Chambœuf (Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambœuf.
Chambœuf
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Andrézieux-Bouthéon
Intercommunalité Saint-Étienne Métropole
Maire
Mandat
André Charbonnier
2014-2020
Code postal 42330
Code commune 42043
Démographie
Gentilé Chambutaires
Population
municipale
1 586 hab. (2014en diminution de -1.43 % par rapport à 2009)
Densité 143 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 34′ 44″ nord, 4° 19′ 16″ est
Altitude 431 m (min. : 366 m) (max. : 545 m)
Superficie 11,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Chambœuf

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Chambœuf

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chambœuf

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chambœuf
Liens
Site web www.chamboeuf.fr

Chambœuf est une commune française située dans le département de la Loire et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Chambœuf fait partie du Forez.

Communes limitrophes de Chambœuf
Cuzieu, Saint-Galmier Saint-Galmier Saint-Médard-en-Forez
Rivas, Veauche Chambœuf Aveizieux
Veauche Veauche, Saint-Bonnet-les-Oules Saint-Bonnet-les-Oules

Histoire[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Jarez et Comté de Forez.

Il est question de Chambœuf en 1321.

Les prieurés de Veauche et Chambœuf ont été rattachés à l'abbaye d'Ainay le 1er avril 1457.

Le chapitre d'Ainay était sous le patronage de sainte Blandine. Ce fut probablement pour cette raison que l'église de Chambœuf, qui en dépendait, fut mise sous la protection de la sainte patronne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le maire a été réélu aux élections municipales de 2014, seul représentant ; le taux de participation est de 58,26 %[1].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours André Charbonnier DVD Professeur d'EPS

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 586 habitants, en diminution de -1,43 % par rapport à 2009 (Loire : 1,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300 331 330 458 453 380 378 362 403
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
407 447 448 421 378 396 407 450 454
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
435 451 402 395 390 409 359 354 417
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
430 445 712 866 1 100 1 358 1 539 1 551 1 586
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Abbaye de Jourcey.

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, la commune devient le premier "village jardin" de la région, dédié à la rose en hommage à Antoine Meilland avec 4 000 rosiers plantés sur un parcours au cœur du village. Ainsi les 15 et 16 juin, 5 000 visiteurs assistèrent à la Fête de la Rose pour inaugurer le circuit.

En 2015, la commune possède « deux fleurs » au concours des villes et villages fleuris[6].

Elle a d'ailleurs accueilli le 1er juin 2015 Congrès mondial de la rose avec la venue de 600 congressiste de 35 pays différents.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Chamboeuf est la commune natale d’Antoine Meilland, rosiériste dont la renommée a largement dépassé les frontières en créant notamment la fabuleuse Rose « Madame Antoine MEILLAND » et la non moins renommée « Rose de la paix ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :