Arrondissement de Saint-Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arrondissement de Saint-Étienne
Arrondissement de Saint-Étienne
Localisation de l'arrondissement dans la Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département et
collectivité territoriale
Loire
Chef-lieu Saint-Étienne
Code arrondissement 423
Démographie
Population 422 208 hab. (2015)
Densité 406 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 26′ 02″ nord, 4° 23′ 10″ est
Superficie 1 041 km2
Subdivisions
Communes 75

L'arrondissement de Saint-Étienne est une division administrative française, située dans le département de la Loire et la région Auvergne-Rhône-Alpes. On peut diviser cet arrondissement en trois entités distinctes : les vallées urbanisées, le Jarez et le Pilat.

Composition[modifier | modifier le code]

Avant le redécoupage cantonal de 2014[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux élections départementales de mars 2015, l'arrondissement de Saint-Étienne était composé de 19 cantons et 74 communes :
canton de Bourg-Argental - canton du Chambon-Feugerolles - canton de Firminy - canton de la Grand-Croix - canton de Pélussin - canton de Rive-de-Gier - canton de Saint-Chamond-Nord - canton de Saint-Chamond-Sud - canton de Saint-Étienne-Nord-Est-1 - canton de Saint-Étienne-Nord-Est-2 - canton de Saint-Étienne-Nord-Ouest-1 - canton de Saint-Étienne-Nord-Ouest-2 - canton de Saint-Étienne-Sud-Est-1 - canton de Saint-Étienne-Sud-Est-2 - canton de Saint-Étienne-Sud-Est-3 - canton de Saint-Étienne-Sud-Ouest-1 - canton de Saint-Étienne-Sud-Ouest-2 - canton de Saint-Genest-Malifaux - canton de Saint-Héand.

Composition actuelle[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du redécoupage territorial de 2014, l'arrondissement de Saint-Étienne compte d'abord 74 communes (sur 10 cantons) puis, au 1er janvier 2017, 75 communes (réparties sur 11 cantons)[1] :

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Saint-Étienne est ainsi de 74 en 2015, 74 en 2016 et 75 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 75 communes suivantes[2] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, l'arrondissement comptait 422 208 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
446 026 453 550 440 093 438 922 415 576 413 329 408 662 422 208
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[3] puis population municipale à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sous-préfets[modifier | modifier le code]

  • SAUZÉA (Antoine) 12 avril 1800
  • Jean-Jacques Baude (-juillet 1815)
  • ROYER-CHAPELON 7 juillet 1815
  • DUROSIER (François, Marguerite, Lucien) 2 août 1815
  • ROCHEFORT (Louis de) 30 octobre 1827
  • Guillaume-Ferdinand Teissier 22 août 1830
  • MOLLARD (Marie, Joseph) 1er novembre 1832
  • DUGAT (Henri, Denis) 5 mars 1834
  • PARRAN (Félix) 23 juillet 1834
  • GÉNIE (Jean, Antoine, Auguste) 12 juillet 1836
  • DELON (Alexandre) 21 septembre 1936
  • Eugène de Ladoucette (2 novembre 1838-1846)
  • BLOT (Sylvain) 7 mars 1846
  • ROYER 24 février 1848
  • Tristan Duché
  • SOVÈCHE 1848
  • CHEVROLAT (Jean-Baptiste) 27 avril 1848
  • ALAUX (Jean-Baptiste, Édouard) 19 août 1848
  • CHICANEAU de CHAMBARON (Antoine, Augustin) 17 décembre 1848
  • BECQUEY (Charles) 14 juin 1850
  • PINETON de CHAMBRUN (Dominique, Joseph, Aldebert de) 27 mars 1851
  • COLLET-MEYGRET (Pierre, Marie, Hector) 1er décembre 1851
  • Eugène Janvier de La Motte (1823-1884) (1852-1853)
  • DELMAS (Jean-Baptiste, François, Antoine, Adolphe) 2 juillet 1853

La sous-préfecture de Saint-Étienne (1800-1855), devient préfecture de la Loire à la place de Montbrison (Loire)

Article connexe : Liste des préfets de la Loire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]