Pedro (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pedro
Image illustrative de l’article Pedro (football)
Pedro sous le maillot du Chelsea FC en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AS Rome
Numéro 11
Biographie
Nom Pedro Eliezer Rodríguez Ledesma
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (33 ans)
Lieu Santa Cruz de Tenerife (Espagne)
Taille 1,69 m (5 7)
Poste Ailier, second attaquant
Pied fort Ambidextre
Parcours junior
Années Club
2003-2004Drapeau : Espagne CD San Isidro[1]
2004-2007Drapeau : Espagne FC Barcelone
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2008-2015Drapeau : Espagne FC Barcelone321 (99)
2015-2020Drapeau : Angleterre Chelsea FC206 (43)
2020-Drapeau : Italie AS Rome0010 0(4)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008Drapeau : Espagne Espagne espoirs002 0(0)
2010-Drapeau : Espagne Espagne064 (17)[a]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 22 novembre 2020

Pedro Eliezer Rodríguez Ledesma, appelé Pedro, né le à Santa Cruz de Tenerife, est un footballeur international espagnol évoluant au poste d'attaquant à l'AS Rome.

En remportant la Ligue Europa en 2019 avec Chelsea, Pedro devient le premier joueur à avoir gagné la Ligue des champions, la Ligue Europa, la Supercoupe d'Europe, le championnat du monde des clubs, la Coupe du monde et le championnat d'Europe[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Le joueur Pedro rejoint La Masía, le centre de formation du FC Barcelone, à l'âge de 17 ans, en provenance d'un club local, le CD San Isidro.

Après être passé par les équipes juniors et le Barça Atlètic sous les ordres de Pep Guardiola, il joue depuis 2008 avec l'équipe première du club catalan avec laquelle il est sous contrat jusqu'en 2016 avec une clause libératoire qui s'élève à 90 millions d'euros[4].

FC Barcelone (2008-2015)[modifier | modifier le code]

Le , Pedro débute en équipe première en remplaçant Samuel Eto'o face au Real Murcie[5].

Il remporte la Ligue des champions 2008-2009, entrant en jeu en finale.

Le , il offre la victoire en Supercoupe d'Europe au FC Barcelone, en inscrivant l'unique but de la rencontre à la 116e minute contre le Chakhtior Donetsk. Le , Pedro avait déjà marqué et delivré une passe décisive lors du match aller de la Supercoupe d'Espagne remportée par le FC Barcelone face à l'Athletic Bilbao.

Le , Pedro marque l'unique but du Barça face à Almeria qui permet au club de continuer sa série de victoires. Le , Pedro réussit un doublé lors de la victoire 2 à 0 du Barça sur le terrain de la Cultural y Deportiva Leonesa lors des 16èmes de finale de la Coupe d'Espagne.

Pedro est le premier joueur de l'histoire du football à avoir marqué dans six compétitions de club différentes lors d'une même saison (2009-2010) : Championnat d'Espagne, Coupe d'Espagne, Ligue des champions, Supercoupe d'Europe, Supercoupe d'Espagne et Coupe du monde des clubs[6]. Il conclut cet exploit le lors de la demi-finale de Coupe du monde des clubs contre CF Atlante où il inscrit le troisième but de son équipe. Le en finale contre Estudiantes de la Plata il inscrit le but de l'égalisation à la 89e minute ce qui permet au FC Barcelone de jouer les prolongations pour finalement remporter le match (2-1) et empocher son sixième titre de l'année 2009.

Le , Pedro marque le deuxième but de la victoire par 2 à 0 du FC Barcelone au stade Santiago-Bernabéu. Quatre jours après, Pedro inscrit un but extraordinaire depuis le milieu du terrain face au Deportivo La Corogne (but rappelant Pelé et qui entraîne le délaissement de son surnom "Pedrito" pour "Pedro", signe de maturité footballistique du joueur)[7].

Le , lors du derby opposant l'Espanyol Barcelone et le FC Barcelone, Pedro marque un doublé et réalise un de ses meilleurs matchs. Pedro joue son 100e match le contre Malaga sous les couleurs du barça et par la même occasion, marque un but. Le , il marque le seul but du FC Barcelone lors du match retour de la demi-finale de Ligue des champions contre le Real Madrid. Le score final est (1-1) , le Barça se qualifiant pour la finale après la victoire (2-0) à l'aller à Bernabeu. Pedro marque le premier but de la victoire du FC Barcelone en finale de la Ligue des champions face à Manchester United le . C'est le premier joueur espagnol de l'histoire du club à marquer lors d'une finale de Ligue des champions Le , Pedro renouvelle son contrat avec le FC Barcelone jusqu'en 2016, contrat assorti d'une clause libératoire de 150 millions d'euros[8].

En 2011, il remporte cinq titres avec le FC Barcelone : la Ligue des champions, la Supercoupe d'Espagne, la Liga, la Supercoupe de l'UEFA, et la Coupe du monde des clubs.

Le , Pedro dispute son 200e match sous le maillot blaugrana face au Real Madrid lors de la demi-finale aller de Coupe du Roi.

Depuis ses débuts avec le FC Barcelone, Pedro accumule un nombre impressionnant de 65 buts mais aussi de plus de 20 passes décisives, alors qu'il commence souvent les matchs comme remplaçant.

Au début de la saison 2013-2014, Pedro change son numéro 17, pour prendre le numéro 7 de David Villa (parti à l'Atlético Madrid)[9]. Il réalise un triplé le contre le Rayo Vallecano, contribuant à un succès 4-0 en Liga[10]. Le , Pedro inscrit son deuxième hat-trick de la saison face à Getafe, en huit minutes, alors que Barcelone est mené 2-0 au cours d'une rencontre finalement remportée 2-5[11]. Il finit l'exercice avec quinze buts en championnat ainsi que huit passes délivrées, son meilleur total en Liga.

Lors de la saison 2014-2015, Pedro inscrit un triplé contre Huesca en seizièmes de finale de la Copa del rey[12]. Face à Levante, Pedro atteint les 300 matchs avec le Barça[13]. Le , lors de la 36e journée de Liga face à la Real Sociedad, Pedro marque un but magnifique d'une sublime bicyclette acrobatique et permet à son équipe de garder la tête du championnat[14]. Le , Barcelone soulève la Copa del rey après une victoire contre l'Athletic Bilbao (3-1)[15].

Le , Pedro renouvelle son contrat jusqu'en 2019[16],[17]. Le , Barcelone remporte pour la cinquième fois de son histoire la Ligue des champions contre la Juventus (3-1). Entré en fin de seconde période, Pedro offre une passe décisive à Neymar pour le but du sacre<[18],[19].

Le , Pedro inscrit le but décisif qui donne la victoire à Barcelone en finale de la Supercoupe de l'UEFA face au Séville FC (victoire 5 à 4)[20],[21]. Lors de la remise du trophée, le comportement de l'espagnol ne passe pas inaperçu. En effet, alors que ses coéquipiers fêtent le titre, Pedro se tient à l'écart du groupe, maussade et les yeux dans le vague[22]. Depuis quelque temps, la presse se fait de plus en plus insistante sur un départ probable de l'ailier, afin d'avoir un temps de jeu plus important[23]. De nombreux clubs de renoms s'intéressent au joueur, tels Manchester United[24] ou Manchester City[25]. Luis Enrique, l'entraîneur de Barcelone, explique vouloir garder son joueur qui possède selon lui « un très bon niveau »[26]. Néanmoins, le Barça ne compte pas délivrer Pedro à un prix inférieur à 30 millions d'euros[27]. Le , Bilbao balaye un Barcelone apathique en Supercoupe d'Espagne (4-0)[28]. Au match retour, les Blaugranas concèdent le nul 1-1 mais perdent le titre et sont privés de sextuplé[29].

Le , il quitte le FC Barcelone à 28 ans après onze années passées au club et 20 titres remportés[30]. Pedro aura, par ses buts, donné de nombreux titres au club[5].

Chelsea FC (2015-2020)[modifier | modifier le code]

Le , le club anglais annonce la signature de Pedro pour un montant de 28 millions d'euros, comprenant deux millions d'euros de bonus[31],[32]. Il y retrouve Cesc Fàbregas, ancien coéquipier à Barcelone. Pedro explique que son choix s'est porté sur Chelsea parce que José Mourinho l'a convaincu et qu'« il a gagné des titres partout où il est allé[33]. »

Le , pour son premier match avec Chelsea, il marque un but et effectue une bonne rencontre contre West Bromwich, recevant ainsi le trophée d'homme du match[34]. Après la rencontre, son coéquipier Fàbregas affirme que « Pedro est fantastique[35]. » Quant à Mourinho, il dit en conférence de presse : « Pedro est un très bon joueur[...] c’est très bien pour lui qu’il ait réussi ses débuts de cette façon[36]. » Malgré des débuts remarqués, la première partie de saison de Pedro outre-manche s'avère délicate, autant individuellement que collectivement. Chelsea perd match sur match en championnat, et se rapproche de la zone de relégation. Ces mauvais résultats conduisent logiquement le club à se séparer de Mourinho, remplacé par Guus Hiddink. Durant la trêve hivernale, certains médias font état d'un possible départ de Pedro, ce que le joueur nie, affirmant vouloir aider le club à « remonter la pente »[37]. Sous les ordres du technicien néerlandais, l'ailier semble retrouver sa forme en marquant cinq fois, dont deux doublés[38]. Chelsea, qui remonte en seconde partie de saison, finit dixième de Premier League.

Avec ce club, Pedro est champion d'Angleterre en 2017 et remporte la Coup d'Angleterre l'année suivante.

Grâce à son succès en Ligue Europa en 2019, Pedro rejoint Fernando Torres, Juan Mata, Jürgen Kohler et Andreas Möller dans le cercle fermé des joueurs ayant gagnés cette compétition en plus de la Coupe du monde (2010), l'Euro (2012) et la Ligue des champions (2009, 2011 et 2015), considérés comme les quatre titres internationaux majeurs[39].

Pendant le confinement, en fin mars 2020, Pedro annonce qu’il quittera Chelsea à la fin de la saison 2019-2020.

AS Rome (depuis 2020)[modifier | modifier le code]

En fin de contrat avec Chelsea, Pedro signe à l'AS Rome pour trois saisons le [40].

Pedro est titularisé par Paulo Fonseca pour ses débuts en Serie A le , au cours d'un nul 0-0 contre l'Hellas Vérone[41],[42]. Il marque son premier but le et offre une victoire à l'extérieur sur le score de 0-1 contre l'Udinese Calcio[43].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Pedro avec l'Espagne en 2013.

Le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque inclut Pedro le jeudi dans la liste des 23 joueurs sélectionnés en vue de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud[44]. Pedro débute avec l'Espagne le lors d'un match amical contre l'Arabie saoudite, match remporté par les Espagnols par 3 buts à 2. Il inscrit son premier but avec l'Espagne le contre la Pologne à l'occasion d'un match amical avant la Coupe du monde.

Le , Pedro est dans le onze initial qui bat l'Allemagne sur le score de 1 à 0 en demi-finale de la Coupe du monde[45]. Le , il est de nouveau titularisé en finale face aux Pays-Bas et remporte son premier titre avec la Roja (1-0).

Le , Pedro réussi le premier hat-trick de sa carrière face à la Biélorussie (4-0) en match qualificative pour la Coupe du monde 2014[46].

Le , lors d'un match qualificatif pour la Coupe du monde 2014, Pedro inscrit le seul but du match contre la France à Saint-Denis[47].

Membre d'une liste provisoire de 25 joueurs espagnols sélectionnés pour disputer l'Euro 2016[48], il fait partie de la liste définitive de 23 joueurs annoncée le [49].

Le , lors du match de préparation de l'équipe d'Espagne contre la Bosnie Herzégovine, Pedro marque un but dans les dernières secondes d'arrêt de jeu. Le match se termine avec un score de 3-1 pour l'Espagne[50].

Le , en plein Euro 2016, il déclenche la polémique en déclarant ne pas être sûr de vouloir continuer en équipe nationale si c'est pour être remplaçant[51].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Joueur atypique, Pedro est aussi à l'aise de son pied droit que du gauche[52]. Il peut jouer sur l'aile gauche comme sur l'aile droite. Il a une bonne vision de jeu, ce qui lui permet d'être toujours bien placé pour réceptionner les bons ballons. Altruiste et très technique, il est capable aussi de distiller des passes décisives pour ses coéquipiers. Pedro est un joueur avec une endurance hors pair, il est capable de passer tout le match à enchaîner les aller retour afin de suppléer son latéral. Sa qualité d'appel de balle et sa finition font de lui un joueur redouté par toutes les défenses[53].

Thierry Henry dit de l'Espagnol : « La façon dont il joue, la façon dont il se comporte, il ne parle pas, il ne crée pas de problème, c'est un joueur d'équipe idéal que vous soyez son coéquipier ou son patron. Il n'a pas besoin d'apprendre, il connaissait déjà tous les fondamentaux la première fois que je l'ai vu[54]. »

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Pedro au 8 novembre 2020[55]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Drapeau : Espagne Espagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2006-2007 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone B 2ªB 1 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 1 0 0
2007-2008 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone B TD 37 7 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 37 7 0
2008-2009 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone B 2ªB 17 10 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 17 10 0
Sous-total 55 17 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 55 17 0
2007-2008 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 3 0 0 0 0 0 - - - - - - C1 0 0 0 - - - - - - - - - 3 0 0
2008-2009 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 5 0 0 3 0 0 - - - - - - C1 5 0 0 - - - - - - - - - 13 0 0
2009-2010 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 34 12 2 4 3 2 - - - 2 1 1 C1 9 4 1 1 1 0 2 2 0 8 1 2 60 24 8
2010-2011 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 33 13 9 7 4 1 - - - 1 0 1 C1 13 5 1 - - - - - - 5 1 1 59 23 13
2011-2012 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 29 5 3 5 4 0 - - - 2 0 0 C1 9 4 0 1 0 0 2 0 1 5 0 2 53 13 6
2012-2013 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 28 7 7 5 1 0 - - - 2 1 0 C1 10 1 2 - - - - - - 13 11 3 58 21 12
2013-2014 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 37 15 8 8 3 2 - - - 2 0 0 C1 7 1 0 - - - - - - 10 1 0 64 20 10
2014-2015 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga 36 6 6 6 5 0 - - - - - - C1 9 0 3 - - - - - - 9 2 0 60 13 9
2015-2016 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone Liga - - - - - - - - - 2 0 0 C1 - - - 1 1 0 - - - - - - 3 1 0
Sous-total 205 58 35 38 20 5 - - - 11 2 2 - 62 15 7 3 2 0 4 2 1 50 16 8 373 115 58
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC PL 29 7 3 4 0 0 1 1 0 - - - C1 6 0 0 - - - - - - 9 1 0 49 9 3
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC PL 35 9 9 5 4 2 3 0 0 - - - - - - - - - - - - - 3 0 1 46 13 12
2017-2018 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC PL 31 4 2 6 2 0 3 0 1 1 0 0 C1 7 1 2 - - - - - - 2 0 0 50 7 5
2018-2019 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC PL 31 8 2 1 0 0 5 0 0 1 0 0 C3 14 5 3 - - - - - - - - - 52 13 5
2019-2020 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC PL 11 1 1 6 0 1 2 1 1 0 0 0 C1 3 0 0 1 0 0 - - - - - - 23 2 3
Sous-total 137 29 17 22 6 3 14 2 2 2 0 0 - 30 6 5 1 0 0 - - - 14 1 1 220 44 28
2020-2021 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 7 3 1 0 0 0 - - - - - - C3 3 1 0 - - - - - - - - - 10 4 1
Sous-total 7 3 1 0 0 0 - - - - - - - 3 1 0 - - - - - - - - - 10 4 1
Total sur la carrière 404 107 53 60 26 8 14 2 2 13 2 2 - 95 22 12 4 2 0 4 2 1 64 17 9 658 180 87

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Adversaire Score Résultats Compétitions
1 Espagne Drapeau : Pologne Pologne 1-0 1-0 Match amical
2 Venezuela Drapeau : Venezuela Venezuela 0-2 0-3
3 Espagne Drapeau : Arabie saoudite Arabie saoudite 2-0 5-0
4 5-0
5 Biélorussie Drapeau : Biélorussie Biélorussie 0-2 0-4 Éliminatoires de la Coupe du monde 2014
6 0-3
7 0-4
8 Panama Drapeau : Panama Panama 0-1 1-5 Match amical
9 0-3
10 Qatar Drapeau : Uruguay Uruguay 2-1 3-1
11 3-1
12 France Drapeau : France France 0-1 0-1 Éliminatoires de la Coupe du monde 2014
13 Brésil Drapeau : Uruguay Uruguay 1-0 2-1 Coupe des confédérations 2013
14 Espagne Drapeau : Italie Italie 1-0 1-0 Match amical
15 Espagne Drapeau : Macédoine du Nord Macédoine du Nord 5-1 5-1 Éliminatoires de l'Euro 2016
16 Espagne Drapeau : Biélorussie Biélorussie 3-0 3-0
17 Suisse Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 3-1 3-1 Match amical

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne FC Barcelone

 

Drapeau : Angleterre Chelsea FC

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne Espagne

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le match contre la Guinée Équatoriale (2013) n'est pas compté car non reconnu par la FIFA[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Pedro », sur transfermarkt.fr
  2. (es) « La FIFA anula el Guinea-España », As, .
  3. « L'incroyable palmarès de Pedro », sur beinsports.com, .
  4. « Pedro prolongé », sur goal.com, .
  5. a et b « Les 10 meilleurs moments de Pedro au FC Barcelone », sur fcbarcelona.com, .
  6. « Pedro entre dans l'histoire », L'Équipe, (consulté le 15 avril 2015).
  7. (es) « De Pedrito a Pedro en cinco años », sur sport.es, .
  8. (es) « Pedro, renovado hasta el 2016 », sur sport.es, .
  9. (es) Oriol Domènech, « Dani Alves lucirá el dorsal '22' como homenaje a Abidal », Mundo Deportivo, .
  10. (es) « La noche perfecta de 'Don Pedro' », As, .
  11. (es) « Pedro, un triplete de vértigo en ocho minutos », Marca, .
  12. « Espagne/Copa del rey : le FC Barcelone en 8e, Pedro à la parade », Eurosport, .
  13. « Pedro atteint les 300 matches avec Barcelone », sur footespagnol.fr, (consulté le 15 avril 2015).
  14. Benoit Jourdain, « Le Barça domine la Real Sociedad en gestionnaire », sur francetvsport.fr, .
  15. « Barcelone remporte la coupe en battant Bilbao 3-1 », Eurosport, .
  16. « Barça : Jordi Alba et Pedro ont signé leur prolongation de contrat », sur footespagnol.fr, .
  17. « FC Barcelone : Pedro plus que jamais lié au Barça », sur mercato365.com, .
  18. « Ligue des champions : Le Barça est champion d'Europe », sur 20minutes.com, .
  19. « Ligue des champions : le Barça surclasse la Juve et retrouve le sommet de l'Europe », sur france24.com, .
  20. « Revue de presse : Pedro, ce héros », sur fr.uefa.com, .
  21. Eitel Mabouong, « Supercoupe UEFA : Le cadeau d'adieu de Pedro au Barça ! (Vidéo) », sur foot-sur7.fr, .
  22. « Quand Pedro reste à l'écart pendant la remise de la Supercoupe », sur canalplus.fr, .
  23. François David, « Supercoupe d'Espagne - Si Pedro reste au Barça, il peut en devenir un héros », sur fr.sports.yahoo.com, .
  24. « Barça : 24 heures chrono pour Pedro ? », sur topmercato.com, .
  25. « Man. City veut Pedro aussi », sur sport24.lefigaro.fr, .
  26. « Luis Enrique : «J'ai envie que Pedro reste» », sur lequipe.fr, .
  27. « Barcelone ne vendra pas Pedro à n'importe quel prix », sur francetvsport.fr, .
  28. « Supercoupe d'Espagne : le Barça balayé par l'Athletic Bilbao », Le Monde, .
  29. « L'Athletic Bilbao remporte la Supercoupe d'Espagne face au FC Barcelone », sur sudouest.fr, .
  30. « Accord pour le transfert de Pedro à Chelsea », sur fcbarcelona.com, .
  31. « Mercato : Pedro quitte le FC Barcelone pour Chelsea pour 30 millions », Le Soir, .
  32. (en) « Pedro signs for Chelsea », sur chelseafc.com, .
  33. Aurélien Léger-Moëc, « Chelsea : Pedro justifie son choix », sur footmercato.net, .
  34. « Chelsea : Pedro encensé », sur sports.fr, .
  35. « Cesc Fabregas (Chelsea): «Pedro est fantastique» », L'Équipe, .
  36. Alexis Pereira, « Chelsea : Mourinho s'enflamme déjà pour Pedro », sur footmercato.net, .
  37. « Pedro veut rester à Chelsea », SoFoot, .
  38. Glenn Ceillier, « Une belle première pour Pato, un doublé de Pedro : Chelsea s'est promené », Eurosport, .
  39. « Pedro (Chelsea) dans le cercle fermé des joueurs avec les quatre titres internationaux majeurs », L'Équipe, .
  40. (en) « Roma complete Pedro signing », sur asroma.com, (consulté le 1er septembre 2020).
  41. « Feuille du match Hellas Verona vs. Rome », sur soccerway.com, .
  42. « Serie A : l'AS Rome fait match nul contre l'Hellas Vérone », France Football, .
  43. « Feuille du match Udinese vs. Rome », sur soccerway.com, .
  44. « Coupe du monde 2010 : Les 23 espagnols avec Pedro, Valdes et Javi Martinez », sur sport.gentside.com, .
  45. « Pedro, les grandes premières du petit dernier », La Dépêche du Midi, .
  46. « Football : Espagne et Allemagne régalent en qualifications au mondial 2014 », L'Express, .
  47. Maxime Lambert, « Le but de Pedro Rodriguez lors de France-Espagne », sur sport.gentside.com, .
  48. « Diego Costa absent de la pré-liste provisoire de l'Espagne », L'Équipe, .
  49. « Espagne: Isco et Saul Niguez écartés pour l'Euro », L'Équipe, .
  50. Pierre-Alexandre Conte, « Matches amicaux : l'Espagne prend le meilleur sur la Bosnie (3-1) », Eurosport, .
  51. « Espagne : Vincente Del Bosque face à la polémique Pedro », L'Équipe, .
  52. Mathilde Brun et Maxime Lavoine, « Ce qu'il faut savoir sur l'arrivée de Pedro », France Football, .
  53. Robin Delorme, « Pedro, dynamiteur de particules », So Foot, (consulté le 21 août 2015).
  54. Zahir Oussadi, « Chelsea : Hommage de Thierry Henry à Pedro », sur mensquare.com, .
  55. « Fiche de Pedro », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :