Arrondissement de Saint-Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arrondissement de Saint-Étienne
Arrondissement de Saint-Étienne
Situation de l'arrondissement de Saint-Étienne dans le département Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département et
collectivité territoriale
Loire
Chef-lieu Saint-Étienne
Code arrondissement 423
Démographie
Population 423 525 hab. (2017)
Densité 400 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 26′ 02″ nord, 4° 23′ 10″ est
Superficie 1 057,5 km2
Subdivisions
Communes 75

L'arrondissement de Saint-Étienne est une division administrative française, située dans le département de la Loire et la région Auvergne-Rhône-Alpes. On peut diviser cet arrondissement en trois entités distinctes : les vallées urbanisées, le Jarez et le Pilat.

Composition[modifier | modifier le code]

Avant le redécoupage cantonal de 2014[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux élections départementales de mars 2015, l'arrondissement de Saint-Étienne était composé de 19 cantons et 74 communes :
canton de Bourg-Argental - canton du Chambon-Feugerolles - canton de Firminy - canton de la Grand-Croix - canton de Pélussin - canton de Rive-de-Gier - canton de Saint-Chamond-Nord - canton de Saint-Chamond-Sud - canton de Saint-Étienne-Nord-Est-1 - canton de Saint-Étienne-Nord-Est-2 - canton de Saint-Étienne-Nord-Ouest-1 - canton de Saint-Étienne-Nord-Ouest-2 - canton de Saint-Étienne-Sud-Est-1 - canton de Saint-Étienne-Sud-Est-2 - canton de Saint-Étienne-Sud-Est-3 - canton de Saint-Étienne-Sud-Ouest-1 - canton de Saint-Étienne-Sud-Ouest-2 - canton de Saint-Genest-Malifaux - canton de Saint-Héand.

Composition actuelle[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du redécoupage territorial de 2014, l'arrondissement de Saint-Étienne compte d'abord 74 communes (sur 10 cantons) puis, au 1er janvier 2017, 75 communes (réparties sur 11 cantons)[1] :

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Saint-Étienne est ainsi de 74 en 2015, 74 en 2016 et 75 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 75 communes suivantes[2] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2017, l'arrondissement comptait 423 525 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017
446 026453 550440 093438 922415 576413 329408 662423 286423 525
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[3] puis population municipale à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sous-préfets[modifier | modifier le code]

Liste des sous-préfets successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
12 avril 1800 Antoine SAUZÉA
juillet 1815 Jean-Jacques Baude
7 juillet 1815 ROYER-CHAPELON
2 août 1815 François, Marguerite, Lucien DUROSIER
30 octobre 1827 Louis de ROCHEFORT
22 août 1830 Guillaume-Ferdinand Teissier
1er novembre 1832 Marie, Joseph MOLLARD
5 mars 1834 Henri, Denis DUGAT
23 juillet 1834 Félix PARRAN
12 juillet 1836 Jean, Antoine, Auguste GÉNIE
21 septembre 1936 Alexandre DELON
2 novembre 1838 1846 Eugène de Ladoucette
7 mars 1846 Sylvain BLOT
24 février 1848 ROYER
Tristan Duché
1848 SOVÈCHE
27 avril 1848 Jean-Baptiste CHEVROLAT
19 août 1848 Jean-Baptiste, Édouard ALAUX
17 décembre 1848 Antoine, Augustin CHICANEAU de CHAMBARON
14 juin 1850 Charles BECQUEY
27 mars 1851 Dominique, Joseph, Aldebert de PINETON de CHAMBRUN
1er décembre 1851 Pierre, Marie, Hector COLLET-MEYGRET
1852 1853 Eugène Janvier de La Motte
2 juillet 1853 Jean-Baptiste, François, Antoine, Adolphe DELMAS

La sous-préfecture de Saint-Étienne (1800-1855), devient préfecture de la Loire à la place de Montbrison (Loire)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]