » L'ailier répond à la remarque de façon tout aussi crue : « Il était très dépendant au vin...[6] ».

La saison suivante est meilleure avec l'arrivée d'Unai Emery mais le club est confronté à des soucis financiers.

Joaquín est en concurrence avec Pablo lors de la saison 2009-10 mais aucun des deux ne parvient à s'imposer comme un titulaire indiscutable.

À l'été 2010, à la suite du départ de David Villa pour le FC Barcelone, Joaquín récupère le numéro 7. Après deux saisons plus difficiles, il retrouve un bon niveau. Joaquín est l'un des leaders de l'équipe et Emery le nomme parmi les capitaines du club[7].

Le , lors d'une conférence de presse, il est annoncé qu'un accord avec Málaga a été trouvé pour le transfert du joueur. Joaquín quitte Mestalla après cinq saisons où il dispute 218 matchs et inscrit 30 buts.

Málaga CF[modifier | modifier le code]

Joaquín avec le Málaga CF en .

Joaquin rejoint le Málaga CF et paraphe un contrat de quatre ans contre un montant de 4 millions d'euros. Il est annoncé comme l'une des pièces maîtresses de cette équipe en reconstruction.

Son premier match avec sa nouvelle équipe se solde par une défaite sur le score de 2-1 face au Séville FC. Il marque son premier doublé lors de la deuxième journée pour une victoire 3-0 face au Grenade CF.

Fiorentina[modifier | modifier le code]

Le , Joaquín signe un contrat pour trois saisons avec la Fiorentina[8]. Le montant du transfert s'élève à 3 millions d'euros.

Retour au Real Betis[modifier | modifier le code]

Le , date de dernier jour du mercato, il retourne dans le club de ses débuts, le Real Betis[9].

Joaquín réalise son premier triplé en carrière contre l'Athletic Bilbao le qui assure une victoire 3-2 pour le Betis. Cette performance est historique car l'ailier de 38 ans devient le plus vieux joueur de l'histoire de la Liga à inscrire trois buts en une rencontre[10].

Sélection[modifier | modifier le code]

Joaquín débute avec la sélection espagnole le face au Portugal (1-1).

Lors de la Coupe du monde 2002, il joue son troisième match international face à la Corée du Sud lorsqu'il manque le tir au but décisif, éliminant son équipe en quart de finale, alors qu'il s'est montré à son avantage tout le match, délivrant même une passe décisive à Fernando Morientes, but refusé tout comme un autre.

Ceci ne l'empêche pas de garder les faveurs du sélectionneur Luis Aragonés. Il est un élément essentiel de la sélection, jouissant d'un statut de titulaire indiscutable au sein de l'équipe nationale. Il participe ainsi à l'Euro 2004 puis la Coupe du monde 2006 avec l'Espagne.

Après une défaite en Irlande du Nord, Joaquín critique les tactiques d'Aragonés ; les Espagnols étant alors dans une mauvaise passe. À la suite de cet incident, il ne se voit plus appeler en équipe nationale. Il n'est donc pas sélectionné pour participer à l'Euro 2008 et contribuer à la victoire des siens en finale. Il n'est pas retenu non plus par le nouveau sélectionneur, Vicente del Bosque, pour la Coupe du monde 2010, qui voit le succès mondial de la Roja.

Joaquín compte 51 sélections et 4 buts, entre 2001 et 2007, avec la Furia Roja.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Joaquín est l'un des derniers ailiers du football moderne avec son compatriote Jesús Navas. Il a la particularité de se placer le long de la ligne pour effectuer ses débordements. Il est connu pour être un formidable dribbleur, ce qui lui permet très souvent de faire la différence, avec une très bonne qualité de centre.

Il a notamment développé la joaquininha, célèbre geste technique qu'il a commencé à faire au Real Betis[11].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Joaquín au 7 novembre 2020[12]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Espagne Espagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
1999-2000 Drapeau de l'Espagne Real Betis B D3 27 2 - - - - - - - - - - - - - - 27 2 0
Sous-total 27 2 - - - - - - - - - - - - - - 27 2 0
2000-2001 Drapeau de l'Espagne Real Betis D2 38 3 - 1 0 - - - - - - - - - - - 39 3 0
2001-2002 Drapeau de l'Espagne Real Betis PD 34 4 6 1 0 - - - - - - - - 5 0 1 40 4 7
2002-2003 Drapeau de l'Espagne Real Betis PD 37 9 10 3 2 - - - - C3 5 1 - 9 1 1 54 13 11
2003-2004 Drapeau de l'Espagne Real Betis PD 36 7 10 3 1 - - - - - - - - 8 1 2 47 9 12
2004-2005 Drapeau de l'Espagne Real Betis PD 38 5 13 9 0 1 - - - - - - - 9 2 2 56 7 16
2005-2006 Drapeau de l'Espagne Real Betis PD 35 3 6 3 0 - 1 0 0 C1+C3 8+4 0+0 2+1 10 0 0 61 3 9
2006-2007 Drapeau de l'Espagne Real Betis PD - - - - - - - - - - - - - 1 0 0 1 0 0
Sous-total 218 31 45 20 3 1 1 0 0 - 17 1 3 42 4 6 298 39 55
2006-2007 Drapeau de l'Espagne Valence CF PD 35 5 3 3 0 0 - - - C1 8 0 2 2 0 0 48 5 5
2007-2008 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 34 3 4 8 4 0 - - - C1 7 0 0 7 0 2 56 7 6
2008-2009 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 31 4 6 3 1 1 2 0 0 C3 4 1 1 - - - 40 6 8
2009-2010 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 28 2 4 4 1 1 - - - C3 13 4 2 - - - 45 7 7
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Valence CF Liga 30 4 7 3 0 1 - - - C1 5 1 1 - - - 38 5 9
Sous-total 158 18 24 21 6 3 2 0 0 - 37 6 6 9 0 2 227 30 35
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Málaga CF Liga 23 2 3 2 0 0 - - - - - - - - - - 25 2 3
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Málaga CF Liga 34 4 5 1 1 1 - - - C1 10 3 1 - - - 45 8 7
Sous-total 57 6 8 3 1 1 - - - - 10 3 1 - - - 70 10 10
2013-2014 Drapeau de l'Italie AC Fiorentina Serie A 26 2 2 5 1 2 - - - C3 6 2 0 - - - 37 5 4
2014-2015 Drapeau de l'Italie AC Fiorentina Serie A 23 2 3 3 0 1 - - - C3 8 0 1 - - - 34 2 5
Sous-total 49 4 5 8 1 3 - - - - 14 2 1 - - - 71 7 9
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Real Betis Liga 30 1 5 2 0 0 - - - - - - - - - - 32 1 5
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Real Betis Liga 28 3 4 1 0 0 - - - - - - - - - - 29 3 4
2017-2018 Drapeau de l'Espagne Real Betis Liga 35 4 7 1 0 0 - - - - - - - - - - 36 4 7
2018-2019 Drapeau de l'Espagne Real Betis Liga 30 6 0 7 1 1 - - - C3 6 0 2 - - - 43 7 3
2019-2020 Drapeau de l'Espagne Real Betis Liga 34 8 3 2 2 0 - - - - - - - - - - 36 10 3
2020-2021 Drapeau de l'Espagne Real Betis Liga 8 0 1 0 0 0 - - - - - - - - - - 8 0 1
Sous-total 165 22 20 13 3 1 - - - - 6 0 2 - - - 184 25 23
Total sur la carrière 674 83 102 65 14 9 3 0 0 - 84 12 13 51 4 8 877 113 132

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne Real Betis

Drapeau : Espagne Valence CF

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :