Lorette (Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lorette.
Lorette
Rue Cote-Granger avant 1914
Rue Cote-Granger avant 1914
Blason de Lorette
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Saint-Étienne
Canton Rive-de-Gier
Intercommunalité Saint-Étienne Métropole
Maire
Mandat
Gérard Tardy (sans étiquette)
2014-2020
Code postal 42420
Code commune 42123
Démographie
Population
municipale
4 724 hab. (2015 en augmentation de 5,02 % par rapport à 2010)
Densité 1 385 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 30′ 46″ nord, 4° 34′ 55″ est
Altitude Min. 257 m
Max. 500 m
Superficie 3,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Lorette

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Lorette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lorette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lorette
Liens
Site web www.ville-lorette.fr

Lorette est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont les Lorettois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal se trouve au-dessus du bassin houiller de la Loire.

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Transport en Commun[modifier | modifier le code]

Lorette est desservi par la Société de transports de l'agglomération stéphanoise (STAS) par les lignes 5 et 91. La ligne 5 relie Saint-Étienne-Châteaucreux à La Madeleine Saint-Joseph par Saint-Chamond, La Grand-Croix et Rive-de-Gier, elle est exploitée par les Cars Rouges pour le compte de Saint-Étienne-Métropole. La commune de Lorette est sur la zone Grand Gier et nécessite donc un pass Grand Gier (pour Saint-Chamond ou Rive-de-Gier) ou un pass Toute Zone (pour se rendre par exemple à Saint-Étienne). La ligne 91 relie Farnay à La Grand-Croix par Lorette. Elle permet de desservir des nouveaux quartiers situés au sud-est de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Développement au XIXe siècle dû à l'exploitation de la houille.

Lorette a été créée le 27 avril 1847, pour répondre au développement des aciéries, notamment celle des Frères Jackson, fondées en 1830 à l'Assailly.

Son territoire comprend des anciens quartiers des communes de Saint-Paul-en-Jarez, Saint-Genis-Terrenoire (aujourd'hui Genilac), Rive-de-Gier et Farnay.

Lorette possède deux lieux de culte : l'église Notre-Dame, située dans le bas de la commune, qui a été entièrement rénovée il y a quelques années, et la chapelle Jean-XXIII, sur la rue principale de la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste de maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 1989 Félix Franc PS Directeur de collège
Conseiller général (1976-1989)
mars 1989 en cours Gérard Tardy DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune de Lorette sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales Lorette Maire Gérard Tardy 2014 2020
Cantonales La Grand-Croix Conseillère générale Solange Berlier 16 mars 2008 2015
Législatives 3e circonscription Député François Rochebloine juin 2017
Régionales Rhône-Alpes Président du conseil régional Jean-Jack Queyranne 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande mai 2017
Autres résultats : Élections à Lorette (Loire)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015 en augmentation de 5,02 % par rapport à 2010, la commune comptait 4 724 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Une réforme du mode de recensement permet à l'Insee de publier annuellement les populations légales des communes à partir de 2006. Pour Lorette, commune de moins de 10 000 habitants, les recensements ont lieu tous les cinq ans, les populations légales intermédiaires sont quant à elles estimées par calcul[1]. Les populations légales des années 2008, 2013, 2018 correspondent à des recensements exhaustifs[2].

Évolution de la population  [ modifier ]
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
2 856 3 022 3 388 3 889 4 177 4 171 4 254 4 163 4 114
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
4 224 4 522 4 505 4 427 4 535 4 573 4 173 4 217 3 763
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
4 293 4 921 4 967 4 589 5 094 5 082 4 843 4 536 4 494
2008 2013 2015 - - - - - -
4 451 4 730 4 724 - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alain Prost né le 24 février 1955 à la clinique Les Berceaux, coureur automobile.
  • Michel Corringe (1946-2001), chanteur mort à Lorette le 2 octobre 2001.
  • André Chazalon (1924-2014), homme politique né à Lorette.
  • Denis Giraudet né le 16 décembre 1955 dans la commune - copilote de rallye.
  • Jean Delay (1879-1966), prêtre, évêque de Marseille, né à Lorette le 19 octobre 1879.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Lorette (Loire).svg

Les armoiries de se blasonnent ainsi :
taillé : au premier d’azur à la fleur de lys partie d’or et d’argent surmontée de l’inscription LORETTE en lettres capitales du même, au second de gueules à la roue dentée d’azur bordée d’or, au moyeu et aux rayons aussi d’or, soutenue d’un vilebrequin couché, cousu aussi d’azur ; à la barre d’or chargée de cinq abeilles descendantes soudées d’argent, brochant sur la partition ; le tout sommé d’un chef de gueules chargé de trois étoiles d’or (armes à enquerre).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Dubois, "Lorette, une passion collective", Ed. Ville de Lorette, 2005

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le recensement de la population en bref », sur le site de l'Insee (consulté le 8 août 2013).
  2. « Calendrier de recensement des communes de la Loire », sur Insee (consulté le 8 août 2013)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.