Troisième Guerre mondiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Troisième Guerre mondiale est une expression désignant une hypothétique nouvelle guerre mondiale, qui serait caractérisée par l'usage de l'arme nucléaire, ou bien d'autres conflits jugés d'importance planétaire, survenus après 1945, comme la Guerre froide ou la lutte contre le terrorisme.

Utilisations de l'expression[modifier | modifier le code]

Le centre ville d'Hiroshima en 1945 après la bombe.
Axes possibles d'attaque en cas d'offensive du pacte de Varsovie contre l'Allemagne de l'Ouest si la guerre froide avait dégénéré en Troisième Guerre mondiale.

Elle trouve son origine dans la crainte que la confrontation entre les deux superpuissances de la guerre froide, l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et les États-Unis, n'aboutisse à une guerre totale mobilisant leur arsenal nucléaire. L'expression biblique armageddon a parfois été utilisée. Cette guerre aurait constitué un ultime engagement, provoquant la fin de la civilisation et l'extinction de l’espèce humaine pendant un hiver nucléaire. Le recours à une utilisation limitée ou massive d'armes nucléaires pouvant aller jusqu'à la destruction de l'essentiel des terres habitées figurent parmi les scénarios possibles de cette guerre.

La menace d'anéantissement était prégnante dans la pensée collective au lendemain du second conflit mondial, après que l'opinion publique internationale a découvert le champignon atomique. Interrogé en 1948 à propos de l'armement qui serait employé lors d'une éventuelle Troisième Guerre mondiale, Albert Einstein répondit : « Je ne sais pas, mais je peux vous dire ce dont ils se serviront pour la quatrième. Ils se jetteront des pierres[1] ! »

Cette peur fut relayée par divers médias et sous diverses formes, y compris de nombreuses fictions en déclinant l'hypothèse et entretenant la psychose collective[2]. Les contemporains ont vraiment cru qu'en 1962, la crise des missiles de Cuba entre les États-Unis, Cuba, et l'Union des républiques socialistes soviétiques, venant ajouter un surcroît de tensions à celles déjà générées, en 1961, par la construction du mur de Berlin, aurait pu déclencher la Troisième Guerre mondiale.

Dans la nuit du 25 au 26 septembre 1983, Stanislav Petrov officier de garde soviétique sur la base d'alerte stratégique de Serpoukhov-15, est chargé de recueillir les informations d'éventuels tirs de missiles nucléaires contre son pays. Le système informatique d'alerte anti-missiles Krokus indiqua cinq tirs de missiles balistiques intercontinentaux en provenance de la Malmstrom Air Force Base, aux États-Unis. Ne disposant que de quelques instants pour analyser la situation mais devant le faible nombre de missiles détectés, il indiqua à ses supérieurs qu'il s'agissait selon lui d'une fausse alerte. Son avis fut suivi et permit ainsi d'éviter une riposte soviétique qui aurait pu être le point de commencement d'un conflit nucléaire.

La guerre froide est parfois elle-même qualifiée de Troisième Guerre mondiale, notamment dans une approche qui ferait de la guerre contre le terrorisme la « Quatrième Guerre mondiale ». Cette thèse se fonde sur le fait que la confrontation mondiale entre les deux blocs, communistes et capitalistes occidentaux a eu pour conséquence des guerres ou l'alimentation de guerres. Celles-ci ont pour point commun d'avoir constitué des engagements par procuration entre l'URSS et les États-Unis : guerre de Corée, guerre du Viêt Nam, guerre civile angolaise, guerre d'Afghanistan (1979-1989), etc.

Depuis, certaines personnes ont introduit l'idée de Quatrième Guerre mondiale, ce qui sous-entend qu'il y en ait eu une Troisième, en l'occurrence la Guerre Froide. Néanmoins cette introduction de la Quatrième Guerre Mondiale est faite en lui donnant une légère nuance. Contrairement à la connotation de la troisième avec la fin des fins futures, la quatrième, qui aurait déjà commencé lors des attentats du 11 septembre 2001, conduisant aux guerres d'Afghanistan et d'Irak, ne verrait l'apocalypse que comme un risque possible de l'issue de ces conflits. Le passage de « troisième » à « quatrième » illustrerait aussi le changement d'adversaire du bloc capitaliste, le communisme étant remplacé par le nationalisme, dont notamment l'islamisme, dans les années 1990. Cette idée inclut aussi un conflit qui ne se concentre pas sur une zone délimitée comme jadis mais qui fait du monde entier un territoire de guerre, avec comme bataille les attentats (Charlie Hebdo, Boston, Bruxelles-Zaventem...).

Mais l'expression Troisième Guerre mondiale a également été employée en une occasion par l'ancien président américain George W. Bush pour désigner sa campagne militaire antiterroriste[3], ou pour évoquer la possibilité d'une confrontation armée qui opposerait Israël et les grandes puissances occidentales à l'Iran et la Corée du Nord (soutenus par la Chine et la Russie) à propos de leurs programmes nucléaires respectifs dont le but supposé ne serait autre que la fabrication et l'utilisation d'armes de destruction massive[4].

En janvier 2017, pour Gorbatchev, la montée de l'armement ainsi que les politiques menées peuvent mener à une troisième guerre mondiale[5],[6]. Il base son analyse sur la difficulté de trouver les budgets nécessaires pour les besoins sociaux essentiels alors que les budgets militaires augmentent[7]. Il constate également que le contexte international est très tendu, alors que les politiciens, militaires et certains médias comme la télévision diffusent des idéologies agressives[7].

Par ailleurs Donald Trump dit vouloir mener une politique dont il a préalablement dit qu'elle mènerait à une troisième guerre mondiale[8]. Mais Alain Tourigny laisse entendre que l'attitude de Donald Trump pourrait mettre en danger le monde et conduire à une troisième guerre mondiale[pas clair][9].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le thème de la Troisième Guerre mondiale a servi à maintes productions artistiques ou ludiques :

Livres[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Dans les trois sagas de la série de jeux vidéo Command and Conquer, chaque saga abordant une « version » différente de la Troisième Guerre mondiale.
  • Dans les jeux vidéo Modern Warfare 2 et Call of Duty: Modern Warfare 3, la Russie tente d'abord d'envahir la côte Est des États-Unis, puis après la prise de pouvoir par Makarov, tente d'envahir l'Europe.
  • Dans Frontlines: Fuel of War, deux alliances fictives, la Coalition Occidentale (États-Unis et Europe), et l'Alliance de l’Étoile Rouge (Russie et Chine) s'affrontent pour le contrôle des dernières réserves mondiales de pétrole situées dans le Caucase.
  • La saga Fallout met en scène une humanité qui tente de se reconstruire sur les ruines de l'ancien monde, après des années de guerre froide, et débute sur la Troisième Guerre mondiale, en octobre 2077, entre l'Amérique, la Chine, l'Europe et les pays du Moyen-Orient, .
  • La saga Tex Murphy se situe au début des années 2040, juste après la Troisième Guerre mondiale qui a fait beaucoup de ravages. Les humains et les mutants cohabitant ainsi plus ou moins.
  • La saga de jeux vidéo et de livres Metro, met en scène Moscou après la Troisième Guerre mondiale, ou l'apocalypse nucléaire arriva.
  • Le jeux vidéo Tom Clancy's EndWar simule la 3e Guerre Mondiale en 2020 avec trois camps, le JSF (Joint Strike Force. Ou les États-Unis), la Fédération Européenne (L'Europe sauf l'Angleterre et L'Irlande) et les Spetsnaz (Russie).
  • La série Splinter Cell, créée par Ubisoft, présente l'histoire de Sam Fisher, dont le rôle est de prévenir l'arrivée de la Troisième Guerre Mondiale en éradiquant les menaces qui pourraient mener à la guerre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. citation d'Albert Einstein : The Rotarian, 72 (6), juin 1948, page 9.
  2. (en) World War III in popular culture - Wikipédia anglophone
  3. (en) « Bush likens 'war on terror' to WWIII »
  4. (en) « Israel Warns World War III May be Biblical War of Gog and Magog », sur Arutz Sheva
  5. « La guerre mondiale est proche, selon Gorbatchev », sur 7s7,‎ (consulté le 29 janvier 2017)
  6. « Course à l'armement: pour Gorbatchev, "le monde se prépare à la guerre" », sur LExpress.fr,‎ (consulté le 29 janvier 2017)
  7. a et b « Gorbatchev convaincu que le monde «se prépare à la guerre» », sur Direct Matin (consulté le 29 janvier 2017)
  8. « America First ou Amérique seule ? », sur Le nouvel Economiste,‎ (consulté le 29 janvier 2017)
  9. « Donald Trump, futur maître de la planète? », sur La Presse,‎ (consulté le 29 janvier 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]