Boston Dynamics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boston (homonymie).

Boston Dynamics est une entreprise américaine située à Waltham dans le Massachusetts aux États-Unis spécialisée dans la robotique, notamment à usage militaire. Ses principales réalisations concernent les robots PETMAN (en), BigDog, RHex et Atlas ainsi que le système de simulation humaine DI-Guy.

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise a commencé comme une spin-off du MIT où Marc Raibert, l'actuel président, et ses collègues commencèrent à développer des robots qui se déplacent et manœuvrent comme des animaux. Leurs travaux déclenchèrent la création de Boston Dynamics en 1992.

Le 13 décembre 2013, la société Google a confirmé avoir racheté la société Boston Dynamics pour un montant non dévoilé. Il s'agit du huitième rachat d'entreprise du secteur de la robotique faite sur le second semestre 2013 par Google[1],[2],[3]. La transaction serait de 500 millions de dollars[4] et ajoute environ 300 ingénieurs aux équipes de Google[5].

Boston Dynamics est par la suite rattachée au conglomérat Alphabet créé en 2015[6]. En mars 2016, Bloomberg annonce que Boston Dynamics est à vendre faute de visibilité sur sa rentabilité[5],[7]. Notamment orientée sur les robots à destination militaire en collaboration avec l'armée américaine, Boston Dynamics est restée isolée dans Replicant, la division robotique du groupe créée à l'initiative d'Andy Rubin qui a depuis quitté Google[4]. Dès la fin 2015, Boston Dynamics serait séparée de la division Replicant, cette dernière étant rattachée à X[8].

Produits[modifier | modifier le code]

Toute une gamme de robots humanoîdes ou reproduisant le monde animal (anibot) est développée dont Big Dogs, Sand Flea, Cheetah, Rise et Atlas[3].

DI-Guy[modifier | modifier le code]

DI-Guy est une gamme de logiciels permettant de simuler en temps réel, de façon réaliste, le comportement des êtres humains.

BigDog[modifier | modifier le code]

BigDog est un robot quadrupède créé en 2005 par Boston Dynamics en liaison avec la société Foster-Miller, le Jet Propulsion Laboratory et l'université Harvard, le financement provenant de la DARPA.

RHex[modifier | modifier le code]

RHex est un petit robot à six pattes flexibles qui peut se déplacer facilement dans des environnements très variés : boue, neige, eau, rails de chemin de fer, poteaux téléphoniques, grillage, escaliers et surfaces en pente.

PETMAN[modifier | modifier le code]

PETMAN (en) a la taille et la forme d'un homme adulte moyen. Il peut se déplacer librement et effectuer les mêmes mouvements qu'un être humain. Selon Boston Dynamics, il s'agit du premier robot ayant ces caractéristiques. PETMAN est destiné à tester les vêtements de protection contre les agressions chimiques. Le robot va également simuler la physiologie humaine grâce au contrôle de l'humidité, la température et la transpiration.

Atlas[modifier | modifier le code]

Boston Dynamics a développé le robot Atlas pour la DARPA dans le cadre du DARPA Robotics Challenge.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Markoff, « Google Adds to Its Menagerie of Robots », sur The New York Times,‎ (consulté le 8 mars 2016).
  2. « Google se paye le spécialiste de la robotique Boston Dynamics », sur silicon.fr,‎ (consulté le 8 mars 2016).
  3. a et b Hervé Morin, « Google s'achète un bestiaire d'automates », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 18 mars 2016).
  4. a et b Jérôme Marin, « Google veut se séparer des robots humanoïdes de Boston Dynamics »,‎ (consulté le 18 mars 2016).
  5. a et b (en) Brad Stone et Jack Clark, « Google Puts Boston Dynamics Up for Sale in Robotics Retreat », sur bloomberg.com,‎ (consulté le 18 mars 2016).
  6. Morgane Tual, « Le nouveau robot humanoïde qui tombe, se relève, et ouvre les portes », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 8 mars 2016).
  7. Philippe Escande, « Google n’aime plus les robots », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 18 mars 2016).
  8. Julien Bergounhoux, « Pourquoi Alphabet (Google) va revendre Boston Dynamics et ses robots », sur usine-digitale.fr,‎ (consulté le 18 mars 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :