L'Horme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horme.
L'Horme
L'Horme
Puits Gillier.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Saint-Étienne
Canton Saint-Chamond
Intercommunalité Saint-Étienne Métropole
Maire
Mandat
Enzo Viviani
2014-2020
Code postal 42152
Code commune 42110
Démographie
Gentilé Hormois et Hormoises
Population
municipale
4 820 hab. (2015 en augmentation de 1,47 % par rapport à 2010)
Densité 1 095 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 14″ nord, 4° 32′ 44″ est
Altitude Min. 299 m
Max. 414 m
Superficie 4,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
L'Horme

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
L'Horme

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
L'Horme

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
L'Horme

L'Horme est une commune française située dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal se trouve au-dessus du bassin houiller de la Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La ville possédait des forges et hauts fourneaux en 1827. La première locomotive est construite en 1840.

La commune a été créée par la loi du regroupant des terrioires issus des communes de Saint-Julien-en-Jarez et de Saint-Paul-en-Jarez. Elle devait alors son essor au développement industriel : mines, hauts fourneaux, forges...

Pour la petite histoire, le H dans son nom provient d'une hache qui serait restée plantée dans un orme.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avril 1905 mai 1912 André Langard    
mai 1912 1922 Louis Magnard    
1922 septembre 1944 Jean-Marie Riche    
septembre 1944] mars 1959 Francis Nicolas    
mars 1959 mars 1965 Alfred Borel    
mars 1965 mars 1977 Louis Villard    
mars 1977 juin 1995 Claude Escot DVD Conseiller général (1989-2001)
juin 1995 mars 2014 Solange Berlier UDF puis NC Conseillère générale (2001-2015)
Suppléante du député François Rochebloine
mars 2014 en cours Enzo Viviani DVD Retraité

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

La maire sortante ne s'est pas représentée et Enzo Viviani succède au poste de maire, seul représentant ; le taux de participation est de 44,12 %. 27 sièges sont pourvus dont 2 au conseil communautaire[1].

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune de L'Horme sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales L'Horme Maire Enzo Viviani 2014 2020
Cantonales La Grand-Croix Conseillère générale Solange Berlier 16 mars 2008 2015
Législatives 3e circonscription Député François Rochebloine juin 2017
Régionales Rhône-Alpes Président du conseil régional Laurent Wauquiez 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande mai 2017
Autres résultats : Élections à L'Horme

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1906. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 4 820 habitants[Note 1], en augmentation de 1,47 % par rapport à 2010 (Loire : +1,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
3 525 3 707 3 664 4 019 3 708 3 400 3 472 3 844 4 324
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015
5 072 5 028 4 858 4 689 4 639 4 779 4 739 4 822 4 820
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle du Fay (XVIIe siècle).

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune obtient le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris[6].

Voies[modifier | modifier le code]

83 odonymes recensés à L'Horme
au 20 avril 2014
Allée Ave. Bld Chemin Cité Clos Côte Cour Cours Imp. Montée Place Route Rue Sentier Square Autres Total
17 2 [N 1] 2 [N 2] 9 0 1 [N 3] 0 1 [N 4] 1 [N 5] 7 [N 6] 1 [N 7] 3 [N 8] 8 27 0 0 4 [N 9] 83
Notes « N »
  1. Avenue Berthelot et Avenue Louis Pasteur.
  2. Boulevard de Fonsala et Boulevard de Saint-Paul.
  3. Clos de Voron.
  4. Cour Sainte-Hélène
  5. Cours Marin
  6. Impasse Borel, Impasse des Ardennes, Impasse des Charmes, Impasse du Garat, Impasse du Jarez, Impasse Léon Nicaise et Impasse Marin.
  7. Montée de la Place.
  8. Place du 14-Juillet, Place de l'Église et Place Lanet.
  9. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, parcs, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Italie Pian di Scò (Italie) depuis 1993.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Résultats des élections municipales de 2014
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]