Thoras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thoras
Thoras
Le village de Croisances.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Brioude
Intercommunalité Communauté de communes des Rives du Haut Allier
Maire
Mandat
Ludovic Leydier
2020-2026
Code postal 43170, 43580
Code commune 43245
Démographie
Population
municipale
226 hab. (2018)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 51′ 57″ nord, 3° 33′ 47″ est
Altitude Min. 867 m
Max. 1 371 m
Superficie 44,93 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Gorges de l'Allier-Gévaudan
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Thoras
Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire
Voir sur la carte topographique de la Haute-Loire
City locator 14.svg
Thoras
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thoras
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thoras
Liens
Site web thoras.fr

Thoras est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le , Thoras est née de la fusion de l'ancienne commune de Thoras et de la commune voisine de Croisances. Elle prend le statut de commune nouvelle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située dans les monts de la Margeride, à 30 km au sud-ouest du Puy-en-Velay, la commune de Thoras est en zone de moyenne montagne. Elle est située dans le sud du département de la Haute-Loire, en limite du département de la Lozère.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Thoras est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est issu du catalan turó signifiant « colline ». En occitan, le village se nomme Toras et se prononce « Tourasse ».[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est née le de la fusion de l'ancienne commune de Thoras et de la commune voisine de Croisances. Elle prend le statut de commune nouvelle, les deux anciennes communes fusionnées n'ayant pas institué de communes déléguées[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Thoras (ancienne commune)
(siège)
43P01 CC du Pays de Saugues 37,56 210 (2013) 5,6


Croisances 43081 CC du Pays de Saugues 7,37 33 (2013) 4,5

Administration territoriale[modifier | modifier le code]

Située dans l'arrondissement de Brioude, Thoras appartient au canton de Saugues jusqu'au élections départementales de mars 2015, où la commune rejoint le nouveau canton de Gorges de l'Allier-Gévaudan.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 ? Gaston Roussel    
janvier 2016 En cours
(au 30 janvier 2016)
Ludovic Leydier[8]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 226 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015 2016 2017 2018
244239234229226
(Sources : Insee à partir de 2014[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les informations relatives au patrimoine de cette commune sont la fusion des informations des deux communes fusionnées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Émile Barlet (1934-1995), maire de 1971 à 1983.
  • Gaston Roussel (né en 1920), maire de 1983 à 2001.
  • Le père André Eyraud, curé de la paroisse de 1944 à 1994, à l'origine de la construction de l'école Notre-Dame, sous la tutelle du diocèse et des religieuses de la congrégation de Saint-Charles.[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 28 mars 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 28 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 28 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 28 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 28 mars 2021).
  7. Arrêté du 18 décembre 2015, page 72/79.
  8. Première cérémonie de vœux pour la nouvelle commune sur lamontagne.fr (consulté le 23 juillet 2016).
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.