Saint-Bonnet-les-Oules

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Bonnet (homonymie).
Saint-Bonnet-les-Oules
Mairie.
Mairie.
Blason de Saint-Bonnet-les-Oules
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Andrézieux-Bouthéon
Intercommunalité Saint-Étienne Métropole
Maire
Mandat
Guy Françon
2014-2020
Code postal 42330
Code commune 42206
Démographie
Population
municipale
1 569 hab. (2014en augmentation de 4.05 % par rapport à 2009)
Densité 126 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 32′ 36″ nord, 4° 19′ 58″ est
Altitude Min. 392 m – Max. 586 m
Superficie 12,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-les-Oules

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-les-Oules

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-les-Oules

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bonnet-les-Oules
Liens
Site web www.saint-bonnet-les-oules.fr

Saint-Bonnet-les-Oules est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Bonnet-les-Oules fait partie du Forez. Le village se situe dans les contreforts des monts du Lyonnais et à environ 20 kilomètres de Saint-Étienne. Le paysage est donc vallonné sauf pour la zone industrielle de Lapra, située dans la plaine du Forez.

De nombreux bois sont présents sur le territoire qui a pour communes voisines celles de La Fouillouse, de Saint-Héand, d'Andrézieux-Bouthéon, de Veauche, Chambœuf et d'Aveizieux.

Rose des vents Veauche Chambœuf Aveizieux Rose des vents
Andrézieux-Bouthéon N Saint-Héand
O    Saint-Bonnet-les-Oules    E
S
Andrézieux-Bouthéon La Fouillouse Saint-Héand

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'appellation « les oules » fait référence aux potiers présents sur la commune dans le passé car la terre est riche en argile. L'oule est donc un pot avec deux anses en terre cuite.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jarez.

L'histoire du village remonte à la préhistoire, plus précisément au paléolithique.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Roger Chapuis    
mars 2008 en cours Guy Françon[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 569 habitants, en augmentation de 4,05 % par rapport à 2009 (Loire : 1,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600 546 547 785 823 956 840 882 843
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
847 848 839 796 812 821 895 866 832
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
788 764 724 637 618 568 522 531 482
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
429 416 618 889 982 1 257 1 425 1 525 1 569
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Deux châteaux sont présents à Saint-Bonnet-les-Oules, le plus ancien est celui situé près de l'église. L'autre, est celui de la Vigie. L'église date du XIIIe siècle et vient d'être restaurée récemment. La commune fait partie de la paroisse Saint-Timothée en Forez. De nombreuses ruines sont disséminées sur le territoire saint-bonnetaire : des puits, des lavoirs... Le musée de la ferme forézienne explique la vie d'autrefois dans la plaine du Forez et les monts du Lyonnais. Il retrace aussi le passé potier du village (des oules ont été retrouvées).


Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Saint-Bonnet-les-Oules (Loire).svg

Les armoiries de Saint-Bonnet-les-Oules se blasonnent ainsi :

Parti : au 1er un dauphin contourné, au 2e tranché au I un château et au II une amphore et un pot de terre cuite.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Saint-Bonnet-les-Oules sur le site de l'association des maires de France, consulté le 29 juin 2015.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .