Chanteuges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chanteuges
Vue du site le matin.
Vue du site le matin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Brioude
Canton Gorges de l'Allier-Gévaudan
Intercommunalité Communauté de communes des Rives du Haut Allier
Maire
Mandat
Franck Noël-Baron
2014-2020
Code postal 43300
Code commune 43056
Démographie
Gentilé Chanteugeois(es)
Population
municipale
462 hab. (2014)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 24″ nord, 3° 31′ 56″ est
Altitude Min. 493 m – Max. 894 m
Superficie 16,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte administrative de Haute-Loire
City locator 14.svg
Chanteuges

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte topographique de Haute-Loire
City locator 14.svg
Chanteuges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chanteuges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chanteuges

Chanteuges est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

À l’extrémité d’une « mesa » de coulée volcanique, se dresse, à 540 m d’altitude, l’abbaye bénédictine de Chanteuges, avec à son pied le village et ses calades.

Chanteuges se trouve au confluent de la Desges et de l'Allier. Le climat est à tendance océanique[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première trace écrite remonte de 936, date à laquelle elle fut fondée (ou reconnue) par le prévôt du chapitre. À la fin du XIe siècle, elle est ruinée par la rébellion des « moines rouges » et sous l’impulsion de l’abbé Étienne de Mercœur devient un prieuré de l’abbaye de la Chaise-Dieu. Les moines casadéens entreprennent alors la restauration du prieuré pour en faire un lieu de villégiature.

Au début du XVe siècle, l’abbé Jacques de Senectaire fait réaliser d’importants travaux. Le cardinal de Rohan, impliqué dans l’affaire du collier de la reine Marie-Antoinette, en exil à La Chaise Dieu, séjourna à plusieurs reprises à Chanteuges. Pendant la Révolution, l’abbaye et ses biens furent vendus comme biens nationaux.

L'abbaye de Chanteuges.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 27 août 2014)
Franck Noël-Baron[1] EÉLV Agriculteur
Président de la communauté de communes

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 462 habitants, en augmentation de 11,86 % par rapport à 2009 (Haute-Loire : 1,52 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
776 778 810 878 854 880 839 894 897
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
893 878 895 971 881 847 893 822 786
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
774 782 758 738 672 670 649 573 568
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
512 454 358 348 376 403 412 447 462
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui, Chanteuges abrite la plus grande salmoniculture de repeuplement d’Europe : le Conservatoire national du saumon sauvage [6] qui pourvoit au maintien du saumon sur le bassin Loire-Allier et à la fourniture d'alevins en Europe à des fins de repeuplement ou d'élevage en ferme.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Stalles de Chanteuges.
  • Le prieuré de Chanteuges possède une très belle église datant du milieu du XIIe siècle dédiée à saint Marcellin avec un beau cloître et la chapelle Saint-Anne, dite chapelle de l'Abbé. L'église est perchée sur un éperon basaltique.
  • Chanteuges héberge le Conservatoire national du saumon sauvage[7].
  • Église Saint-Saturnin de Chanteuges.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Le téléfilm Le Gave (2002), avec Michel Duchaussoy, a été tourné en grande partie à Chanteuges, sur les rives de l'Allier.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires de la Haute-Loire sur le site de la préfecture (consulté le 27 août 2014).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. Conservatoire National du Saumon Sauvage
  7. Conservatoire National du Saumon Sauvage Site du conservatoire du saumon sauvage

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chanteuges, son histoire, ses antiquités et ses habitudes par Félix Grellet - Au Puy, 1841 ; in-8.

Liens externes[modifier | modifier le code]